Replica watches
Enac ecole nationale de l'aviation aeromorning
Liebherr Aerospace
Groupe-Liebherr-aeromorning.com
enac-aeromorning-slider
Liebherr Aerospace
Collins
Le convertisseur de puissance électrique pour poste de pilotage de Liebherr à bord des familles Airbus A320 et A330
liebherr
Collins
AirFormation centre de formation Aeronautique
Collins
AirFormation-e-learning-centre-formation-aeronautique
previous arrow
next arrow

FIGEAC AERO : RESULTATS SEMESTRIELS 2023/24 : UNE PERFORMANCE SOLIDE

actualités aeronautiques spatiales aeromorning
FacebookTwitterLinkedInPinterest
  1. Croissance organique de 24,9% du chiffre d’affaires, portée par la hausse des cadences dans
    l’aéronautique civil
  2. Amélioration de la marge d’EBITDA courant de 110 pb à 11,0% grâce à une bonne maîtrise
    des défis opérationnels de court terme
  3. Progression de 11,5 M€ de la génération de Free Cash Flow à 9,3 M€
  4. Confiance renforcée dans l’atteinte de l’ensemble des objectifs financiers à l’horizon 2024
    et 2025

LES 3 AXES DIRECTEURS DU PROCHAIN PLAN STRATEGIQUE PILOT 28 DEVOILES

FIGEAC AÉRO (FR0011665280 – FGA:FP), partenaire de référence des grands industriels de l’aéronautique, annonce aujourd’hui ses résultats semestriels au titre de l’exercice 2023/24, clos le 30 septembre 2023. L’intervention des commissaires aux comptes étant en cours de finalisation et le Conseil d’Administration arrêtant les comptes se tenant le 20 décembre 2023, ceux-ci sont provisoires.

Jean-Claude Maillard, Président Directeur Général du Groupe FIGEAC AÉRO commente la publication : « Sur la période, nous avons poursuivi sur notre lancée tandis que l’aéronautique civil continue de croître, marquée par une forte reprise des commandes de gros porteurs à l’image des annonces du salon aéronautique de Dubaï. Par ailleurs, nous continuons dans le prolongement du dernier exercice de constater une tendance à l’amélioration de notre environnement économique. Si les tensions relatives à l’approvisionnement et l’inflation devraient encore persister sur 2024, nous arrivons globalement à maîtriser ces risques et leurs impacts sur nos comptes devraient progressivement diminuer sur les prochains mois.

FIGEAC AÉRO réalise ainsi une très bonne performance semestrielle, qui conforte l’ensemble de nos objectifs financiers à court terme, c’est-à-dire à mars 2024 et mars 2025.

Pour autant, avec la très forte visibilité dont nous bénéficions, apportée aussi bien par notre carnet de commandes que par les perspectives d’un marché particulièrement porteur, nous nous projetons d’ores et déjà à plus long terme. Nous dévoilerons ainsi dès janvier prochain les nouvelles ambitions stratégiques de notre prochain plan PILOT 28, intégrant nos objectifs prioritaires de responsabilité sociétale, de leadership et bien sûr, de désendettement rapide du Groupe. »

FORTE CROISSANCE DU CHIFFRE D’AFFAIRES SEMESTRIEL

Sur le premier semestre de l’exercice 2023/24 (clos le 30 septembre 2023), FIGEAC AÉRO enregistre un chiffre d’affaires de 181,2 M€, en croissance organique de 24,9% (+20,5% en données publiées) par rapport à la période comparable. L’effet de change sur le semestre s’élève à (7,0) M€.
La dynamique d’activité est portée principalement par la poursuite de l’augmentation des cadences de production dans l’aéronautique civil, matérialisée entre autres par une croissance organique sur le semestre de 23,7% de la division Aérostructures et Aéromoteurs (+18,6% en données publiées)

1 En accord avec la norme IAS 28, le Groupe FIGEAC AÉRO a réévalué ses obligations envers la société Sami Figeac Aero Manufacturing (SFAM). À la clôture de la période, le Groupe estime ne pas avoir d’obligation légale, contractuelle ou implicite de pourvoir au passif de la société ou de participer à une augmentation de capital relative à cette dernière. La valeur comptable des titres mis en équivalence de la société SFAM est donc ramenée à zéro, soit un retraitement positif de 1,3 M€.

PROGRESSION DE LA MARGE OPERATIONNELLE DE 110 POINTS DE BASE

Sur les six premiers mois de l’exercice, FIGEAC AÉRO enregistre une progression de sa rentabilité opérationnelle plus rapide que celle du chiffre d‘affaires. En croissance de 33,3%, l’EBITDA courant ressort à 19,9 M€ contre 14,9 M€ au premier semestre 2022/23, soit une hausse de 110 points de base de la marge à 11,0% du chiffre d’affaires.

L’amélioration de la performance opérationnelle est soutenue principalement par la hausse de l’activité et la maîtrise des charges de personnel. En revanche, elle reste freinée par la part d’inflation non encore répercutée, estimée sur l’année pleine à environ (2,6) M€ (contre (3,8) M€ au titre de l’exercice précédent), et des conditions contractuelles défavorables, liées à un contrat d’achat de pièces produites sur l’ancien site du Groupe à Hermosillo au Mexique. Une solution industrielle durable ayant d’ores et déjà été mise en place pour gérer ce litige, l’impact de (4,3) M€ est non-récurrent, et sera ainsi significativement plus faible sur le second semestre, et nul sur l’exercice suivant.

La division Aérostructures & Aéromoteurs reste sur la période le moteur principal du Groupe avec un EBITDA courant de 18,7 M€, contre 16,2 M€ un an auparavant. L’EBITDA courant de la division des Activités de Diversification ressort quant à lui positif à 1,2 M€, contre une perte de (1,3) M€ un an auparavant. Compte tenu de dotations nettes aux amortissements et provisions quasi-stables à 23,1 M€, contre 23,8 M€ sur la période comparable, le résultat opérationnel courant est en nette amélioration de 58,8%, à (3,9) M€. Le résultat opérationnel s’inscrit à (4,9) M€, une évolution globalement en ligne avec celle du résultat opérationnel courant. Pour rappel, le résultat opérationnel du 1er semestre 2022/23 tenait compte d’un gain non-récurrent lié à la cession du site d’Hermosillo au Mexique.

Le résultat financier s’établit à 1,0 M€, principalement sous l’effet de la hausse de la charge d’intérêts décaissée de 6,8 M€ (contre 3,5 M€ au S1 2022/23), et des effets non cash de l’application comptable de la norme IFRS 9 et de la couverture de change.

Au total, le résultat net, part du Groupe de FIGEAC AÉRO ressort en amélioration à (5,3) M€, contre (6,7) M€ un an auparavant.

NETTE AMELIORATION DE LA GENERATION DE TRESORERIE

La bonne tenue de la performance opérationnelle du Groupe se traduit également par une nette amélioration de la génération de trésorerie sur le semestre et par une structure financière solide, malgré les persistances des tensions sur les approvisionnements.

La capacité d’autofinancement avant coût de l’endettement et impôts ressort en nette progression de 11,4 M€ pour atteindre sur le semestre 22,4 M€. Après prise en compte d’un impact positif de la variation du Besoin en Fonds de Roulement de 13,7 M€, grâce à une réduction de l’encours client, et une évolution globalement en ligne des autres postes, les flux de trésorerie générés par l’activité sur les six premiers mois de l’exercice s’inscrivent en forte augmentation à 36,2 M€, contre (3,4) M€ sur la période comparable. Les investissements nets ressortent à 26,2 M€, principalement orientés sur la maintenance, la R&D et l’accompagnement de la croissance, dont la finalisation de l’extension de capacité pour la production de pièces dédiées à la nacelle du LEAP-1A au Maroc. Les investissements incluent des éléments non-récurrents pour un montant d’environ 5 M€ (liés à des engagements pris avant la crise, au redéploiement au Mexique et des réparations de machines rapatriées en France). Les CAPEX sont ainsi en ligne avec le budget annuel d’environ 48 M€.

Au total, malgré un contexte économique complexe (inflation et tensions sur les approvisionnements) et les difficultés temporaires rencontrées au Mexique, FIGEAC AÉRO enregistre des Free Cash Flows positifs de 9,3 M€, en progression de 11,5 M€, par rapport à l’an dernier.

Ainsi, grâce à une meilleure génération de trésorerie, la dette nette de FIGEAC AÉRO au 30 septembre 2023 est restée stable à 287,3 M€ (contre 283,6 M€ au 31 mars 2023). La trésorerie reste solide, à 91,7 M€ et les capitaux propres ressortent à 60,7 M€ (contre 70,0 M€ au 31 mars 2023).

DE NOMBREUSES AVANCEES SUR LE PLAN INDUSTRIEL ET COMMERCIAL

Sur la période, FIGEAC AÉRO poursuit sa structuration et son développement, avec de nombreuses avancées significatives tant sur le plan industriel que commercial.

Tout d’abord, le semestre a été riche en évolution de la gouvernance du Groupe, afin de mieux répondre d’une part aux défis économiques actuels avec les nominations de Thomas Girard en tant que Directeur Général Adjoint et de deux nouveaux membres au Conseil d’Administration, et d’autre part, de renforcer les enjeux de responsabilité au sein du Comité Exécutif avec la nomination de Franck Porier en tant que Directeur RSE. Avec un taux d’utilisation estimé à 75% à la fin du semestre, la montée en charge de l’outil industriel se poursuit. Le Groupe continue également le déploiement de son plan Route 25, dont certains axes ont vu leur périmètre élargi. Alors que deux des trois projets de transferts de production vers les sites tunisiens et marocains sont d’ores et déjà finalisés, de nouveaux transferts ont été initiés afin de renforcer encore la compétitivité du Groupe. D’autres projets d’efficience sont en cours, comme l’automatisation de certaines lignes de production ou la montée en version du nouvel ERP.

FIGEAC AÉRO a par ailleurs poursuivi son adaptation aux défis actuels, permettant de faire encore progresser la performance industrielle et la satisfaction client :

  • En termes d’approvisionnements, le Groupe dispose d’une meilleure visibilité sur les matières premières avec un travail de diversification des sources, en collaboration avec ses principaux clients, et bénéficie d’une réduction du temps de cycle de production grâce aux initiatives de réinternalisation d’activités de traitement de surface ;
  • Du point de vue des ressources humaines, FIGEAC AÉRO a poursuivi ses initiatives d’attractivité et de fidélisation (1 702 embauches depuis avril 2021, dont 395 sur le seul 1er semestre, et réduction du taux de rotation du personnel), et accéléré le développement de viviers de recrutement au travers des sites best cost du Groupe ou de l’école de formation.

Ces différentes avancées ont constitué de puissants moteurs pour poursuivre le développement commercial du Groupe. Sur ce plan, le semestre a notamment été marqué par de nouveaux contrats pour un montant global de 170 M€ signés avec le groupe Safran, et la progression favorable de nombreuses discussions, qui devraient très prochainement se matérialiser.

UN SECTEUR AERIEN ET LE SEGMENT DES GROS-PORTEURS TRES DYNAMIQUES

Avec une croissance de 31,2% en octobre et 30,1% en septembre (par rapport aux mêmes périodes en 2022), le trafic aérien poursuit sa progression et, à 98,2% de ses niveaux de 2019, aura effacé la crise en cette fin d’année ou début 2024.

Cette croissance s’est d’abord traduite par une très forte reprise sur le segment des monocouloirs. Avec le rattrapage opéré par le trafic international (+29,7% en octobre, à 94,4% de son niveau d’avant-crise), le segment des gros-porteurs en bénéficie à son tour. Lorsque les commandes enregistrées lors du salon du Bourget de juin 2023 étaient composées de près de 90% de monocouloirs, plus de 50% de celles prises lors du salon de Dubaï en novembre 2023 étaient des gros-porteurs. Par ailleurs, Airbus a récemment revu ses objectifs de cadences pour l’A350 pour passer à 10 appareils livrés par mois à l’horizon 2026 (contre environ 5 par mois actuellement).

FIGEAC AÉRO va continuer de profiter de la forte dynamique du secteur, et compte tenu du poids de l’A350 dans son portefeuille, devrait aussi largement bénéficier de cette transition vers les gros porteurs, tant en termes de chiffre d’affaires que de rentabilité.

CONFIRMATION DES OBJECTIFS A COURT TERME

Avec un premier semestre particulièrement solide, FIGEAC AÉRO est en excellente position pour atteindre l’ensemble de ses objectifs financiers pour l’exercice 2023/24, à savoir entre 375 et 390 M€ de chiffre d’affaires, entre 48 et 53 M€ d’EBITDA courant et enfin, entre 16 et 20 M€ de Free Cash Flows. Les Free Cash Flows générés sur l’ensemble de l’exercice, nets des intérêts financiers et des impôts, devraient par ailleurs être positifs, une étape clé pour le Groupe dans l’accélération de son désendettement.

La dynamique actuelle permet également au Groupe de confirmer ses objectifs financiers pour l’exercice 2024/25 (pour rappel, 420 – 440 M€ de chiffre d’affaires, 68 – 73 M€ d’EBITDA courant, 20 – 28 M€ de Free Cash Flows, et 270 – 280 M€ de dette nette).

NOUVELLES AMBITIONS STRATEGIQUES 2028 PROCHAINEMENT DEVOILEES

Dans un secteur caractérisé par des cycles très longs, aussi bien technologiques que commerciaux, FIGEAC AÉRO bénéficie d’une forte visibilité, avec des clients de premier plan, des contrats et des prix de vente long terme, nourrissant un carnet de commandes à 10 ans de plus de 3,7 Md€. À cela s’ajoute une très forte dynamique du secteur aérien, nourrie par la croissance continue du trafic aérien et des carnets de commandes records, alimentés par une sous-capacité industrielle par rapport à la très forte demande pour de nouveaux appareils.

Dans un contexte aussi favorable, FIGEAC AÉRO est d’ores et déjà pleinement engagé avec confiance sur ses projets de développement à moyen terme et dévoilera le 11 janvier prochain ses nouvelles orientations stratégiques à l’horizon 2028. Les piliers de ce nouveau plan audacieux nommé PILOT 28 s’appuieront sur les axes directeurs suivants :

  • Consolidation et développement du leadership, au travers notamment de gains de parts de marché sur l’aéronautique civil où FIGEAC AÉRO bénéficie d’une position de force, et d’un plus fort développement sur d’autres segments, où le Groupe est en mesure de capter de nombreuses opportunités de croissance ;
  • Accélération du désendettement, grâce à l’intensification de la génération de trésorerie et des initiatives de transformation et d’optimisation du modèle d’affaires du Groupe ;
  • Participation active à l’avènement d’une aviation décarbonée, au travers d’un renforcement de la démarche RSE du Groupe et de l’innovation.

Prochains évènements (après bourse)

  • 11 janvier 2024 : dévoilement du nouveau plan stratégique PILOT 28
  • 31 janvier 2024 : chiffre d’affaires du 3ème trimestre de l’exercice 2023/24

ANNEXES

Bilan consolidé simplifié

Tableau de flux de trésorerie consolidés