Replica watches
Enac ecole nationale de l'aviation aeromorning
Liebherr Aerospace
Groupe-Liebherr-aeromorning.com
enac-aeromorning-slider
Liebherr Aerospace
Collins
Le convertisseur de puissance électrique pour poste de pilotage de Liebherr à bord des familles Airbus A320 et A330
liebherr
Collins
AirFormation centre de formation Aeronautique
Collins
AirFormation-e-learning-centre-formation-aeronautique
previous arrow
next arrow

Nominations au CNES – Marie-Anne Clair, directrice Technique et Numérique, Philippe Lier, directeur du Centre Spatial Guyanais, François Sillion, conseiller du Président en charge de l’évaluation HCERES

Nominations au CNES - Marie-Anne Clair, directrice Technique et Numérique, Philippe Lier, directeur du Centre Spatial Guyanais, François Sillion, conseiller du Président en charge de l'évaluation HCERES
FacebookTwitterLinkedInPinterest

Marie-Anne Clair a rejoint le CNES en 1983 en touchant à de nombreuses thématiques, depuis les bureaux d’études jusqu’à des postes de direction en passant par des responsabilités de chefs de projet. Elle a été très impliquée dans de nombreuses missions scientifiques notamment l’observatoire de rayonnement gamma Integral, a assumé la responsabilité de la filière Myriade, un des premiers partenariat public-privé dans le domaine du spatial français et première filière française de microsatellites qui a vu la réalisation de près de 20 exemplaires. Elle a été en charge des activités ballons stratosphériques et a participé à la construction du dossier Ariane 6 en 2014. Elle a créé et dirigé la direction des systèmes orbitaux du CNES de 2017 à 2019. Pendant ces années, se sont concrétisées, en collaboration avec l’industrie et les laboratoires scientifiques, les missions phare d’exploration martienne, SEIS sismomètre ultra-sensible et Supercam, instrument principal du rover Persévérance. Sous sa direction deux initiatives majeures de partenariat public-privé ont vu le jour, avec Airbus Defense and Space la constellation CO3D qui a pour mission une modélisation globale de la surface de la Terre en trois dimensions et avec Hemeria le nano-satellite Angels, brique de base de la constellation d’IOT Kineis qui porte le futur de la mission Argos. Elle est depuis novembre 2019 directrice du Centre Spatial Guyanais (CSG). Au cours de ces quatre années des projets majeurs de rénovation du CSG ont été lancés que ce soit sur les axes opérations, digitalisation, verdissement de l’énergie de la base spatiale, ouverture à de nouveaux opérateurs de lancement, amélioration de la compétitivité et des méthodes de travail. Marie-Anne Clair prend ses nouvelles fonctions à partir du 1er décembre 2023.

Philippe Lier est diplômé de l’Ecole Supérieure d’Electricité (SUPELEC). Il a intégré le CNES, à Toulouse, en 1990 comme ingénieur sûreté de fonctionnement. Il a ensuite rejoint les équipes qualité image du CNES et a longtemps travaillé sur les programmes de défense HELIOS I puis HELIOS II. Philippe Lier a été ingénieur bord en charge des opérations du satellite JASON1 avant de rejoindre les équipes projets comme responsable système du micro satellite PARASOL, lancé en 2004. De 2005 à 2011, il est chef du service qualité image en charge de préparer, entre autres, l’arrivée de PLEIADES et de CSO. Il est ensuite nommé chef du service des projets « environnement » et conseiller de la délégation française au programme Observation de la Terre de l’ESA. En 2016 il devient sous-directeur en charge des projets scientifiques et conseiller de la délégation française au programme Science de l’ESA, puis directeur adjoint de la Direction des Systèmes Orbitaux et des Applications. Depuis avril 2023, il est sous-directeur en charge des Opérations et des Moyens Techniques au CSG. Il est également auditeur de la 47ème session de l’Institut des Hautes Etudes de la Défense Nationale (IHEDN). Philippe Lier prend ses nouvelles fonctions à partir du 1er décembre 2023.

Ancien élève de l’École Normale Supérieure, titulaire d’une thèse de doctorat de l’université Paris-Sud et d’une habilitation à diriger des recherches de l’université Joseph Fourier-Grenoble 1, François Sillion a occupé des fonctions de chercheur à l’université Cornell (USA), au CNRS (à Paris et Grenoble), puis à l’Inria. Il a également occupé des postes de chercheur invité au MIT (USA) et chez Microsoft Research (USA), ainsi que de professeur chargé de cours à l’Ecole Polytechnique. Il a suivi le cycle national de l’Institut des Hautes Etudes pour la Science et la Technologie en 2008-2009 (promotion Hubert Curien). Ses recherches ont porté sur les techniques de création d’images de synthèse : modèles 3D, rendu « expressif », simulation de l’éclairage ; visualisation de très gros volumes de données et acquisition de données à partir d’images réelles. Il a encadré quinze thèses et publié une centaine d’articles de recherche sur ces sujets, ainsi que deux ouvrages sur la simulation de l’éclairage et la modélisation numérique de l’apparence. Il a reçu en 2009 pour ses travaux le prix « Outstanding Technical Contribution Award » de l’association internationale Eurographics. Au sein de l’Inria, il a fondé et dirigé l’équipe-projet ARTIS, et occupé les fonctions de délégué scientifique, puis directeur du centre de recherche de l’Inria Rhône-Alpes. Devenu Directeur Général Délégué à la Science de l’Inria, il a notamment développé des mécanismes de soutien à des projets de recherche exploratoires et des programmes transverses ou interdisciplinaires en soutien de la stratégie scientifique de l’institut, et coordonné le volet recherche du plan gouvernemental sur l’intelligence artificielle mis en place suite au rapport Villani de mars 2018. Il a fondé en 2019 et dirigé jusqu’en 2021 le centre de recherche « Uber Advanced Technologies Center » à Paris, dédié aux technologies numériques pour les nouvelles mobilités et en particulier la mobilité aérienne urbaine. François Sillion a intégré le CNES en 2021 en tant que Directeur Technique et Numérique. Il prend ses nouvelles fonctions à partir du 30 octobre 2023.

A l’occasion de ces nominations, Philippe Baptiste a déclaré : « Je remercie vivement François Sillion pour tout le travail qu’il a réalisé lors de la création de la DTN et je me réjouis de pouvoir bénéficier de son expertise pour la conduite de notre évaluation HCERES. Toutes mes félicitations à Marie-Anne Clair qui va reprendre le flambeau à la DTN et à Philippe Lier, à qui incombe la charge si structurante de diriger le Centre Spatial Guyanais dans un contexte toujours mouvant et passionnant. »

Source : CNES