Replica watches
Enac ecole nationale de l'aviation aeromorning
Liebherr Aerospace
Groupe-Liebherr-aeromorning.com
enac-aeromorning-slider
Liebherr Aerospace
Collins
Le convertisseur de puissance électrique pour poste de pilotage de Liebherr à bord des familles Airbus A320 et A330
liebherr
Collins
AirFormation centre de formation Aeronautique
Collins
AirFormation-e-learning-centre-formation-aeronautique
previous arrow
next arrow

Réunion du CORAC

GIFAS-aeromorning.com
FacebookTwitterLinkedInPinterest

Réunion du CORAC et signature du Contrat de Filière Aéronautique.


Des avancées pour la décarbonation, la réindustrialisation et la souveraineté, et l’attractivité des métiers de la filière.
Aujourd’hui s’est tenue une réunion du CORAC (Conseil pour la Recherche Aéronautique Civile).
Cette réunion a été suivie de la signature du nouveau contrat de filière « Aéronautique » pour la période 2024-2027, résolument tourné vers la décarbonation du secteur.
Le GIFAS se félicite de ces deux évènements et avancées au bénéfice de la filière aéronautique et spatiale et de la décarbonation de l’aviation.

L’innovation est au cœur du secteur aéronautique pour parvenir à un transport aérien neutre en carbone en 2050.

Depuis plus de 15 ans, le CORAC (Conseil pour la Recherche Aéronautique Civile), aujourd’hui présidé par Clément Beaune, ministre délégué chargé des Transports, fédère l’ensemble des acteurs du transport aérien en France (GIFAS, Administrations, DGAC, industriels, constructeurs, compagnies aériennes, aéroports, instituts de recherche) autour de cette ambition.
Associant de manière inclusive grands groupes, ETI et PME, le CORAC construit un programme de recherche
commun pour la R&T aéronautique, faisant du secteur du transport aérien le premier secteur à avoir remis au
gouvernement, en février 2023, sa feuille de route de décarbonation.
Cette réunion du CORAC a permis de partager le masterplan des travaux des feuilles de route correspondant au cadrage de l’engagement de l’Etat de soutenir la recherche aéronautique civile, à hauteur de 300 M€ par an jusqu’en 2027.


Signature du contrat de filière « Aéronautique » 2024-2027


Cette signature du nouveau contrat de filière «Aéronautique» pour la période 2024-2027, par Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique, Roland Lescure, ministre délégué chargé de l’Industrie et Clément Beaune, en présence de Guillaume Faury, Président du GIFAS et Président du Comité Stratégique de Filière, fait suite aux engagements de la filière exprimés en marge du Salon du Bourget (juin 2023), parallèlement à l’engagement de l’Etat à soutenir le CORAC.
Le contrat est construit autour de projets structurants en réponse aux trois grands défis du secteur :
décarbonation du secteur aéronautique, réindustrialisation et souveraineté, attractivité des métiers de l’industrie et besoins en compétences, et ce dans un contexte de montée en cadence de production et de besoins en financement pour la chaine de sous-traitance et de fournisseurs de la filière.
Parmi les grands projets structurants qui seront déployés au cours de la période 2024-2027 dans le cadre de ce nouveau contrat, les ministres ont annoncé deux dispositifs majeurs : le fonds Tikehau Aéro Partenaires 2 et l’AAP « Produire en France des aéronefs bas-carbone » 2 de France 2030.

Annonce du fonds Tikehau Aéro Partenaires 2 – Géré par Tikehau Capital, ce fonds d’investissement vise à accompagner les entreprises de la filière, notamment PME et ETI, dans leur croissance, leur modernisation, la transmission, l’investissement et la décarbonation.

Tikehau AAP 2 ambitionne de disposer de 800 M€ d’encours à terme. La première levée de fonds vise environ 400 M€, avec pour objectif de rassembler Bpifrance, les quatre principaux donneurs d’ordre de la filière (Airbus, Dassault Aviation, Safran et Thales), Tikehau Capital et le Groupe Crédit Agricole. Elle devrait être finalisée d’ici à la fin du premier trimestre 2024.


Lancement prochain de l’AAP « Produire en France des aéronefs bas-carbone » 2 de France 2030 – Piloté par la Direction générale des Entreprises et opéré par Bpifrance, cet AAP sera lancé début 2024. Doté d’une enveloppe de 65 M€, il vise à accélérer l’industrialisation d’aéronefs bas carbone (électriques, à hydrogène) et à soutenir l’industrialisation des briques technologiques nécessaires à ces derniers.



A propos du GIFAS : Créé en 1908, le Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales (GIFAS) est un syndicat professionnel qui regroupe plus de 450 sociétés – depuis les grands maîtres d’œuvre, systémier, PME et startups. Ses membres constituent une filière cohérente, solidaire et dynamique de haute technologie spécialisée dans
l’étude, le développement, la réalisation, la commercialisation et la maintenance de tous programmes et matériels
aéronautiques et spatiaux, civils et militaires, ainsi que de systèmes de défense et de sécurité.
Le GIFAS représente une profession dont le chiffre d’affaires 2022 est de 62,7 Mds€, avec 83% du chiffre d’affaires
consolidé à l’export, et qui emploie directement 195 000 personnes.
Tous les deux ans, le GIFAS organise le Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace de Paris-Le Bourget,
première manifestation mondiale du genre. Le 55ème Salon aura lieu du 16 au 22 juin 2025. Source: GIFAS