Liebherr Aerospace
PARIS AIR FORUM 2023
rossi-aero-mecanique-industrielle
bandeau-liebherr-aerospace-2017-698x86.jpg
Groupe-Liebherr-aeromorning.com
Slider
Collins
previous arrow
next arrow
Slider

Flux test

Aeromorning – ATOM Business Wire – The global leader in news distribution

  • Les organisations de défense améliorent radicalement leurs procédures de maintenance, de réparation et d’inspection grâce à la plateforme d’instructions de travail Manifest® de Taqtile
    par WebSupport@BusinessWire.com le 26/05/2022 à 16:00

    La technologie basée sur la RA sera démontrée sur le stand de Microsoft au salon Eurosatory, June 13-17, Microsoft stand K350, Hall 5A PARIS–(BUSINESS WIRE)–Manifest, la plateforme d’augmentation numérique réputée de Taqtile, leader dans les solutions d’instructions de travail basées sur la réalité augmentée (RA), continue d’améliorer les procédures de maintenance, de réparation, de formation et d’inspection pour les organisations de défense du monde entier. Utilisant la plateforme Manifest, de nombreuses forces armées – dont la Marine des États Unis, l’Armée des Etats-Unis, le Corps des Marines des États-Unis, l’Armée de l’air des États-Unis, l’Armée de la Nouvelle Zélande, la Marine Royale Australienne – considèrent Taqtile comme un élément clé dans les stratégies de modernisation et de numérisation de l’industrie de la défense. « La modernisation ne concerne pas seulement les hélicoptères, les drones et les plateformes de capitaux. La plateforme Manifest de Taqtile constitue une remise à niveau très sophistiquée de la façon dont les soldats effectuent l’entretien préventif de leurs véhicules, et leur fera gagner du temps et de l’argent tout en améliorant préparation », a fait savoir Thomas Mead, chef de projet au sein du Laboratoire d’Application de l’Armée. Découvrez des exemples spécifiques de la façon dont Manifest a été déployée avec succès auprès de clients du secteur de la défense, et comment cette technologie permet de réduire considérablement les temps de réparation tout en améliorant la préparation opérationnelle. Un récent livre blanc a révélé une diminution de 36 à 100 % des erreurs lors de tests pour des cas pratiques dans les organisations de défense. Shelina Frey, cheffe du commandement de l’AMC, sergente-cheffe de l’Armée de l’Air des Etats-Unis, a déclaré : « C’est de cette façon que les aviateurs d’aujourd’hui apprennent leur métier. La plateforme est un excellent exemple montrant façon dont l’innovation aidera nos aviateurs à atteindre leur potentiel. » Manifest permet aux utilisateurs d’effectuer des procédures opérationnelles de manière plus cohérente et plus précise en réduisant la charge cognitive et le stress des équipes de maintenance. Le personnel responsable de la maintenance, des réparations et opérations (MRO) et des procédures d’inspection de maintenance préventive (PMCS : Preventive Maintenance Checks and Services ou contrôles et services de maintenance préventive ; PMI : Preventative Maintenance Inspections ou inspections de maintenance préventive) tire des avantages exceptionnels de la plateforme Manifest. Les nouvelles recrues peuvent également être intégrées et formées plus rapidement et plus efficacement, améliorant la préparation globale des équipes. Une sécurité supérieure La plateforme Manifest a été conçue avec de multiples couches de sécurité afin de pouvoir être déployée au sein d’organisations de défense et gouvernementales. L’authentification sécurisée, les systèmes de fichiers et les transmissions de données cryptés, ainsi que les pratiques de sécurité haut niveau adoptées par Taqtile pour le développement et la révision des codes, assurant une conformité avec les exigences de ces organisations. « La modernisation des procédures et des systèmes de défense constitue une priorité, et c’est cette priorité qui est pris en charge par la plateforme Manifest», a déclaré Dirck Schou, PDG de Taqtile. « Manifest est une solution élégante et complète qui répond aux principaux problèmes de défense, notamment en matière de sécurité, de connectivité, d’automatisation des procédures de résolution et d’apport de connaissances, aux travailleurs sans bureau, grace aux améliorations de la réalité augmenté. » Démonstration en direct au salon Eurosatory La plateforme Manifest sur le HoloLens 2 sera exposée sur le stand de Microsoft (K350, Hall 5A) au salon Eurosatory qui se tiendra mi-juin. Les participants pourront imaginer, créer, et suivre des procédures de maintenance de routine pour inspecter un train d’atterrissage sur le stand. Programmez une démonstration au salon Eurosatory. À propos de Taqtile Basée à Seattle, Taqtile révolutionne la façon dont les travailleurs sans bureau effectuent leur taches quotidiennes. La mission de Taqtile est d’habiliter et d’équiper les employés en leur donnant les outils dont ils ont besoin pour accomplir leur travail parfaitement, avec précision, à chaque fois. En utilisant de technologies connues, comme la réalité augmentée, la visualisation 3D et la communication collaborative en temps réel, la plateforme Manifest de Taqtile permet aux travailleurs sans bureau d’effectuer des tâches complexes plus efficacement, de manière plus complète, et avec plus de sécurité qu’auparavant. Taqtile a été le Partenaire de Microsoft de l’année 2020 dans la catégorie Réalité mixte et est fière de figurer parmi les membres de la liste « World Changing Ideas » de Fast Company durant deux années consécutives (2021 et 2022). Pour plus d’informations sur Taqtile et sur Manifest, rendez-vous sur https://taqtile.com/defense/. Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence. Contacts Ray Vincenzo Taqtile (206) 290-4431 ray.vincenzo@taqtile.com

  • Esri présentera la solution ArcGIS pour Microsoft Planetary Computer à l’occasion du colloque Living Planet
    par WebSupport@BusinessWire.com le 25/05/2022 à 02:14

    Les utilisateurs découvriront comment les données satellitaires mondiales peuvent soutenir les efforts de durabilité REDLANDS, Californie–(BUSINESS WIRE)–Esri, leader mondial en intelligence géospatiale, présente ArcGIS pour Microsoft Planetary Computer à l’occasion du colloque Living Planet. La nouvelle offre d’Esri, qui sortira en juillet 2022, conférera davantage de moyens au public, aux géographes, aux scientifiques de données et aux autres chercheurs de l’Agence spatiale européenne (European Space Agency, ESA) qui observent la planète. Le colloque Living Planet de l’ESA de 2022 se focalise sur le rôle de l’observation de la Terre pour construire un avenir durable et une société résiliente. Les participants découvriront également en quoi les technologies émergentes révolutionnent l’utilisation des activités d’observation de la Terre, et comment les entreprises ainsi que l’économie peuvent en bénéficier. Pour soutenir ces objectifs, l’offre d’Esri, qui sera présentée en avant-première lors de l’événement, confère aux utilisateurs un accès à Microsoft Planetary Computer. Ce catalogue composé de données environnementales de plusieurs pétaoctets sera directement accessible depuis ArcGIS Pro, logiciel complet d’analyse d’images d’Esri. Les fonctionnalités incluront : Une interface utilisateur ainsi que des options de scripts et de blocs-notes. Un ensemble d’outils d’analyse prêts à l’emploi ainsi que des fonctions raster conçues pour la détection du changement, l’analyse des séries chronologiques, l’apprentissage profond et bien plus encore. Un traitement à la volée. La possibilité pour les utilisateurs de partager leurs techniques via des modèles, des tableaux de bord, des applications personnalisées et bien plus encore, une fois la recherche terminée. De nouveaux services d’imagerie, tels que l’archive complète Sentinel-1. Ces services couvrent également Sentinel-2 Level-2A, Landsat 8 et 9 Level-2, ainsi que Sentinel-2 10m Land Use/Land Cover Timeseries qui sont d’ores et déjà présents dans la solution ArcGIS Living Atlas of the World. Les experts d’Esri sont disponibles pour présenter aux participants cette nouvelle collection de données. De qui s’agit-il :     Peter Becker – Directeur des produits d’imagerie, Esri   Guenter Doerffel – Promoteur technologique de l’imagerie et de l’analyse raster, Esri     Où :     Bonn Conference Center Management GmbH Platz der Vereinten Nationen 2 53113 Bonn, Allemagne     Date :     du lundi 23 mai au vendredi 27 mai 2022 Pour en savoir plus sur la manière dont Esri accompagne les chercheurs, rendez-vous sur go.esri.com/research-esa-2022, ou venez rencontrer en personne les employés d’Esri lors du colloque Living Planet de l’ESA et du Congrès de l’ISPRS. À propos d’Esri Esri, leader mondial du marché des logiciels de systèmes d’information géographique (SIG), de l’intelligence géospatiale et de la cartographie, aide ses clients à exploiter le plein potentiel des données et à améliorer leurs résultats opérationnels et commerciaux. Fondée en 1969 à Redlands, en Californie, aux États-Unis, Esri conçoit des logiciels qui sont déployés dans plus de 350 000 organisations à travers le monde et plus de 200 000 institutions sur le continent américain, en Asie-Pacifique, en Europe, en Afrique et au Moyen-Orient, parmi lesquelles figurent des sociétés du classement Fortune 500, des agences gouvernementales, des organisations à but non lucratif et des universités. Esri s’appuie sur des bureaux régionaux, des distributeurs internationaux et des partenaires lui permettant de fournir un support local dans plus de 100 pays sur six continents. Forte de son engagement pionnier dans les technologies de l’information géospatiale, Esri conçoit les solutions les plus innovantes pour la transformation numérique, l’Internet des objets (IdO) et l’analyse avancée. Retrouvez-nous sur esri.com. Copyright © 2022 Esri. Tous droits réservés. Esri, le logo en forme de mappemonde d’Esri, ArcGIS, The Science of Where, esri.com et @esri.com sont des marques commerciales, des marques de services ou des marques déposées d’Esri aux États-Unis, dans la Communauté européenne, ou dans d’autres juridictions. Les autres noms de sociétés ou noms de produits ou services mentionnés dans les présentes peuvent être des marques commerciales, des marques de services ou des marques déposées de leurs propriétaires respectifs. Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence. Contacts Jo Ann Pruchniewski Relations publiques, Esri Portable : 301-693-2643 Courriel : jpruchniewski@esri.com

  • Le Technology Innovation Institute lance une installation de recherche pionnière à Abou Dhabi pour les industries clés de la région
    par WebSupport@BusinessWire.com le 24/05/2022 à 10:28

    Le nouveau hub du parc industriel de Tawazun abrite sept ateliers, cinq laboratoires spécialisés, dans les domaines du génie mécanique de haute performance, de l’énergie thermique et de l’acoustique. ABOU DHABI, Émirats Arabes Unis–(BUSINESS WIRE)–Le Technology Innovation Institute (TII), centre de recherche mondial et pilier de la recherche appliquée du Conseil de recherche sur les technologies avancées d’Abu Dhabi (ATRC), a annoncé aujourd’hui que son Centre de Recherche sur l’Énergie Dirigée (DERC) a lancé une installation de pointe dans le parc industriel de Tawazun (TIP), un centre régional pour les entreprises stratégiques dans le secteur de la sûreté et de la sécurité qui offre une infrastructure commerciale de classe mondiale. L’installation comprend sept ateliers distincts et cinq laboratoires spécialisés. Chacun s’adresse à un domaine de recherche spécifique des ateliers mécaniques et électroniques, de la zone de test des prototypes, du bobinage, du remplissage des armatures, des tests diélectriques et du laboratoire de prototypage acoustique. Ces laboratoires sont le Laboratoire de puissance d’impulsion, la chambre semi-anéchoïque, la chambre de tempête, le laboratoire acoustique et le laboratoire de développement laser. L’installation abrite trois laboratoires de recherche mobiles qui peuvent être utilisés conjointement avec les laboratoires primaires ou être déployés sur le terrain pour exercer des tests en extérieur, dont deux laboratoires mobiles électromagnétiques et un laboratoire laser mobile. Les applications sur lesquelles le Centre de Recherche sur l’Énergie Dirigée se concentre incluent les tests d’électromagnétique à haute puissance (HPEM) et de compatibilité électromagnétique (EMC). Le DERC entreprend également des recherches innovantes dans le domaine d’électromagnétique à haute puissance et de puissance pulsée, ainsi que des tests de préqualification pour plusieurs industries de la région. Considérée comme une première dans le GCC, l’installation du DERC effectue des tests de radiofréquence de pointe pour fabriquer et caractériser des dispositifs à semi-conducteurs de haute puissance. L’installation réalise également des expériences acoustiques très sensibles qui nécessitent un degré élevé d’isolation des bruits et des vibrations environnementales, et soutient le développement et la caractérisation d’émetteurs et de capteurs acoustiques inhabituels. L’environnement contrôlé dans les laboratoires identifie les sources sonores involontaires dans les systèmes électroniques complexes qui pourraient entraîner des fuites latérales. Les outils d’analyse des vibrations optiques développés sur mesure par DERC peuvent examiner le comportement du système mécanique à travers une large gamme de fréquences. De plus, le centre a également introduit un prototypage révolutionnaire de l’électronique de signaux et de l’acoustique (SEA) pour faciliter le développement local de solutions avancées telles que les dispositifs RF et acoustiques de faible/haute densité. L’installation peut entreprendre des travaux de soudure, des assemblages mécaniques complexes et des tests tout en faisant progresser le prototypage en impression 3D. Le laboratoire laser mobile du DERC est le premier de son genre dans la région à mener des expériences laser à l’extérieur pour explorer la propagation d’un laser de haute puissance et étudier l’effet sur des cibles à distance dans l’environnement aride du golfe. Émettant un laser continu de plusieurs kW, le laboratoire est équipé d’un télescope installé sur un pan-tilt, focalisant un faisceau sur une distance allant de 200 m à 2 000 m. Relié à un générateur électrique, le laboratoire mobile est conçu pour être utilisé de manière autonome en extérieur sous des températures extrêmes pouvant atteindre 50°C. S’exprimant sur la nouvelle installation, Dr Ray O. Johnson, PDG de Technology Innovation Institute (TII) et PDG par intérim d’ASPIRE, a déclaré : « Chez TII, nous nous engageons à attirer des talents du monde dans nos centres de recherche. Compte tenu de cette priorité, nous sommes fiers d’être témoins des exploits phénoménaux de DERC grâce à cette installation. Ces hubs innovants attirent un nombre croissant de chercheurs ainsi que les clients désireux de bénéficier des capacités de test dans des secteurs variés ». Pour sa part, Dr Chaouki Kasmi, Chercheur en chef au Centre de Recherche sur l’Énergie Dirigée (DERC), a souligné : « Nous sommes ravis d’assister enfin au lancement et aux capacités de pointe de cette nouvelle installation qui nous offrira un avantage distinct tout en accordant aux Émirats Arabes Unis une autonomie indispensable lorsqu’il s’agit d’assurer des tests complets et d’établir une chaîne d’approvisionnement fiable ». Le fait que le centre ait réussi à réunir de multiples capacités centrales sous un même toit offre des opportunités capables à amener les tests d’électromagnétique à haute puissance à de plus hauts niveaux tout en permettant de tester des lasers à haute puissance dans des environnements compacts. Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence. *Source: AETOSWire Contacts Technology Innovation Institute Sneha SivanandComms@atrc.ae

  • Inmarsat et Honeywell lancent le service de connectivité à bord en bande L le plus rapide au monde pour l’aviation d’affaires
    par WebSupport@BusinessWire.com le 24/05/2022 à 01:31

    SwiftJet, alimenté par le réseau ELERA d’Inmarsat et un terminal modernisé de Honeywell, sera jusqu’à six fois plus rapide que la solution existante de bande L d’Inmarsat pour l’aviation d’affaires LONDRES–(BUSINESS WIRE)–Inmarsat et Honeywell établissent un nouveau point de référence dans le domaine des communications par satellite avec le lancement de SwiftJet, son tout dernier service de connectivité à bord destiné à l’industrie de l’aviation d’affaires. Ce service, qui fera l’objet d’un lancement commercial au premier semestre 2023, offrira les vitesses de connexion les plus rapides en bande L. L’un des premiers nouveaux services à être lancés dans le cadre du réseau satellitaire ELERA d’Inmarsat, SwiftJet offrira une couverture globale homogène des trajectoires de vol avec des vitesses de connexion maximales de 2,6Mbps – jusqu’à six fois plus vite que la solution de connectivité existante en bande L d’Inmarsat utilisée dans l’aviation d’affaires. Ceci permettra aux passagers de créer un « bureau en vol » sécurisé avec des capacités renforcées pour appels vidéo, navigation Web, emails, envoi de SMS, synchronisation cloud et outils de collaboration tels Microsoft Teams. Les réseaux sociaux et applications vidéo tels TikTok et YouTube, qui posaient jusqu’alors problème en bande L, seront également activés. Dernier ajout au portefeuille de services de connectivité à bord d’Inmarsat, SwiftJet sera disponible avec Jet ConneX (JX) et SwiftBroadband (SBB), déjà activées sur des milliers d’appareils à travers le globe. Alimentée par une constellation mondiale de satellites en bande Ka, JX est la solution premium haut débit la plus populaire et la plus largement adoptée, aujourd’hui disponible. SBB propose en outre des vitesses de connexion de 432Kbps en bande L, grâce à des antennes plus petites, adaptées comme système secondaire de JX, ou connexion primaire dans le cas d’un appareil plus ancien ou de taille inférieure. SwiftJet utilise le matériel sophistiqué du partenaire d’Inmarsat, Honeywell, pouvant être installé sur une vaste gamme d’appareils et supportant également les services permettant d’assurer la sécurité des appareils et du cockpit. Les clients existants du service SBB d’Inmarsat tireront parti d’une procédure naturelle de mise à niveau sans besoin de remplacer un équipement de l’appareil monté à l’extérieur, tandis que les nouveaux clients découvriront sa facilité d’installation, semblable à celle de tout terminal en bande L d’Inmarsat. Ce service créé également de nouvelles opportunités dans le marché des petits avions à réaction, qui ont jusqu’à présent dû se contenter d’une connectivité vocale ou textuelle basique ne répondant pas aux besoins des voyageurs d’aujourd’hui. Il est disponible en précommande auprès de Honeywell, avec des mesures d’incitation supplémentaires dans le cadre d’une campagne d’adoption pionnière. Inmarsat lance ce service innovant à un moment crucial pour l’industrie de l’aviation d’affaires. Suite à une période de turbulences ces deux dernières années en raison de la pandémie mondiale, un récent sondage réalisé par Inmarsat et Corporate Jet Investor (CJI) a révélé que près de 80% des personnes interrogées dans le monde estiment que la fréquence des vols de l’aviation d’affaires va augmenter au cours de l’année prochaine. En outre, un nombre impressionnant d’entre elles (90%) sentent que les activités en ligne – divisées entre affaires et loisirs – monopoliseront, pour l’ensemble des dirigeants, le temps passé à bord. Kai Tang, responsable de l’aviation d’affaires chez Inmarsat: « Inmarsat est fière de fournir des services répondant aux exigences uniques en pleine évolution de ses clients. En qualité de chef de file du marché de la connectivité de l’aviation d’affaires, Inmarsat a développé SwiftJet en réponse aux retours de ses clients et partenaires qui réclamaient une offre plus avancée en bande L. Ils nous ont en fait demandé d’accroître nos capacités en bande L sans perdre ses caractéristiques spécifiques de résilience, fiabilité et disponibilité ». « Je suis fier d’affirmer que SwiftJet offre toutes ces caractéristiques, avec de nouvelles caractéristiques passionnantes en cabine, permettant aux utilisateurs de connecter davantage d’appareils et de tirer parti de vitesses de connexion supérieures, partout et à tout instant. Ce lancement se produit à un moment où les voyages d’affaires en avion non seulement font leur retour à des niveaux prépandémiques, mais font l’objet d’une demande sans précédent en termes de connectivité à bord. » Adam Sheppard, Honeywell Aerospace’s Director of Aircraft Connectivity: « SwiftJet représente la dernière avancée décisive en matière de connectivité à bord. Elle combine les capacités des satellites commerciaux d’Inmarsat et l’expertise d’avion connecté de Honeywell pour fournir des communications par satellite haut débit modulables aux passagers voyageant par 40 000 pieds d’altitude. Nous avons créé, avec Inmarsat, une procédure simple de mise à jour destinée aux clients de SwiftBroadband, leur facilitant l’accès à des vitesses de connexion jusqu’alors inégalées en bande L, sans devoir changer le câblage ni l’antenne ». Le réseau satellitaire mondial ELERA d’Inmarsat offre la connexion la plus fiable et la plus flexible au monde, avec redondance complète et résilience unique en toutes conditions. Les capacités d’ELERA sont encore renforcées avec l’ajout de deux satellites Inmarsat-6, les plus importants et plus sophistiqués satellites de communications commerciales jamais construits, qui devraient tous deux entrer en service l’an prochain. Ils appuieront SwiftJet dans les années 2030, renforçant la valeur à long terme du service. La capacité en bande L de chaque satellite I-6 sera sensiblement supérieure à celle de l’engin spatial de 4e génération d’Inmarsat, avec 50% de capacité additionnelle par faisceau, en plus de la flexibilité illimitée du routage du faisceau. La série de satellites I-6 jouera également un rôle crucial dans la croissance continue du réseau maillé dynamique unique d’Inmarsat, ORCHESTRA, qui regroupera les satellites géosynchrones (GEO) existants, les satellites en orbite basse (LEO) et la 5G terrestre pour former une solution intégrée très performante sans équivalent dans l’offre, existante ou prévue, de ses concurrents. FIN A PROPOS D’INMARSAT Inmarsat est le premier prestataire de services internationaux de communications mobiles par satellite. Il détient et exploite le portefeuille international de réseaux satellites de télécommunication mobile le plus varié au monde et possède un portefeuille de spectre global, multicouches, couvrant les bande L, Ka et S qui lui permet de proposer des solutions d’une portée et d’une diversité inégalées. Établi de longue date, le réseau mondial de distribution d’Inmarsat englobe non seulement les principaux partenaires du monde, mais également ses propres solides capacités de distribution directe qui lui permettent d’offrir un service de bout en bout à ses clients. La société est réputée pour exploiter les réseaux de télécommunications satellites mobiles internationaux les plus fiables au monde, à l’appui des entreprises et des applications opérationnelles et de sûreté critiques depuis plus de 40 ans. Elle est également une importante force motrice de l’innovation technologique dans le domaine des communications satellites mobiles et conforte son leadership au travers de la réalisation d’investissements conséquents et de son puissant réseau de partenaires dans les domaines de la technologie et de la fabrication. Inmarsat opère sur de nombreux secteurs et possède les ressources financières nécessaires pour financer sa stratégie commerciale. La société occupe une position de premier plan sur les marchés des communications par satellite pour le secteur maritime, les gouvernements, l’aviation et l’entreprise. Authentique partenaire de confiance, Inmarsat offre infailliblement à ses clients réactivité et qualité hors pair. Pour en savoir plus, suivez-nous sur: Twitter | LinkedIn | Facebook | YouTube | Instagram. A PROPOS DE HONEYWELL Les produits et services de Honeywell Aerospace figurent sur pratiquement chaque avion commercial, de défense et de l’espace. Au sein de l’unité commerciale Aerospace sont construits des moteurs d’avion, des cockpits et des éléments électroniques de cabine, des systèmes de connectivité sans fil, des composants mécaniques et autres. Ses équipements et solutions logicielles créent des avions moins gourmands en carburant, des vols plus directs et le respects des horaires de vol, ainsi qu’un ciel et des aéroports plus sûrs. Pour en savoir plus, veuillez visiter www.honeywell.com ou suivez-nous sur @Honeywell_Aero Honeywell (www.honeywell.com) est une entreprise technologique figurant au classement Fortune 100, qui fournit des solutions spécifiques à certains secteurs, notamment des produits et services aérospatiaux, des technologies de contrôle pour les bâtiments et l’industrie et des matériaux de performance à l’échelle mondiale. Nos technologies permettent aux avions, aux bâtiments, aux usines de fabrication, aux chaînes d’approvisionnement et aux travailleurs d’être mieux connectés afin de rendre notre monde plus intelligent, plus sûr et plus durable. Pour plus d’actualités et d’informations relatives à Honeywell, veuillez visiter www.honeywell.com/newsroom Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence. Contacts Demandes des médias: Jonathan Sinnatt/Matthew Knowles Communications d’entreprise Inmarsat Tél.: +44 (0)20 7728 1518/1355 press@inmarsat.com Robeel Haq Responsable des communications pour l’aviation, Inmarsat +44 (0)20 7728 1352 robeel.haq@inmarsat.com Juliet Collins-Achong Honeywell Tél.: +44 7787 282932 juliet.collins-achong@honeywell.com

  • Les compagnies aériennes canadiennes doivent suivre l’exemple d’Air Canada et payer les employés pour tout leur temps travaillé, demande le SCFP
    par WebSupport@BusinessWire.com le 20/05/2022 à 22:22

    VANCOUVER, British Columbia–(BUSINESS WIRE)–La Division du transport aérien du SCFP, qui représente 15 000 agents de bord de neuf compagnies aériennes canadiennes, estime que d’autres grands transporteurs comme WestJet, Air Transat et Sunwing doivent suivre l’exemple établi par Air Canada plus tôt cette semaine, et payer les agentes et agents de bord pour le temps qu’ils passent au sol pendant les retards à l’aéroport Pearson. « Nous sommes heureux d’être parvenus à une entente cette semaine sur le fait qu’une heure de travail est une heure payée pour nos membres d’Air Canada et d’Air Canada Rouge. C’est ce qui peut se produire lorsque le syndicat et l’employeur travaillent ensemble : nous pouvons trouver des solutions profitables pour tout le monde », a déclaré le président de la Division du transport aérien du SCFP et président de la composante Air Canada du SCFP, Wesley Lesosky. Les politiques varient d’une compagnie aérienne à l’autre, mais en général, les agentes et agents de bord sont payés beaucoup moins — ou pas du tout — pour le temps qu’ils passent au sol. Cet enjeu a pris beaucoup d’importance ces derniers mois, car le manque d’effectifs dans les aéroports canadiens a mené à des retards de deux ou trois heures pendant les processus de contrôle de sécurité et de débarquement. « Nos membres travaillent aussi fort au sol que dans les airs pour garder les passagers en sécurité et confortables. Les agentes et agents de bord méritent de recevoir leur plein salaire pour chaque minute passée en uniforme », a affirmé la secrétaire-trésorière de la Division du transport aérien du SCFP et présidente de la section locale 4055 (agentes et agents de bord de Sunwing), Rena Kisfalvi. Le SCFP a soulevé la question des agentes et agents de bord qui travaillent presque gratuitement, même s’ils accomplissent des tâches de travail au sol. « Air Canada a répondu à l’appel. Maintenant, il est temps que les autres transporteurs emboîtent le pas », a conclu Wesley Lesosky. :ml/sepb491 Contacts Hugh Pouliot Relationniste du SCFP 613-818-0067 hpouliot@scfp.ca

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!