Replica watches
Enac ecole nationale de l'aviation aeromorning
Liebherr Aerospace
Collins aerospace aeromorning 2024
Groupe-Liebherr-aeromorning.com
enac-aeromorning-slider
Liebherr Aerospace
collins-aerospace-aeromorning-2024
Le convertisseur de puissance électrique pour poste de pilotage de Liebherr à bord des familles Airbus A320 et A330
liebherr
crowdfunding-limatech-2024
Collins
AirFormation centre de formation Aeronautique
crowdfunding-limatech-2024-fr
Collins
AirFormation-e-learning-centre-formation-aeronautique
previous arrow
next arrow

Thales Alenia Space, satellites radar et optique pour IRIDE

FacebookTwitterLinkedInPinterest

Thales Alenia Space va fournir des satellites radar et optique pour IRIDE

Les satellites innovants et flexibles de cette nouvelle constellation italienne d’observation de la Terre
couvriront l’Italie et l’Europe

Rome, le 27 mars 2023 – Thales Alenia Space, société conjointe entre Thales (67 %) et Leonardo (33 %), a signé deux contrats avec l’Agence spatiale européenne (ESA), portant sur la fourniture d’un premier lot de six smallsats équipés de radars à synthèse d’ouverture (SAR) et d’un satellite optique, qui feront partie de la future constellation italienne d’observation de la Terre IRIDE. Cette constellation d’avant-garde, basée sur un certain nombre d’instruments et de technologies de détection différents, proposera une gamme allant de l’imagerie radar micro-onde aux capteurs optiques, fournissant différentes résolutions spatiales et opérant dans différentes bandes de fréquence. IRIDE deviendra ainsi un programme spatial pionnier en matière d’observation de la Terre.

Le montant du contrat des six satellites SAR s’élève à 112 millions d’euros, auquel s’ajoute une option de 75 millions d’euros pour quatre satellites supplémentaires. Le contrat de fourniture du satellite optique représente 30 millions d’euros et est assorti d’une option de 19 millions d’euros pour un satellite supplémentaire.

Les satellites seront fabriqués sous la maîtrise d’œuvre de Thales Alenia Space en Italie, en coopération avec des PME issues de la filière spatiale transalpine. Cette constellation fournira des données non seulement aux chercheurs étudiant l’évolution des conditions environnementales en Italie, mais également aux organes nationaux de la protection civile et autres agences publiques chargées de surveiller l’instabilité hydrogéologique, les incendies de forêt, le littoral, les infrastructures sensibles, la qualité de l’air et les conditions météo. IRIDE fournira en outre des données analytiques pour le développement d’applications commerciales par les start-ups, les PME et autres acteurs de l’industrie géospatiale.

Les satellites radar et optiques seront tous basés sur la plateforme modulaire NIMBUS (New Italian Micro Bus) de Thales Alenia Space. Cette plateforme ultra-performante de 170 kg peut être produite rapidement et est idéale pour les constellations à haute revisite et hautes capacités. La charge utile optique sera fournie par les entreprises italiennes Media Lario et TDS, spécialisées dans la création d’instruments et de systèmes électroniques spatiaux.

IRIDE est un projet du gouvernement italien financé dans le cadre du Plan national de relance et de résilience (PNRR) et géré par l’ESA en coopération avec l’Agence spatiale italienne (ASI). La constellation IRIDE, dont le déploiement complet est prévu d’ici 2026, combine plusieurs types de satellites équipés de capteurs dédiés à l’observation de la Terre. Ce système de bout en bout comprend plusieurs sous-constellations de satellites en orbite basse (LEO), des infrastructures sol (segment descendant) et des services dédiés à l’administration publique italienne.

« Je tiens à remercier les agences spatiales européenne et italienne pour leur confiance renouvelée dans les compétences et l’expertise de Thales Alenia Space », a déclaré Massimo Comparini, Directeur des activités Observation, Exploration et Navigation de Thales Alenia Space. « Grâce à nos contributions aux grands programmes d’observation de la Terre, nous sommes aujourd’hui à même de jouer un rôle clé dans cet ambitieux nouveau projet, qui verra la création d’une constellation unique, innovante et 100 % italienne. Nous sommes ravis de relever ce nouveau défi, qui préfigure le développement de nouvelles capacités de conception et production de satellites, en particulier de petites et moyennes dimensions, qui sont essentiels à l’économie du New Space. »

« L’Agence spatiale européenne se félicite de la signature de ce contrat », a déclaré Simonetta Cheli, Directrice des programmes d’observation de la Terre à l’ESA et Directrice de l’Institut européen de recherches spatiales (ESRIN) à Frascati, près de Rome. « Le gouvernement italien nous a confié la tâche de mettre en œuvre ce programme particulièrement ambitieux et innovant. Grâce à ce contrat, qui s’ajoute à ceux déjà signés les semaines précédentes, nous sommes en passe de finaliser la définition complète de la constellation IRIDE. De plus, nous sommes en ligne avec la feuille de route qui permettra à l’ESA de franchir le premier grand jalon du programme, prévu à la fin du mois de mars. Cette étape est particulièrement importante car le programme est financé en grande partie par les fonds du PNRR. Félicitations à l’équipe de Thales Alenia Space pour cette contribution majeure au système IRIDE. Nous sommes intimement convaincus qu’en intégrant les moyens nationaux et européens, ce système rendra l’Italie plus compétitive que jamais dans le domaine de l’observation de la Terre. »

Grâce à leurs modes d’exploitation innovants, ces satellites offriront une fréquence de revisite élevée et des données pouvant être fusionnées avec celles émanant de programmes ou d’infrastructures existants ou futurs parmi lesquels COSMO-SkyMed Seconde Génération, Prisma ou le programme européen Copernicus dédié à la surveillance de l’environnement.

Source: Thalès