Replica watches
Enac ecole nationale de l'aviation aeromorning
Liebherr Aerospace
Collins aerospace aeromorning 2024
Groupe-Liebherr-aeromorning.com
enac-aeromorning-slider
Liebherr Aerospace
collins-aerospace-aeromorning-2024
Le convertisseur de puissance électrique pour poste de pilotage de Liebherr à bord des familles Airbus A320 et A330
liebherr

Le cap des 10.000 satellites actifs en orbite franchi

actualités aeronautiques spatiales aeromorning
FacebookTwitterLinkedInPinterest

Le cap des 10.000 satellites actifs en orbite franchi, selon Look UpSpace


Paris, le 20 juin 2024 – Look Up Space annonce une étape majeure dans l’histoire spatiale avec le franchissement du cap des 10 000 satellites actifs en orbite ce mois-ci. Le 19 juin 2024, Look Up Space recense 10 019 satellites en activité, dont les deux tiers (6 646) appartiennent à Starlink, la constellation de SpaceX, société fondée par Elon Musk. La majorité (9 254) de ces satellites sont en orbites basses, entre 400 et 1 200 kilomètres de la Terre.
Look Up Space dénombre également près de 3 200 étages de fusées et 13 326 débris en orbite autour de la Terre. Ces débris ne sont qu’une petite partie des débris pour l’instant non recensés, qui sont estimés à près d’un million avec une taille d’un centimètre et plus.
La plateforme SYNAPSE de fusion de données de Look Up Space, équipée d’algorithmes avancés, détecte chaque jour près de mille risques de collision avec une probabilité supérieure à une chance sur un million, et entre 50 et 100 risques avec une probabilité supérieure à une chance sur 100 000. Ces statistiques montrent une réalité préoccupante :
les risques de collision dans l’espace sont bien réels et fréquents.
“ Même si la comparaison est contestable, la probabilité que l’une de ces collisions se produise est 140 fois plus élevée de celle de gagner le jackpot à l’Euromillions. ” explique Michel Friedling, ancien commandant de l’espace, cofondateur et CEO de Look Up Space.
“Ces menaces rendent l’espace de plus en plus vulnérable, posant la question non pas de savoir si une collision majeure surviendra, mais quand et qui en sera la victime”, précise Juan Carlos Dolado, cofondateur et CTO de Look Up Space, et membre de l’Académie internationale d’Astronautique.
Look Up Space, qui développe et déploie à travers la planète un réseau de radars de détection et de suivi des objets en orbite terrestre, est entièrement dédiée à rendre l’espace sûr et durable, afin que les générations futures puissent continuer à bénéficier des services spatiaux.


A propos de Look Up Space
Look Up Space est une entreprise fondée en 2022 par Michel Friedling et Juan Carlos Dolado, pour fournir aux opérateurs satellites et aux gouvernements un mapping en temps réel des débris présents en orbite basse, pour éviter les collisions. Près d’un million de débris flottent aujourd’hui en orbite basse, où évoluent désormais 10.000 satellites actifs et bientôt
plusieurs dizaines de milliers, civils et militaires. Look Up Space développe à cette fin un réseau de radars à travers la planète, pour permettre une surveillance 24h/24h, fiable (insensible aux conditions atmosphériques) et précise (détection d’objets de classe centimétrique).
Le général Michel Friedling a dirigé le Commandement français de l’Espace jusqu’en juillet 2022. A ce titre il était un acteur central de l‘élaboration de la stratégie spatiale de défense française, au cœur des préoccupations de souveraineté, et des relations entre les industries spatiales et les pouvoirs publics. Il a publié « Commandant de l’Espace, enjeux, menaces et
défis de la nouvelle ère spatiale » aux éditions Bouquins en 2023.
Juan Carlos Dolado a dirigé le Service Surveillance de l’Espace de l’Agence spatiale française (CNES). Il est un des plus grands experts mondiaux de la question des débris en orbite.
Membre de l’IAA (International Academy of Astronautics) et membre du Comité des débris spatiaux de l’IAA, Juan Carlos a publié plus de cinquante articles scientifiques et a contribué à de nombreux ouvrages de référence dans le domaine de la surveillance et du suivi des débris spatiaux. Source: Look Up Space