Liebherr Aerospace
rossi-aero-mecanique-industrielle
bandeau-liebherr-aerospace-2017-698x86.jpg
Groupe-Liebherr-aeromorning.com
LHR_21-03_Aerospace_600x100
Collins
Le convertisseur de puissance électrique pour poste de pilotage de Liebherr à bord des familles Airbus A320 et A330
liebherr
bandeau-liebherr-aerospace-
liebherr
Collins
AirFormation centre de formation Aeronautique
Collins
AirFormation-e-learning-centre-formation-aeronautique
previous arrow
next arrow

Nicolas Hengy est nommé Directeur financier du CNES

Nicolas Hengy est nommé Directeur financier du CNES
FacebookTwitterLinkedInPinterest

Nicolas Hengy est nommé, à compter du 15 juin 2022, Directeur financier et membre du Comité Exécutif du CNES. Ancien conseiller de la ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation où il a été spécifiquement en charge du budget, du plan de relance et de France 2030, Nicolas Hengy est diplômé de l’École Nationale de la Statistique et de l’Administration Économique (ENSAE) et de l’École d’Économie de Paris. Après un début de carrière à la Direction Générale du Trésor, il intègre la Direction du Budget où il devient notamment chef du bureau de la recherche et de l’enseignement supérieur. À ce titre, il a assuré la tutelle financière de nombreux opérateurs du secteur tels que le CNRS, l’ANR, le CNOUS ou l’EPA Paris-Saclay. Nicolas Hengy a par la suite été Directeur des affaires budgétaires et financières de l’école Polytechnique.

Par ailleurs, il enseigne à l’École Nationale d’Administration et à Sciences Po Paris et est expert externe pour le Fonds Monétaire International.

Cette nomination fait suite à la décision d’Antoine Seillan, qui occupe actuellement ces fonctions ainsi que celles de Secrétaire Général par intérim, de poursuivre son parcours à l’international. À l’occasion de cette nomination, Philippe Baptiste, Président-Directeur général du CNES, a déclaré : « Le CNES accueille chaleureusement Nicolas Hengy pour prendre le 15 juin, la Direction financière du CNES. Son parcours ainsi que son enthousiasme renforceront le CNES dans sa capacité à relever les défis d’un secteur en pleine mutation. Je souhaite également le meilleur à Antoine Seillan dans ses nouvelles aspirations. »

AeroMorning.com