Replica watches
Enac ecole nationale de l'aviation aeromorning
Liebherr Aerospace
Groupe-Liebherr-aeromorning.com
enac-aeromorning-slider
Liebherr Aerospace
Collins
Le convertisseur de puissance électrique pour poste de pilotage de Liebherr à bord des familles Airbus A320 et A330
liebherr

L’Irlande, terre d’accueil de l’aviation du futur

actualités aeronautiques spatiales aeromorning
FacebookTwitterLinkedInPinterest

L’Irlande, terre d’accueil de l’aviation du futur

Par Brendan McDonald, VP of Engineering & Green Economy Showcasing Ireland chez IDA Ireland

Brendan Mc Donald

L’industrie aéronautique connaît aujourd’hui de profondes mutations. Les avancées technologiques, les nouvelles réglementations et les inquiétudes climatiques croissantes, outre la pression de plus en plus forte pour développer des processus plus efficaces et moins coûteux, sont autant de challenges pour les futurs responsables du secteur, qui vont devoir composer avec les tendances de l’industrie tout en prenant en compte les problématiques terrain. Forte de remarquables opportunités d’innovation, l’Irlande se présente comme un terrain fertile face à ces enjeux.

Des secteurs d’avenir à forte croissance

Le secteur des drones devrait connaître un essor particulièrement important dans les années à venir. Le FMCI (Future Mobility Campus Ireland), premier centre de développement des mobilités du futur en Irlande, estime que le marché pourrait atteindre 133,5 Md$ d’ici à 2026. Solution de transport durable pour les passagers et le fret dans les zones urbaines jusqu’à une distance d’environ 300 km, les premiers aéronefs électriques à décollage et atterrissage vertical (eVOTL) attirent l’attention des investisseurs. Le marché pourrait d’ailleurs se développer beaucoup plus rapidement que prévu, le Groupe ADP (Aéroports de Paris) ayant récemment révélé que la capitale française envisage d’ouvrir une plateforme de taxis volants à l’occasion des JO de Paris 2024.

Au sein du secteur, le hors vue (BVLOS) pourrait par ailleurs devenir un marché majeur, avec des revenus atteignant potentiellement 34 Md$ d’ici à 2029, en raison notamment de l’ampleur et de la diversité des applications envisageables – livraison de colis, inspection des infrastructures, arpentage et cartographie aérienne, mines, construction, lutte contre le feu et missions de recherche-sauvetage. Un projet de recherche de l’UE, baptisé EALU-AER est en cours à Shannon, à l’ouest de l’Irlande, en vue de développer, déployer et optimiser cette branche. D’une durée de trois ans, ce projet mobilise des partenaires irlandais et européens, parmi lesquels, Shannon Group, Irish Aviation Authority, Collins Aerospace, la société Avtrain basée à Dublin, qui forme les pilotes et les opérateurs de drones, et Deepblue en Italie. Le consortium a bénéficié d’un financement au titre du partenariat européen SESAR 3 Joint Undertaking, destiné à accélérer les projets de recherche et d’innovation qui donneront naissance au Ciel unique européen. 

L’enjeu des carburants durables

Avec une industrie aéronautique qui a pour objectif zéro émission nette à l’horizon 2050, les carburants d’aviation durables (CAD) constituent une priorité majeure. En passe de révolutionner l’industrie aéronautique, ils pourraient permettre de réduire l’impact du secteur tout en contribuant à l’indépendance énergétique. C’est donc un domaine en rapide croissance, avec une demande qui ne cesse de croître et une production qui augmente sensiblement dans le monde entier, dans la mesure où ces carburants peuvent théoriquement être produits localement, dans n’importe quel pays.

Le marché se heurte toutefois à une offre qui demeure encore faible en raison notamment des enjeux liés à l’électrification et à l’hydrogène. Il est donc aujourd’hui nécessaire de trouver la solution la plus prometteuse pour décarboner le transport aérien, qui soit à la fois évolutive et économiquement rentable. Dans les prochaines années, l’Irlande devrait toutefois prendre une part majeure dans cette progression en raison de la montée en puissance de son énergie éolienne offshore. Les enjeux sont ici importants et l’engagement du gouvernement sera un élément clé. En tout état de cause, les opportunités de développement de carburants durables en Irlande restent considérables.

Encourager un écosystème d’envergure internationale

Ces secteurs à forte croissance, et les technologies qui les sous-tendent, comptent parmi les nouveaux marchés les plus prometteurs de la quatrième révolution industrielle. Pour répondre aux attentes des consommateurs et des investisseurs, la révolution de la mobilité aérienne avancée (AAM) devra toutefois se développer dans un écosystème innovant et robuste, et pouvoir d’appuyer sur les différentes infrastructures existantes, les instances gouvernementales et des conditions géographiques favorables. Les principaux acteurs de l’industrie aéronautique doivent donc analyser soigneusement les options possibles pour s’assurer du potentiel d’innovation et de développement de chacune.

L’Irlande bénéficie par nature d’une position unique comme centre mondial du financement aéronautique et terre d’accueil privilégiée des sociétés de location d’aéronefs. Plus de 50 compagnies de leasing sont actuellement basées dans le pays, dont 14 des 15 principaux bailleurs d’avions dans le monde.  Plus de 60 % de tous les avions loués dans le monde sont aujourd’hui gérés par des sociétés enregistrées en Irlande, à telle point que l’un d’eux décolle toutes les deux secondes quelque part dans le monde. L’Irlande est donc bien placée pour accéder à une position de leader dans l’aviation de demain.

Shannon Airport, une plateforme aéronautique dynamique

Indispensables pour assurer le développement et la disponibilité des technologies nécessaires à l’émergence de ces nouvelles mobilités dans un futur proche, les centres d’essai s’avèrent cruciaux pour assurer le déploiement des dispositifs appropriés pour tester, valider et certifier la sécurité et l’opérabilité des appareils, avec ou sans équipage, évoluant dans l’espace aérien. Shannon Airport est une plateforme aérienne majeure pour de nombreux leaders internationaux dans le domaine des opérations de maintenance, réparation et révision (MRO) et autres sociétés d’envergure mondiale spécialisées dans le support client. Tous les aspects du cycle de vie aéronautique sont donc ici concernés – maintenance des fuselages, entretien et réparation des moteurs, conception et fabrication des pièces détachées, dossiers techniques et juridiques, procédures de démontage, etc. Avec une piste de 3,2 km pouvant accueillir tous les types d’avions, et avec du personnel formé conformément aux directives de l’IATA Cat. 9, Shannon Airport opère 24h/24 et 365 jours par an, sans aucune restriction en termes de couvre-feu, de créneaux horaires ou de niveau sonore.

Implanté dans la zone industrielle de Shannon, le FMCI est le premier centre d’essai et de développement grandeur-nature à avoir vu le jour en Irlande. Ses installations sont dédiées aux technologies de mobilité englobant les activités terrestres (conduite autonome, micro-mobilité, villes intelligentes, communications V2X) et aériennes (drones autonomes, aéronefs électriques eVTOL, mobilité aérienne avancée, gestion du trafic de drones/UTM). Cette plateforme technologique permet d’accueillir une large diversité de profils professionnels et d’organismes officiels, du chercheur à la multinationale, en passant par les start-ups et les organismes officiels. Il s’agit de concevoir, développer, tester et déployer localement des solutions de transport capables d’enclencher une véritable transformation sociétale, avec un impact mondial.

Un environnement favorable aux entreprises

L’écosystème irlandais a été construit pour favoriser l’innovation au plus niveau, avec une réglementation locale favorable aux investissements. Dans l’aéronautique, ces derniers bénéficient par ailleurs du soutien de l’Irish Aviation Authority (IAA), l’entité nationale désignée par l’AESA, l’Agence européenne de la sécurité aérienne, et qui entretient des liens étroits avec ses homologues aux Etats-Unis, au Canada, en Chine et en Russie, ainsi qu’avec 31 Etats membres de l’AESA.

Pour concrétiser ses ambitions, l’industrie aéronautique aura par ailleurs besoin de profils compétents et expérimentés. L’Irlande dispose déjà de nombreux talents dans les secteurs financiers et juridiques que requièrent les compagnies de leasing, mais également au-delà de ces seuls domaines. Son vivier de talents est en effet soutenu par un vaste écosystème de sociétés spécialisées notamment dans la maintenance aéronautique, afin d’assurer la continuité des opérations aériennes auprès des clients du monde entier. Une expertise qui nécessite des ingénieurs, techniciens et pilotes qualifiés, en complément d’un système éducatif dont chacun s’accorde à reconnaître l’excellence, qui met l’accent sur les STEM (Sciences, Technologie, Ingénierie et Mathématiques), lui permettant d’alimenter en continu les secteurs industriels les plus pointus.

Ciel bleu à l’horizon ?

Les pays aujourd’hui aux avant-postes de cette compétition en cours dans l’industrie aéronautique sont ceux qui opèrent des choix judicieux en termes d’investissement. Les avancées rapides en matière d’électrification, de robotique, de biocarburants et de technologies supersoniques, ainsi que la nécessité de réduire les émissions tout en continuant d’améliorer les performances, s’accompagnent nécessairement de difficultés mais s’avèrent indispensables.

Tous les acteurs de cette chaîne de valeur sont en quête d’innovations majeures et continues qui leur permettront de distancer la concurrence. Les régulateurs et les entreprises seront pour leur part confrontés à de nouveaux défis, notamment avec l’émergence des eVTOL autonomes. Quant aux décisions relatives à la certification de ces nouveaux types d’aéronefs dans le futur, elles auront un impact significatif sur les aspects réglementaires liés aux opérations dans l’espace aérien. Alors que les entreprises doivent se positionner stratégiquement pour rester en lice dans cet environnement ultra-compétitif, l’Irlande est aujourd’hui une pièce majeure sur cet échiquier international, qui ne saurait être sous-estimée.