Replica watches
Enac ecole nationale de l'aviation aeromorning
Liebherr Aerospace
Collins aerospace aeromorning 2024
Groupe-Liebherr-aeromorning.com
enac-aeromorning-slider
Liebherr Aerospace
collins-aerospace-aeromorning-2024
Le convertisseur de puissance électrique pour poste de pilotage de Liebherr à bord des familles Airbus A320 et A330
liebherr
crowdfunding-limatech-2024
Collins
AirFormation centre de formation Aeronautique
crowdfunding-limatech-2024-fr
Collins
AirFormation-e-learning-centre-formation-aeronautique
previous arrow
next arrow

LE BOOM DES LIAISONS TRANVERSALES

actualités aeronautiques spatiales aeromorning
FacebookTwitterLinkedInPinterest

Trafic aérien domestique : le boom des liaisons transversales

Une nouvelle étude sur les liaisons aériennes transversales vient souligner l’importance de ces lignes dans le trafic domestique

Le trafic aérien domestique est souvent réduit au seul trafic radial (Paris-régions). Une idée reçue qu’une nouvelle étude sur les lignes transversales (région-région) du cabinet OXERA vient contredire.

Les lignes aériennes transversales connaissent une forte croissance

En 2019, les lignes domestiques représentaient 15,8% du trafic total français 1 et les liaisons transversales 6,2% de ce trafic total. Les lignes transversales représentaient ainsi 39,1% du trafic domestique. Si le trafic sur les radiales reste majoritaire dans le trafic domestique (autour de 60%), cette prépondérance peut s’expliquer par l’importance des passagers en correspondance vers le long courrier international. La part du trafic transversal dans le total domestique serait ainsi plus élevée si l’on s’intéressait uniquement au trafic « point à point ».

Entre 2010 et 2019, le trafic domestique français a augmenté de 24%. Cette augmentation est due en grande partie aux lignes transversales dont le nombre de passagers a augmenté de 72% alors que pour les lignes radiales, le trafic n’a augmenté que de 5%. Les lignes transversales sont ainsi passées de 29% du trafic domestique en 2010 à près de 40% en 2019. Pour l’UAF, cette constatation s’explique par la réponse qu’apportent les lignes transversales aux besoins de mobilité rapide des Français auxquels les liaisons ferroviaires région-région n’offrent que peu souvent une alternative efficace. Le nombre de lignes transversales a ainsi crû depuis 2010 de 51%.

Cette croissance est portée par les nombreuses ouvertures de lignes des compagnies low-cost

La hausse des capacités en sièges sur les lignes transversales résulte beaucoup plus de l’augmentation du nombre de lignes transversales et de l’amélioration des taux de remplissage sur ces vols que de l’augmentation de la capacité totale de sièges par route. Ces deux principaux facteurs d’augmentation des capacités sur les lignes transversales s’expliquent en partie par le rôle fondamental joué par les compagnies low-cost dans l’essor des liaisons transversales en France. Si la part des compagnies low-cost était déjà plus élevée en 2010 sur les lignes transversales (23%) que sur les lignes radiales (11%), elle a continué à augmenter jusqu’à représenter plus de la moitié (54%) des capacités en siège sur les lignes transversales en 2019.

La croissance des lignes transversales permet le renforcement des liens entre régions

L’augmentation en capacité des lignes transversales entre 2010 et 2019 est concentrée à 81,7% sur les lignes entre les aéroports grands régionaux (aéroports régionaux de plus de 5 millions de passagers) et/ou régionaux (aéroports entre 1 million et 5 millions de passagers). En revanche l’augmentation du nombre de lignes transversales entre 2010 et 2019 est concentrée à 71,5% entre les aéroports de proximité (entre 100 000 et 1 million de passager) et les autres types d’aéroport (grands régionaux, régionaux et proximité). La dynamique des lignes transversales a donc surtout profité aux infrastructures régionales de plus grande taille en matière d’offre de capacités mais elle a également permis de renforcer les connexions des infrastructures aéroportuaires plus petites (aéroports de proximité) par l’augmentation du nombre de lignes vers d’autres aéroports.

La dynamique des lignes aériennes transversales a ainsi contribué sans conteste à renforcer les connexions région-région et le désenclavement de certains territoires. Cette dynamique se poursuit aujourd’hui puisque ces lignes connaissent un rétablissement plus rapide que les lignes radiales, sous l’effet sans doute du dynamisme des compagnies low-cost dans cette phase de reprise.

A la publication de l’étude conduite par le cabinet OXERA sur les liaisons domestiques transversales, Thomas JUIN, Président de l’UAF, a déclaré : « Opposer le train à l’avion est devenu un sport national alorsmême qu’ils sont complémentaires. Sur les 12 liaisons aériennes radiales avec une alternative ferroviaire demoins de 4h, le report modal a déjà eu lieu. Le mode ferroviaire représente sur ces liaisons 85% du trafic. Surles liaisons domestiques transversales, l’étude du cabinet OXERA souligne l’importance et la dynamique decroissance de ces lignes et illustre à nos yeux la complémentarité entre l’avion et le train. L’avion répond surles liaisons transversales à un besoin de mobilité rapide des Français que le transport ferroviaire ne peutsatisfaire efficacement compte tenu de la configuration du réseau ferré. Les lignes transversales sont unechance pour le développement des échanges interrégionaux et le désenclavement des territoires ».

1 Hors Outre-mer

A propos de l’UAF : Avec près de 150 adhérents, l’Union des Aéroports Français est l’organisation professionnelle des aéroports français, quelles que soient leur taille et leur spécialité. Elle a pour principale mission de défendre et de promouvoir les intérêts de la communauté aéroportuaire française auprès des décideurs français et européens. L’UAF est membre associé de la Fédération Nationale de l’Aviation Marchande (FNAM) et de l’Airports Council International EUROPE (ACI EUROPE).

Source : UAF