Replica watches
Enac ecole nationale de l'aviation aeromorning
Liebherr Aerospace
Collins aerospace aeromorning 2024
Groupe-Liebherr-aeromorning.com
enac-aeromorning-slider
Liebherr Aerospace
collins-aerospace-aeromorning-2024
Le convertisseur de puissance électrique pour poste de pilotage de Liebherr à bord des familles Airbus A320 et A330
liebherr
crowdfunding-limatech-2024
Collins
AirFormation centre de formation Aeronautique
crowdfunding-limatech-2024-fr
Collins
AirFormation-e-learning-centre-formation-aeronautique
previous arrow
next arrow

Skynopy lève 3,1 millions d’euros pour révolutionner la connectivité des satellites en orbite basse

actualités aeronautiques spatiales aeromorning
FacebookTwitterLinkedInPinterest

Skynopy, start-up spatiale française dans le domaine de la connectivité de satellites, annonce une levée de fonds de 3,1 millions d’euros seulement quelques mois après sa création. La levée de fonds a été réalisée auprès d’un pool d’investisseurs composé du fond pan-européen Heartcore Capital, de Kima Ventures, de Better Angle ainsi que de Business Angels tels que Thibaud Elziere, Yohann Leroy (CEO de Maia Space et ancien CTO d’Eutelsat), Paul Berloty (CEO Mojo), Fabrice Bernhard (CTO de Theodo), ainsi que BPI France. Ce premier tour de table permet à la start-up spatiale française de développer son service clé en main de connectivité pour les opérateurs de satellites en orbite basse, répondant ainsi aux besoins croissants de l’industrie spatiale en pleine expansion.

L’INFRASTRUCTURE SOL DU SPATIAL : GRANDE OUBLIEE DU NEWSPACE FRANÇAIS

La démocratisation de l’orbite basse ces dix dernières années a fait exploser le nombre d’opérateurs de satellites et de petites constellations (entre 2 à 100 satellites) : en seulement deux ans, le nombre de satellites envoyés en orbite basse a quadruplé, grâce aux lancements Rideshare de SpaceX (lancement trimestriel d’une centaine de satellites). De fait, l’industrie spatiale en orbite basse génère aujourd’hui une quantité croissante de données.

Alors que les barrières d’accès à l’orbite s’abaissent, la connectivité de ces satellites, permettant de les piloter et redescendre les données générées en orbite, est aujourd’hui le point de blocage majeur du marché, limitant la vitesse de déploiement des programmes satellites et leur performance (volume, vitesse, et latence de la donnée). Malgré l’existence d’acteurs proposant l’accès à des réseaux de stations sol sur un modèle « as a service », connecter son satellite (radio, modulation) avec un ou plusieurs de ces réseaux (qu’ils soient propriétaires ou partagés) reste aujourd’hui une source de complexité et représente une véritable barrière pour les opérateurs de satellites et petites constellations en orbite basse.

Imaginez que pour passer un appel ou transférer une image à un proche, vous deviez déterminer la localisation de l’antenne la plus proche à utiliser, orienter votre téléphone vers cette antenne, régler les paramètres radios et antenne de votre téléphone et définir les protocoles compatibles de l’opérateur, pour finalement être facturé à la minute du temps d’antenne pour ce service. C’est actuellement la complexité technique et commerciale à laquelle sont confrontés l’ensemble des opérateurs de satellites. Skynopy se veut être la réponse à cette complexité.

Enfin, cette infrastructure de données est aujourd’hui largement dominée par les géants américains du cloud. Actuellement, plus de 95 % des données spatiales européennes transitent ainsi par des infrastructures américaines, ce qui pose des enjeux majeurs de souveraineté et de sécurité des données, notamment par rapport au US Cloud Act. “Le service de stations sol que Skynopy propose répond à un besoin commercial bien identifié dans l’écosystème français, et comble ainsi un manque commercial et industriel” souligne Lionel Suchet, directeur adjoint du CNES.

SKYNOPY : LA SOLUTION DE CONNECTIVITE SATELLITE « ASASERVICE » MADE IN FRANCE

C’est pour répondre à cette complexité archaïque de la connectivité des satellites que Pierre Bertrand et Antonin Hirsch, anciens directeurs de Loft Orbital, ont créé Skynopy en octobre 2023. Leur ambition : apporter la simplicité de la connectivité mobile au secteur des satellites et constellations en orbite basse grâce à un modèle économique unique et à des technologies d’interfaces clés.

Concrètement, Skynopy propose un service clé en main, simplifié et accessible aux opérateurs de satellites pour connecter leur satellite (envoyer des commandes et recevoir des données) grâce à son réseau d’antennes au sol. Cette approche « as-a-service » permet aux opérateurs de se concentrer sur leurs missions sans se soucier des détails techniques de la connectivité, ni d’internaliser la couteuse infrastructure sol d’antennes, en leur offrant une communication fluide avec leurs satellites, similaire à l’expérience de la téléphonie mobile. Pour cela, Skynopy développe des connecteurs universels capables de s’interfacer avec les réseaux existants de stations sol. Cette stratégie permet à Skynopy de fournir une connectivité à des débits élevés tout en limitant son besoin en CAPEX, se positionnant ainsi comme un Airbnb des antennes sol

DES PREMIERS CONTRATS ET UN RESEAU EN COURS DE DEPLOIEMENT SIX MOIS APRES SON LANCEMENT

En prenant en charge l’ensemble de la chaine de valeur de la connectivité d’une mission satellite, Skynopy entend s’imposer comme un des leaders sur le marché en pleine expansion du segment sol spatial. D’ailleurs, ce positionnement unique lui a permis, en seulement six mois d’existence, de signer trois contrats d’étude et de dimensionnement avec des acteurs clés de l’écosystème spatial français, dont HEMERIA, et l’agence spatiale française, le CNES.

UN PREMIER TOUR DE TABLE DE 3,1M€ POUR ACCELERER SON DEVELOPPEMENT

Afin de poursuivre son développement, Skynopy vient de boucler un premier tour de table de 3,1 millions d’euros auprès d’un pool d’investisseurs composé du fond pan-européen Heartcore Capital, de Kima Ventures, de Better Angle ainsi que de Business Angels tels que Thibaud Elziere, Yohann Leroy (CEO de Maia Space et ancien CTO d’Eutelsat), Paul Berloty (CEO Mojo), ou encore Fabrice Bernhard (CTO de Theodo) ainsi que BPI France.

Les fonds levés permettront à Skynopy d’accélérer le déploiement commercial de son offre de stations sol « as-a-service ». La start-up a déjà signé ses partenariats industriels pour intégrer des premiers réseaux de stations sol ainsi que pour implémenter sa vision de connectivité clé en main. Enfin, ce financement va lui permettre de structurer ses équipes grâce à de nouveaux recrutements.

Pierre Bertrand, CEO de Skynopy, commente : « Le segment sol et plus précisément les stations sol est le troisième pilier de la chaine de valeur d’une infrastructure spatiale après le lanceur et les satellites. Or aujourd’hui, les acteurs industriels ainsi que les politiques publiques ont eu tendance à sous-estimer ce pilier, pourtant essentiel à la création et au rapatriement de données et représentent jusqu’à 20% du coût d’une mission.  Skynopy entend résoudre cette impasse et offrir une véritable rupture d’usage. Dans ce contexte, cette levée de fonds marque une étape majeure pour Skynopy et le développement du premier service clé en main de connectivité satellite souveraine et efficace, répondant aux besoins croissants de l’industrie spatiale

Yohan Pereira Représentant de Heartcore Capital : « Skynopy offre une solution novatrice à un défi majeur de l’industrie spatiale. La profonde connaissance du marché par Pierre et Antonin, combinée à leur ambitieuse vision internationale – après avoir contribué grandement au succès de Loft en Europe – renforce notre conviction en leur capacité à révolutionner le secteur de la connectivité par satellite. Nous sommes totalement convaincus de leur potentiel de transformation et sommes ravis de faire partie de l’aventure Skynopy ».

Lionel Suchet, Directeur de l’Innovation, des Applications et de la Science au CNES: “ Le service de stations sol que Skynopy répond à un besoin commercial bien identifié dans l’écosystème français, et comble ainsi un manque commercial et industriel. Un tel acteur, avec la traction commerciale suffisante peut ainsi valoriser les atouts majeurs français qu’ils soient géographiques, industriels ou institutionnels ».

A propos de Skynopy

La start-up Skynopy a été fondée en Octobre 2023 par Pierre Bertrand, CEO, et Antonin Hirsch, CTO, deux anciens directeurs de Loft Orbital (start-up franco-américaine développant des satellites partagés et vendu as-a-service et ayant levé un total de 200M$). Son objectif est d’apporter le modèle économique du service d’infrastructure (as-a-service), au segment sol, c’est-à-dire au réseau de stations sol (antennes) nécessaires pour télécharger les données des satellites en orbite. Skynopy offre un service clé en main, permettant aux opérateurs de satellites de bénéficier d’une communication fluide et accessible et de contrôler leur satellite aussi facilement qu’un téléphone portable. Par ses partenariats établis, Skynopy dispose déjà d’un réseau mondial d’antennes et offre d’ores et déjà ses services d’optimisation de connectivité à des premiers clients tels que Hemeria.  Son ambition est de répondre aux besoins croissants de l’industrie spatiale en orbite basse avec une solution innovante et efficace amenant la simplicité de la connectivité mobile au secteur des satellites.