rossi-aero-mecanique-industrielle
Slider
previous arrow
next arrow
Slider

Flux test

Aeromorning – ATOM Business Wire – The global leader in news distribution

  • Les agents de bord du Canada réclament un plan d’action fédéral pour le secteur du transport aérien
    par WebSupport@BusinessWire.com le 20/01/2021 à 16:46

    VANCOUVER, British Columbia–(BUSINESS WIRE)–Les agents de bord du Canada demandent au gouvernement Trudeau de cesser de tergiverser et de fournir d’urgence le soutien dont le secteur aérien canadien a besoin. Ils réclament aussi un plan pour assurer le retour à la normale des vols intérieurs et internationaux en toute sécurité. « Dans d’autres pays du monde, les industries du secteur de l’aviation ont jusqu’à présent reçu plus de 200 milliards de dollars en aide de leurs gouvernements, mais pas ici, au Canada. Le Canada est le seul pays du G7 à ne pas avoir de plan global pour soutenir le secteur du transport aérien pendant la pandémie », a déploré le président de la Division du transport aérien du Syndicat canadien de la fonction publique, Wesley Lesosky. Le SCFP représente 15 000 agents de bord dans neuf compagnies aériennes canadiennes. « Soutenir ce secteur est essentiel pour venir en aide aux dizaines de milliers de travailleurs qui ont perdu leur emploi en raison de la pandémie. Nous devons nous assurer qu’il y aura encore une industrie pour employer ces travailleurs après la pandémie », a poursuivi Wesley Lesosky. Le secteur a également besoin d’en savoir davantage sur les intentions du gouvernement fédéral quant à la réouverture des frontières et au retour à la normale des voyages internationaux. « La protection de la santé et de la sécurité des Canadiens doit demeurer la priorité absolue. Mais nous avons besoin d’un plan proactif du fédéral pour aider notre secteur à se remettre sur les rails. Nous voulons un dialogue avec le gouvernement pour ne pas perdre une autre année et laisser des milliers de travailleurs sans emploi », a conclu Wesley Lesosky. :cc/sepb491 Contacts Hugh Pouliot Relationniste du SCFP 613-818-0067 hpouliot@scfp.ca

  • Velodyne Lidar et Trunk.Tech annoncent un partenariat stratégique dans le domaine des camions autonomes
    par WebSupport@BusinessWire.com le 20/01/2021 à 09:45

    Les deux entreprises s’associent pour accélérer le développement de camions sans conducteur sur le marché logistique chinois SAN JOSÉ, Californie–(BUSINESS WIRE)–Velodyne Lidar, Inc. (Nasdaq : VLDR, VLDRW) a annoncé aujourd’hui un partenariat stratégique avec Beijing Trunk Technology Co., Ltd. (Trunk.Tech). Les sociétés collaboreront dans le cadre du développement de poids lourds autonomes de nouvelle génération, et afin d’accélérer la commercialisation des camions sans conducteur sur le marché logistique chinois. Velodyne et Trunk.Tech coopéreront concernant des produits lidar qui répondent aux besoins exigeants de la logistique du transport à grande vitesse. Ces solutions renforceront les capacités d’identification et de détection des objets, des poids lourds sans conducteur, et visent à promouvoir la production rapide et à grande échelle de véhicules, de manière économique et efficiente. Trunk.Tech coopère étroitement avec plusieurs FEO de véhicules commerciaux, afin de produire des camions sans conducteur qui soient conformes aux réglementations en matière de sécurité des véhicules. Trunk.Tech est la première société en Chine à développer de manière indépendante des camions sans conducteur, de niveau 4 SAE, grâce à la performance de ses propres systèmes logiciels et de son matériel sans conducteur. La société utilise le lidar de Velodyne, notamment les capteurs Ultra Puck™, Puck™ et Velarray H800, en tant que matériel de détection clé, installé dans ses camions autonomes. Trunk.Tech a choisi Velodyne en raison de la qualité des capteurs, de leurs performances, et de sa capacité de production à grande échelle. « Les camions autonomes permettent de compléter le manque de personnel, d’économiser des frais de carburant, et d’améliorer la logistique, tout en renforçant la sécurité des transports et en réduisant les taux d’accidents de camions », a déclaré le Dr Zhang TianLei, PDG de Trunk.Tech. « Les capteurs de Velodyne, combinés à nos algorithmes de fusion multicapteurs, permettent aux camions de bénéficier d’une détection en temps réel, de haute précision et longue portée, afin de soutenir la conduite autonome dans des conditions routières complexes. Velodyne dispose des compétences d’expert et de l’échelle de production, nécessaires pour nous aider à transformer le transport par camion ; et nos deux sociétés partagent cette même attention particulière sur la sécurité des véhicules. » « Trunk.Tech est une société leader du secteur, qui démontre à quel point la technologie des véhicules autonomes, alimentée par le lidar, offre des avancées majeures en termes d’efficience et de sécurité pour le secteur du transport routier », a déclaré Anand Gopalan, président-directeur général de Velodyne Lidar. « Nous sommes impatients de travailler en étroite collaboration avec Trunk.Tech, à la création de solutions de conduite autonome, de nouvelle génération, qui améliorent radicalement la manière dont les biens et matériaux sont transportés au sein des réseaux logistiques. » Trunk.Tech : une expérience approfondie en matière de camions autonomes Ces dernières années, Trunk.Tech a déployé les capteurs lidar de Velodyne sur plusieurs dizaines de camions sans conducteur, ayant été livrés à des clients commerciaux. Actuellement, ces véhicules fonctionnent de manière autonome dans plusieurs ports de Chine, 24 h/24, 7 j/7 et 365 jours par an, afin de soutenir les opérations. Après avoir remporté en 2018 le premier permis de test routier commercial de Chine, les camions sans conducteurs de Trunk.Tech ont fait l’objet de nombreux tests routiers pratiques sur les routes de Chine. Ils ont réussi le premier test à grande vitesse, à l’échelle nationale, portant sur la conduite entièrement autonome. En 2019, Trunk.Tech a remporté plusieurs projets clés de programmes nationaux de recherche et développement, devenant ainsi la première société de technologies sans conducteur à se voir octroyer un droit de circulation. Trunk.Tech bâtit activement un écosystème de logistique intelligente afin de soutenir les camions autonomes en Chine. Cet écosystème inclut Trunk.Tech et Bosch Group au terminal des camions sans conducteur. Il inclut également les partenaires stratégiques China Heavy Automobile, Uberco, Ulse Automotive et Geely Commercial Vehicles, dans le cadre d’une collaboration visant à promouvoir la production à grande échelle. À propos de Velodyne Lidar Velodyne Lidar (Nasdaq : VLDR, VLDRW) a inauguré une nouvelle ère de technologie autonome avec son invention de capteurs lidar à vision panoramique en temps réel. Velodyne est la plus importante société de lidar, cotée en bourse de type pure play, et elle est connue dans le monde entier pour son vaste portefeuille de technologies lidar révolutionnaires. Les solutions logicielles et de capteurs révolutionnaires de Velodyne offrent une flexibilité, une qualité et des performances répondant aux exigences d’une large gamme de secteurs, notamment celui des véhicules autonomes, de l’aide à la conduite automobile (Advanced Driver Assistance Systems, ADAS), de la robotique, des véhicules aériens sans pilote (Unmanned Aerial Vehicles, UAV), des villes intelligentes et de la sécurité. Par le biais d’une dynamique d’innovation continue, Velodyne cherche à transformer l’existence des personnes et des collectivités, en favorisant une mobilité plus sûre pour tous. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.velodynelidar.com. Déclarations prévisionnelles Le présent communiqué de presse contient des « déclarations prévisionnelles » au sens des dispositions de « règle refuge » de la loi américaine Private Securities Litigation Reform Act de 1995, ceci concernant, sans limitation, toutes déclarations autres que celles relatives à des faits historiques, y compris, et sans limitation, toutes déclarations sur les marchés cibles de Velodyne, ses nouveaux produits, ses efforts de développement et ses concurrents. Lorsqu’ils sont utilisés dans le présent communiqué de presse, les mots, tels que « estimer », « projeter », « s’attendre à », « anticiper », « prévoir », « planifier », « avoir l’intention de », « croire », « chercher à », « pouvoir », « futur », « proposer », l’emploi du futur et du conditionnel, ainsi que les variations de ces mots ou expressions similaires (ou les versions négatives de ces mots ou expressions) sont destinés à identifier des déclarations prévisionnelles. Ces déclarations prévisionnelles ne sont pas des garanties de performances, de conditions ou de résultats futurs et impliquent un certain nombre de risques, d’incertitudes et d’hypothèses connus et inconnus, ainsi que d’autres facteurs importants, dont un grand nombre sont indépendants de la volonté de Velodyne, et susceptibles de faire varier sensiblement les résultats réels de ceux dont il est question dans les déclarations prévisionnelles. Les facteurs importants susceptibles de faire varier les résultats réels comprennent, entre autres, l’impact incertain de la pandémie de COVID-19 sur les activités de Velodyne et de ses clients ; la capacité de Velodyne à gérer la croissance, la capacité de Velodyne à exécuter son plan d’affaires, les incertitudes liées à la capacité des clients de Velodyne à commercialiser leurs produits et à l’acceptation finale de ces produits par le marché, les incertitudes liées aux estimations par Velodyne de la taille des marchés pour ses produits ; les incertitudes concernant les réglementations gouvernementales et l’adoption du lidar pour les applications de sécurité des piétons, d’embouteillages et de villes intelligentes ; le taux et le degré d’acceptation par le marché des produits de Velodyne, le succès d’autres produits et services concurrents liés à lidar et aux capteurs qui existent déjà ou qui pourraient devenir disponibles, la capacité de Velodyne à identifier et intégrer des acquisitions, les incertitudes liées au litige actuel de Velodyne, au litige potentiel impliquant Velodyne ou à la validité, ou la force exécutoire de la propriété intellectuelle de Velodyne, ainsi que les conditions économiques générales et les conditions du marché ayant une incidence sur la demande des produits et services de Velodyne. Velodyne n’assume aucune obligation de mise à jour ou de révision des déclarations prévisionnelles, que ce soit à la suite de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou autres, sauf si la loi l’exige. Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence. Contacts Relations avec les investisseurs Andrew Hamer Directeur financier InvestorRelations@velodyne.com MédiasLandis Communications Inc. Sean Dowdall (415) 286-7121 velodyne@landispr.com

  • Le radar NS50 de Thales équipera les nouveaux navires de guerre des mines des Marines belge et néerlandaise
    par WebSupport@BusinessWire.com le 20/01/2021 à 09:00

    A travers ce contrat pour son nouveau radar NS50, Thales équipera les navires de guerre des mines de nouvelle génération des Marines belge et néerlandaise dans le cadre d’un contrat avec Kership, co-entreprise de Piriou et Naval Group. Le nouveau radar permettra aux navires de bénéficier de capacités complètes d’auto-défense contre les menaces aériennes et de surface. Le NS50 est le premier radar compact multimission 4D AESA (Antenne active à balayage électronique) pour navires de faible-moyen tonnage à offrir des capacités de surveillance aérienne et de surface, avec conduite de tir associée aux missiles et aux canons. PARIS LA DÉFENSE–(BUSINESS WIRE)–Les Marines nationales belge et néerlandaise ont choisi Thales, Naval Group et le chantier Kership pour équiper douze navires de guerre des mines de nouvelle génération avec des radars NS50 pour la surveillance aérienne et de surface, avec des capacités de conduite de tir. Le radar NS50 permettra à cette catégorie de navires de bénéficier, pour la première fois, de capacités complètes d’auto-défense contre tous types de menaces aériennes et de surface. Choix stratégique pour les navires de faible à moyen tonnage, le NS50 offre des fonctionnalités associées de surveillance air/surface et de conduite de tir. Jamais la nature des menaces auxquelles sont confrontées les Marines modernes n’a été aussi variée et inquiétante – missiles antinavires de nouvelle génération, guerre robotisée, attaques groupées, guerre électronique et brouillage. Elles doivent également opérer simultanément dans l’environnement des menaces conventionnelles, asymétriques et hybrides. Dans un tel contexte, la temporalité et la qualité informationnelle sont des facteurs critiques pour faire face à un tel déploiement de menaces simultanées et imprévisibles. Le radar NS50 offre un temps sur cible maximal, permettant d’évaluer l’ampleur de la menace et de mettre en œuvre les contremesures nécessaires, en offrant un tableau précis de la situation environnante afin de sauvegarder le navire et de protéger les forces alliées. Le NS50 est le radar naval 4D multifonction le plus compact et le plus abordable aujourd’hui disponible sur le marché. Il offre des performances supérieures en termes de détection, de suivi et de classification des menaces aériennes et de surface. Il fournit les informations 4D de haute précision nécessaires à une acquisition rapide des objectifs avec des systèmes missiles surface-air à courte portée de type « Fire and Forget », et des capacités de conduite de tir pour l’artillerie embarquée permettant de contrer les objectifs de surface. Le NS50 permet également une défense efficace contre les drones, les objets volant à très basse altitude et à faible vitesse, les objectifs de surface, et se montre particulièrement performant en combinaison avec les canons de petit et moyen calibre. Ce radar innovant, entièrement logiciel, se caractérise notamment par une architecture matérielle modulaire et évolutive qui autorise son installation sur de nombreux types de plateformes – navires de combat, patrouilleurs maritimes, navires de guerre des mines, navires auxiliaires, entre autres. Aucun autre radar dans cette classe n’offre la flexibilité et l’éventail de fonctionnalités du NS50, similaires à celles qui équipent des bâtiments de plus gros tonnage. Sa conception entièrement digitale permet des évolutions à tout instant et en tout lieu, avec de simples modifications logicielles pour intégrer de nouvelles fonctionnalités. Le NS50 répond pleinement aux exigences actuelles de la cybersécurité. Le NS50 fait partie de la famille des radars NS déjà opérationnels au sein de la Marine royale néerlandaise, qui offrent un tableau plus précis de la situation, contribuant ainsi à la stabilité régionale dans différentes parties du monde. « Les Marines sont aujourd’hui confrontées à des menaces simultanées compactes, agiles et rapides qui s’avèrent beaucoup plus complexes à prendre en compte. Le NS50 change totalement la donne en permettant une surveillance multimission air et surface, et en offrant des capacités de conduite de tir pour les navires de combat, les navires de guerre des mines, les OPA et diverses autres plateformes. Nous sommes fiers de travailler avec Naval Group et Kership et d’être en mesure d’offrir un système radar innovant aux Marines belge et néerlandaise, leur conférant ainsi un avantage opérationnel indéniable. », a expliqué Serge Adrian, directeur des activités radar de surface chez Thales. A propos de Thales Thales (Euronext Paris: HO) est un leader mondial des hautes technologies qui investit dans les innovations du numérique et de la « deep tech » – connectivité, big data, intelligence artificielle, cybersécurité et quantique – pour construire un avenir de confiance, essentiel au développement de nos sociétés. Thales propose des solutions, services et produits qui aident ses clients – entreprises, organisations, Etats – dans les domaines de la défense, de l’aéronautique, de l’espace, du transport et de l’identité et sécurité numériques, à remplir leurs missions critiques en plaçant l’humain au cœur des décisions. Thales compte 83 000 collaborateurs dans 68 pays. Le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 19 milliards d’euros en 2019 (sur la base de données intégrant Gemalto sur 12 mois). EN SAVOIR PLUS Thales GroupMarket pageDownload HD photos Contacts PRESSEThales, Media RelationsLand & Naval DefenceFaïza Zaroual +33 (0) 7 64 25 99 31 faiza.zaroual@thalesgroup.com

  • Air Canada se pousse avec l’argent du fédéral, laissant en plan des milliers de travailleurs, selon le SCFP
    par WebSupport@BusinessWire.com le 18/01/2021 à 15:08

    VANCOUVER, Colombie-Britannique–(BUSINESS WIRE)–Le syndicat qui représente les 9000 agents de bord d’Air Canada affirme que le transporteur aérien empoche la subvention salariale fédérale afin d’améliorer son bilan, en laissant en plan des milliers d’employés. Le 13 janvier, Air Canada a annoncé 1400 mises à pied supplémentaires, dont 700 agents de bord actifs de sa ligne principale et 100 autres chez Air Canada Rouge. Ils sont membres du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), tout comme des milliers d’autres agents de bord mis à pied depuis le début de la pandémie en mars 2020. Depuis des mois, le syndicat soutient que les membres mis à pied devraient recevoir la subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC), comme le veut l’objectif du programme. Malheureusement, Air Canada se prévaudra du programme de subvention salariale seulement pour les employés encore en service actif, soit une fraction de l’effectif réel de la compagnie. « On a créé la SSUC pour que les travailleurs puissent retrouver un emploi lorsque l’économie rebondira. Pourquoi Air Canada refuse-t-elle l’argent qu’on lui offre pour aider les travailleurs qui ont bâti l’entreprise à conserver leur emploi ? Et pourquoi le gouvernement autorise-t-il Air Canada à empocher l’argent de la subvention pour améliorer son bilan, alors qu’elle laisse ses employés en plan ? », a demandé le président de la composante Air Canada du SCFP, Wesley Lesosky. Air Canada est la seule grande compagnie aérienne canadienne à refuser l’accès à la SSUC à sa main-d’œuvre en disponibilité. WestJet, Air Transat et Sunwing adhèrent au programme de subvention salariale depuis le printemps 2020, car elles savent que c’est la bonne chose à faire pour leurs employés et leurs familles. « La SSUC existe pour aider les entreprises à éviter les licenciements massifs. Mais Air Canada veut avoir le beurre et l’argent du beurre en empochant la subvention, tout en continuant les licenciements. C’est une mascarade, pure et simple, et le gouvernement fédéral ne fait rien. Pourquoi le gouvernement a-t-il autorisé les grandes entreprises à se prévaloir de cette subvention sans aucune condition pour protéger les travailleurs mis à pied ? », a lancé Wesley Lesosky. Les travailleurs qui conservent leur emploi grâce à la SSUC conservent aussi leurs avantages sociaux, ce qui est particulièrement important durant une pandémie. La SSUC permet aussi aux employés de travailler périodiquement sans pénalité, ce qui n’est pas possible pour un travailleur mis à pied qui est contraint de demander l’assurance-emploi. Contacts Hugh Pouliot Relationniste du SCFP 613-818-0067 hpouliot@scfp.ca

  • konnect d’Eutelsat s’apprête à fournir des services de connectivité au réseau de la Poste de Côte d’Ivoire
    par WebSupport@BusinessWire.com le 18/01/2021 à 11:23

    Accord pluriannuel portant sur les ressources en orbite du satellite EUTELSAT KONNECT Un accès au haut débit immédiat, universel et de grande qualité pour les populations confrontées à la fracture numérique PARIS–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News: Le service konnect d’Eutelsat Communications (Paris:ETL) (Euronext Paris : ETL) vient de signer avec son partenaire de distribution InterSat, un accord-cadre portant sur la fourniture de services de connectivité au réseau de la Poste en Côte d’Ivoire. A travers cet accord pluriannuel, ce sont environ 170 bureaux de poste qui seront prochainement reliés au haut débit par satellite sur l’ensemble du territoire ivoirien. En outre, ces 170 bureaux de poste seront équipés de bornes konnect Wifi réparties dans les zones blanches, permettant à La Poste de proposer des solutions d’accès Internet aux clients situés dans ces régions. Cette couverture est susceptible d’être étendue à l’avenir à 3 000 points-relais répartis aux quatre coins du pays. Le déploiement de ce service, qui s’appuiera sur les très grandes performances du satellite EUTELSAT KONNECT récemment mis en service, démarrera en janvier 2021 pour une durée de six mois. Philippe Baudrier, Directeur général de Konnect Africa a déclaré à propos de l’accord : « Nous avons le privilège d’accompagner une institution telle que La Poste dans sa volonté d’élargir la portée de sa mission de service universel. Cet accord illustre parfaitement les moyens dont dispose konnect pour aider les entités publiques et privées en Afrique à combler la fracture numérique dans les zones rurales. En desservant d’ores et déjà des écoles, des cliniques et des structures de soins dans plusieurs pays, konnect est en passe de redéfinir les ambitions en matière de connectivité des populations qui vivent et travaillent dans les régions non desservies par les réseaux terrestres. » Jeoffrey Woods, Directeur général d’InterSat a ajouté : « Nous sommes très fiers aujourd’hui de travailler ensemble avec La Poste de Côte d’Ivoire. Ce projet cadre répond au souhait du gouvernement ivoirien, et en particulier via La Poste de Côte d’Ivoire, d’offrir des services numériques de qualité sur tout le territoire national pour les besoins opérationnels des 170 agences, mais également pour assurer la poursuite du déploiement des services universels en faveur des populations vivant en zones blanches. L’internet haut débit fiable et bon marché, c’est aujourd’hui une réalité.». Isaac Gnamba Yao, Directeur général de La Poste de Côte d’Ivoire a précisé : « La Poste de Côte d’Ivoire vient d’ajouter à sa mission régalienne de Service Postal Universel pour le transport de courrier et services connexes, celle de faciliter l’accès à l’Internet aux populations rurales. Dans cette optique, elle a noué un partenariat avec konnect et InterSat, par le biais d’un protocole d’accord signé le 22 décembre 2020. Cet accord qui s’inscrit dans un partenariat public-privé, est une action de plus pour La Poste de Côte d’Ivoire dans la mise en œuvre de sa vision de « Maison du Citoyen et des Entreprises, Coursier de l’État ». À propos d’Eutelsat Communications Créé en 1977, Eutelsat Communications est l’un des plus grands opérateurs de satellites au monde. Grâce à sa flotte mondiale de satellites et à ses infrastructures au sol, Eutelsat permet à ses clients des secteurs Vidéo, Données, Services aux gouvernements et Connectivité Fixe et Mobile d’établir des liaisons efficaces à destination de leurs propres clients, où qu’ils se trouvent. Eutelsat diffuse plus de 6 600 chaînes, opérées par les plus grands groupes de télévision, touchant une audience d’un milliard de téléspectateurs équipés pour la réception satellite ou connectés aux réseaux terrestres. Basé à Paris, Eutelsat s’appuie sur un réseau mondial de bureaux et de téléports. Ses équipes, constituées de mille collaborateurs originaires de 46 pays, s’engagent au quotidien pour offrir la meilleure qualité de service. Eutelsat Communications est cotée à la Bourse de Paris (Euronext Paris) sous le symbole ETL. Pour en savoir plus sur Eutelsat, consultez www.eutelsat.com www.eutelsat.com – Follow us on Twitter @Eutelsat_SA Contacts Presse Joanna Darlington Tel.: +33 1 53 98 31 07 jdarlington@eutelsat.com Marie Sophie Ecuer Tel.: +33 1 53 98 32 45 mecuer@eutelsat.com Jessica WhyteTel.: +33 1 53 98 46 21 jwhyte@eutelsat.com Investisseurs Joanna Darlington Tel.: +33 1 53 98 31 07 jdarlington@eutelsat.com Cédric Pugni Tel.: +33 1 53 98 31 54 cpugni@eutelsat.com Alexandre Illouz Tel.: +33 1 53 98 46 81 aillouz@eutelsat.com

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!