Liebherr Aerospace
rossi-aero-mecanique-industrielle
bandeau-liebherr-aerospace-2017-698x86.jpg
Groupe-Liebherr-aeromorning.com
LHR_21-03_Aerospace_600x100
Collins
Le convertisseur de puissance électrique pour poste de pilotage de Liebherr à bord des familles Airbus A320 et A330
liebherr
bandeau-liebherr-aerospace-
liebherr
Collins
AirFormation centre de formation Aeronautique
Collins
AirFormation-e-learning-centre-formation-aeronautique
previous arrow
next arrow

Etape 11 Dakhla/ TanTAn

5ème meilleure compagnie aérienne
FacebookTwitterLinkedInPinterest

La brume humide venue de la mer, poussée par le vent de nord recouvre intégralement la péninsule de Dakhla. Le jours vient de se lever, la lumière est grise le ciel bas comme un matin de novembre. Même les plus confiants commencent à douter. Pourrons nous enfin quitter L’ancienne escale de Villa Cisneros aujourd’hui ? Les prévisions pour la journée sont incertaines et notre routeur Météo France n’est guerre optimiste. Seule option, se tenir prêt à mettre en route à la première amélioration de la visibilité. Les pleins sons fait, les vols sont préparés, les ordres de départ sont arrêtés, la répartition des deux groupes d’avions est faite… les yeux sont tournés vers le ciel… Il reste désespérément gris… 

10H00 une petite trouée de bleu apparaît au dessus de la piste, le soleil ne tarde pas à échauffer le sol et tout le monde espère que dans la bataille entre les brumes marines et l’astre solaire c’est le second qui l’emportera. Il faudra encore attendre une heure pour que les contrôleurs militaires de Dakhla donnent le OK. Pas une minute à perdre car l’éclaircie peut être de courte durée. Aussitôt les équipages se précipitent. Mise en route, roulage, alignement et décollages s’enchainent à bon rythme avec la complicité des contrôleurs qui ont bien compris l’urgence. En une heure tous les appareils ont quitté le sol, les plus rapides visent directement Tantan les autres Laayoune ou ils  refueleront rapidement. En arrivant à destination nous apprendrons que l’éclaircie n’a duré que peut de temps et que la piste s’est de nouveau couverte de brume sitôt notre départ. 

En rejoignant Tantan le Rallye s’est échappé des brumes marines qui le piégeaient depuis deux jours. La nuit passée dans le Ksar de Tafnidilt fut la bienvenue. Cet hôtel construit face au fort du même nom est un lieu exceptionnel qui domine le désert. Tous les participants du Rallye aiment à s’y retrouver autour d’un verre de thé et des anecdotes sur l’histoire de pionniers que nous a préparé Jean Claude Nivet

AeroMorning.com