Replica watches
Enac ecole nationale de l'aviation aeromorning
Liebherr Aerospace
Groupe-Liebherr-aeromorning.com
enac-aeromorning-slider
Liebherr Aerospace
Collins
Le convertisseur de puissance électrique pour poste de pilotage de Liebherr à bord des familles Airbus A320 et A330
liebherr
Collins
AirFormation centre de formation Aeronautique
Collins
AirFormation-e-learning-centre-formation-aeronautique
previous arrow
next arrow

Atos remporte un contrat de six ans avec le CNES

Atos remporte un contrat de six ans avec le CNES pour la fourniture de services d’ingénierie et d’informatique spatiale
FacebookTwitterLinkedInPinterest

Paris, France – 7 septembre 2023 – Atos annonce le renouvellement d’un accord-cadre d’une durée de six ans avec le CNES pour la fourniture de services d’ingénierie et d’informatique spatiale. Le CNES a retenu Atos comme chef de file de l’un des cinq groupements d’acteurs français et européens qui contribuent à ses différents programmes civils, scientifiques et militaires au sein de l’accord-cadre Ingénierie Bord et Informatique Spatiale (IBIS).

Atos s’est entouré des sociétés AusyClemessy (groupe Eiffage), Epsyl (Alcen Group), Geo4iOHBSerco et Terma pour constituer un groupement qui répond à l’objectif du CNES de renforcer le rôle du numérique dans sa stratégie d’innovation et qui couvre également l’ensemble de ses périmètres techniques, fonctionnels et métiers. Experts du spatial, les membres du groupement emmenés par Atos interviennent en effet dans les grands programmes européens du secteur.

L’expertise d’Atos dans le pilotage de grands projets, sa capacité d’intégration des technologies et ses vingt années de collaboration avec le CNES, associées au savoir-faire métier de ses partenaires, seront mises en œuvre dans le cadre de la conception industrielle et l’exploitation informatique des Segments Sol et Bord, ainsi que les moyens de communication entre ces deux segments.

Le Segment Sol gère le satellite, les modifications d’orbite et récupère les données d’observation. Le groupement piloté par Atos apporte son expertise sur la conception, la maintenance et l’exploitation de ces systèmes. Le Segment Bord concerne le périmètre embarqué du satellite avec ses instruments qui transmettent les données au sol. Le groupement intervient ici sur l’ingénierie et les essais des systèmes Bord/Sol.

L’expertise spatiale est assurée depuis Toulouse, capitale européenne du Spatial, par les équipes du centre d’excellence Technology Services d’Atos et de ses partenaires.

Afin de tirer parti des complémentarités du consortium, Atos a élaboré une approche d’innovation collaborative soutenue par son réseau de centres de R&D et ses Inno’Lab en France, ainsi que par les centres d’innovation de ses partenaires. Ces derniers pourront compter sur l’expertise d’Atos pour intégrer les technologies numériques afin d’optimiser leurs solutions métiers.

A titre d’exemple, l’amélioration de la capacité de traitement et de transmission des données par les satellites est l’un des programmes d’innovation qui mobilise le groupement. En effet, l’instrumentation très performante des satellites génère un volume croissant de données dont la transmission au sol devient de plus en plus complexe. La mission d’Atos, expert en Intelligence Artificielle (IA), et de ses partenaires est d’embarquer cette technologie à bord des satellites pour effectuer des traitements en amont. Ceci permet de réduire le volume de données à transmettre et maximiser l’utilisation de la bande passante qui est limitée.

« Les nouvelles technologies, telles que l’Intelligence Artificielle, l’automatisation, entrainent des innovations qui révolutionnent les modèles industriels et digitaux de l’industrie spatiale. Avec Atos et ses partenaires, le CNES tire pleinement parti de ces avancées qui accompagnent l’évolution de notre écosystème, renforcent notre souveraineté et notre compétitivité, en favorisant l’émergence de nouveaux services permettant à la filière spatiale d’affirmer le leadership de la France et de l’Europe » précise François Sillion, Directeur Technique et Numérique, CNES.

« C’est une grande fierté pour Atos et ses partenaires de contribuer aux missions stratégiques du CNES dans les domaines civils et militaires. Le CNES peut compter sur un groupement Européen dont la diversité des expertises lui offrira un support de poids pour répondre aux besoins de transformation et d’évolution du secteur spatial. A titre d’illustration, l’introduction de l’IA comme vecteur de transformation numérique est un enjeu majeur, et l’expertise d’Atos dans ce domaine permettra au CNES d’ouvrir le champ des possibles, avec un défi de préserver la souveraineté nationale et européenne dans les domaines sensibles d’application de cette technologie » indique Stéphane Richard, Directeur de l’activité Technology Services, Atos.

Le CNES (Centre National d’Etudes Spatiales) est l’établissement public chargé de proposer au Gouvernement la politique spatiale française et de la mettre en œuvre au sein de l’Europe. Il conçoit et met en orbite des satellites et invente les systèmes spatiaux de demain ; il favorise l’émergence de nouveaux services, utiles au quotidien. Le CNES, créé en 1961, est à l’origine de grands projets spatiaux, lanceurs et satellites et est l’interlocuteur naturel de l’industrie pour pousser l’innovation. Le CNES compte près de 2 400 collaborateurs, femmes et hommes passionnés par cet espace qui ouvre des champs d’application infinis, innovants. L’activité du CNES s’appuie sur quatre ambitions stratégiques : la souveraineté nationale, la science, la compétitivité économique et le climat. Le CNES est un acteur majeur de l’innovation technologique, du développement économique et de la politique industrielle de la France. Il noue également des partenariats scientifiques et est engagé dans de nombreuses coopérations internationales. La France, représentée par le CNES, est l’un des principaux contributeurs de l’Agence spatiale européenne (ESA).

Source : ATOS