Liebherr Aerospace
rossi-aero-mecanique-industrielle
bandeau-liebherr-aerospace-2017-698x86.jpg
Groupe-Liebherr-aeromorning.com
closing-award-2022-ok15-septembre
LHR_21-03_Aerospace_600x100
Collins
Le convertisseur de puissance électrique pour poste de pilotage de Liebherr à bord des familles Airbus A320 et A330
liebherr
bandeau-liebherr-aerospace-
liebherr
Collins
AirFormation centre de formation Aeronautique
Collins
AirFormation-e-learning-centre-formation-aeronautique
previous arrow
next arrow

La coalition SpacEarth Initiative sera un acteur clef de la nouvelle ambition spatiale européenne

news actualités aéronautique aeromorning
FacebookTwitterLinkedInPinterest

Au moment où la Commission européenne et le Président de la République, Emmanuel  Macron, annoncent une ambition et des choix stratégiques pour une Europe spatiale  souveraine, la coalition SpacEarth Initiative (réunissant 24 entreprises européennes dont 3  grands groupes, 17 PME et ETI, 4 start-ups) salue cette ambition majeure. Nous sommes pleinement mobilisés pour conforter la place de la France et de l’Europe dans la compétition  internationale, pour affirmer sa souveraineté, et promouvoir un modèle spatial européen  responsable et durable, au service de la vie sur Terre.

Leader et moteur historique du spatial en Europe, la France héberge 48 % de l’activité  industrielle spatiale européenne. Forte de 18 000 emplois de production et 5,7Md€ de  CA, la filière incarnée dans SpacEarth Initiative réalise 60 % de son chiffre à l’export.  L’industrie spatiale française est ainsi la plus exportatrice au monde, témoignage de sa  compétitivité, de sa capacité d’innovation et de son excellence technologique. 

Forte de l’expertise et de la compétitivité des acteurs établis, stimulés par les idées disruptives  portées par les start-ups, la filière française a tous les atouts pour répondre à l’ambition  exprimée par le Président de la République.  Les choix stratégiques portés par la Présidence française du Conseil de l’Union européenne  et la Commission européenne sont ambitieux et doivent permettre de conforter notre position  de leader face à la concurrence internationale. Les décisions aujourd’hui annoncées autour  des lanceurs et de la systématisation de la préférence européenne, des constellations qui  sont au cœur de notre industrie et nos travaux de recherche, de l’établissement de standards  d’une régulation internationale protectrice de notre bien commun sont en phase avec la vision  et les propositions de la SpacEarth Initiative (lancée en décembre dernier).

En complément des efforts engagés dans le cadre de France 2030, cette vision vertueuse et  ambitieuse doit désormais trouver sa concrétisation, notamment lors de la conférence  ministérielle de l’Agence Spatiale Européenne (ESA) de novembre 2022, qui déterminera le  budget de l’ESA pour les 3 prochaines années. La France, conformément aux déclarations  d’Emmanuel Macron devra tenir son rôle historique de moteur du spatial européen. 

Jean-Marc Nasr (Airbus Defence and Space) et Franck Poirrier (Sodern), respectivement  Président et Vice-Président de la Commission Espace du GIFAS déclarent : 

« À travers sa participation à des projets parmi les plus ambitieux du monde, à travers les  propositions qu’elle a déjà formulées relatives à la régulation de l’espace et la gestion des  débris, à travers sa participation à des missions d’exploration scientifique et de recherche, à  contribution à la stratégie spatiale de défense, la filière est déjà en pointe sur les grands enjeux  de souveraineté. 

Les mois à venir seront essentiels dans la construction d’un programme d’actions concret,  dans la mise en place de synergies inclusives et innovantes, dans la pérennisation des  programmes existants et bien sûr dans la mobilisation d’investissements financiers. La  réunion ministérielle de l’ESA de novembre prochain sera donc fondamentale dans  l’élaboration d’une politique européenne spatiale ambitieuse et de long-terme.  Nous souscrivons par ailleurs à la méthode proposée concernant la vision à long terme sur  l’exploration spatiale et les futurs vols habités. Il faut donner du sens, mettre ce rêve au service  de l’amélioration de la vie sur Terre, fédérer l’ensemble des acteurs européens pour dégager  les investissements publics et privés nécessaires. »

Source : Spac Earth

AeroMorning.com