Enac ecole nationale de l'aviation aeromorning
Liebherr Aerospace
bandeau-liebherr-aerospace-2017-698x86.jpg
Groupe-Liebherr-aeromorning.com
enac-aeromorning-slider
LHR_21-03_Aerospace_600x100
Collins
Le convertisseur de puissance électrique pour poste de pilotage de Liebherr à bord des familles Airbus A320 et A330
liebherr
bandeau-liebherr-aerospace-
liebherr

Une extention pour les nacelles en Chine

Zhou JunXiang / Imaginechina / Safran
FacebookTwitterLinkedInPinterest

Lors du Salon de Singapour, Mr Alain Berger, directeur du Support et Services de Safran Nacelles à a bien voulu répondre aux questions d’AeroMorning.

AeroMorning : Comment s’articule cette ouverture en Chine d’une nouvelle station de maintenance Safran Nacelles et sur quels programmes allez-vous intervenir ?

Alain Berger: Une extension spécifique aux nacelles, de 5 000 m2, sur le site de Suzhou à une heure de Shanghai, où d’autres sociétés de Safran sont déjà présentes, permettra de fournir à tous nos clients de la région un service de proximité qu’ils réclament. Cette extension sera opérationnelle avant l’été 2022.

Cette station de maintenance couvrira les besoins de 3 programmes en Chine et en Asie :

–   Le programme A320neo, motorisé par les moteurs LEAP-1A de CFM, un des programmes phares de Safran Nacelles et pour lequel le marché va croître au vu des commandes Airbus A320neo en Asie.

–          Le programme A330ceo équipé du moteur Rolls Royce pour réparer les inverseurs de poussée,

–          Le programme chinois COMAC C919 et sa nacelle développée et produite par Nexcelle (société commune détenue à 50/50 entre Safran Nacelles et MRAS) qui entrera en service en 2022, raison pour laquelle il est important d’être prêts.

Cette station de maintenance viendra en complément de celle que nous avons à Pont-Audemer et qui permet de couvrir le marché Europe et Afrique, en complément de celle de Dubai constituée en une Joint-Venture avec Air France Industrie KLM&EM et qui couvre le Moyen-Orient et enfin en complément de celle d’Indianapolis pour tous les clients situés en Amérique du Nord, Centrale et du Sud.

Cette nouvelle station de maintenance permettra d’avoir une meilleure couverture géographique mondiale, plus proche de nos clients, tout en permettant de répondre aux besoins supplémentaires de nos clients, dans un monde où la Maintenance Repair and Overhaul (MRO) est très concurrentielle.

AeroMorning : Quels besoins en termes de compétences et allez-vous recruter sur place ?

Alain Berger: Le site existe déjà avec d’autres sociétés du Groupe et sur des fonctions partagées pour des activités de support, telles que les fonctions ressources humaines, les fonctions financières. Celles que nous allons renforcer concernent le domaine technique qui nécessitera des opérateurs très qualifiés et experts de la réparation d’aérostructures en composite et métalliques. Elles permettront de garantir la qualité des réparations avec l’agrément chinois CAAC et l’agrément européen EASA.

Pour monter cette nouvelle station en Chine, on s’appuie sur nos experts en France, certains d’entre eux sont venus en Chine pour sa mise en place au niveau du recrutement d’une dizaine de personnes locales dans le domaine technique.

AeroMorning : Quelles difficultés, freins avez-vous pu rencontrer ?

Alain Berger : Nous avons rencontré des difficultés contextuelles mais nous sommes quand même à l’heure et nous avons respecté les délais prévus.

 Le Covid-19 a parfois entravé nos démarches pour mettre en place l’envoi d’experts, les recrutements, les plans de formation, mais maintenant tous les experts sont sur place. Les premiers recrutements ont eu lieu au deuxième semestre de l’an dernier. Avec cette implantation, Safran Nacelles contribuera à réduire l’empreinte carbone de l’Asie et de la Chine avec un service de proximité limitant les déplacements tout en assurant un service de qualité. Nadia Didelot pour AeroMorning

AeroMorning.com