Replica watches
Enac ecole nationale de l'aviation aeromorning
Liebherr Aerospace
Groupe-Liebherr-aeromorning.com
enac-aeromorning-slider
Liebherr Aerospace
Collins
Le convertisseur de puissance électrique pour poste de pilotage de Liebherr à bord des familles Airbus A320 et A330
liebherr

L’Allemagne a rejoint le club des F-35

actualités aeronautiques spatiales aeromorning
FacebookTwitterLinkedInPinterest

L’Allemagne rejoint le club des F-35 avec l’annonce de l’achat de l’avion de cinquième génération de Lockheed Martin

Comme nous l’avions prévu, le ministère allemand de la défense, par la voix de sa ministre Christine Lambrecht, a annoncé fin décembre l’achat de 35 avions de combat furtifs de cinquième génération Lockheed Martin F-35 Lightning II.

La décision de Berlin d’acquérir le F-35 avait été annoncée en mars, mais devait être approuvée par le Parlement. L’accord, d’une valeur d’environ 10 milliards d’euros, comprend :

trente-sept (37) moteurs Pratt & Whitney F135-PW-100 (35 installés, 2 de rechange) ; cent cinq (105) missiles air-air avancés à moyenne portée (AMRAAM) AIM-120C-8 ; quatre (4) sections de guidage AMRAAM AIM-120C-8 ; soixante-quinze (75) missiles AGM-158B/B2 Joint Air-Surface Standoff Missiles-Extended Range (JASSM-ER) ; deux (2) kits d’instruments de test AGM-158 inertes JASSM (TIK) ; deux (2) kits de test de séparation AGM-158 JASSM (STV) ; trois cent quarante-quatre (344) bombes GBU-53 (SDB-II) ; trois (3) véhicules de test guidés GBU-53 SDB-II (GTV) ; huit (8) simulateurs de fiabilité de transport captif GBU-53 SDB-II (CCRT) ; cent soixante-deux (162) bombes BLU-109 de 2 000 LB pour GBU-31 ; deux cent soixante-quatre (264) bombes MK-82 de 500 LB à usage général pour GBU-54 ; six (6) bombes MK-82 inertes à usage général ; trente (30) bombes BLU-109 de 2 000 LB ; cent quatre-vingts (180) kits de queue de munitions d’attaque directe (JDAM) KMU-557 pour GBU-31 ; deux cent quarante-six (246) kits de queue KMU-572 JDAM pour GBU-54 ; soixante-quinze (75) missiles tactiques AIM-9X Block II+ Sidewinder ; trente (30) missiles AIM-9X Block II Sidewinder Captive Air Training (CATM) ; quinze (15) unités de contrôle de guidage tactique AIM-9X Block II+ Sidewinder ; et cinq (5) unités de guidage CATM AIM-9X Block II Sidewinder.

Sont également inclus des simulateurs de missions complètes et des entraîneurs de systèmes, des missiles et des composants d’entraînement, des systèmes de guerre électronique et un soutien de laboratoire de reprogrammation, des systèmes de gestion et de soutien logistique, des systèmes de détection, de suivi et de ciblage des menaces, un soutien logistique des entrepreneurs (CLS), des logiciels classifiés et un soutien au développement, à la livraison et à l’intégration des logiciels ; l’équipement d’identification ami ou ennemi (IFF) ; les pièces de rechange et de réparation, les consommables et les accessoires et l’assistance à la réparation et au retour ; les modifications mineures, la maintenance et le soutien à la maintenance ; la formation du personnel et l’équipement de formation ; les publications et documents techniques classifiés et non classifiés ; les garanties ; les services d’ingénierie, de soutien technique et logistique ; et d’autres articles connexes de soutien logistique et de soutien du programme.

Les principaux contractants seront Lockheed Martin Aeronautics Company, Pratt & Whitney Military Engines, The Boeing Company et Raytheon Missiles and Defense. Tout accord de compensation sera défini lors des négociations entre l’acheteur et l’entrepreneur. Ce contrat est l’un des premiers à être financé par le fonds spécial de 100 milliards d’euros que le chancelier Olaf Scholz a annoncé dans le cadre d’un changement de politique majeur, quelques jours après l’invasion de l’Ukraine par la Russie en février. Ce fonds est destiné à remettre en état les armes et les équipements des forces armées allemandes après des décennies d’usure suite à la fin de la guerre froide.

L’Allemagne vise à acquérir 35 avions de combat furtifs au total, les huit premiers appareils devant être livrés en 2026 après la formation des premiers pilotes. L’IOC, la capacité opérationnelle initiale, devrait être atteinte en 2028, les premières installations de la base aérienne de Büchel devant être prêtes au plus tard en 2027 pour accueillir les nouveaux appareils. Comme nous l’avons dit à plusieurs reprises, l’avion américain remplacera la flotte vieillissante des Tornado, le seul avion allemand capable de transporter des bombes nucléaires américaines, qui sont stockées en Allemagne pour être utilisées en cas de conflit. En cas de conflit, les pilotes allemands seraient en mesure d’utiliser les Tornados avec des armes nucléaires au nom de l’OTAN. La Luftwaffe allemande utilise des Tornados depuis les années 1980 et Berlin prévoit de les retirer progressivement du service entre 2025 et 2030. La Bundeswehr dispose encore de 93 Tornados, après avoir reçu à l’origine un total de 357 unités, dont 83 sont encore opérationnelles, mais leur utilisation devient de plus en plus coûteuse, même si, grâce à diverses modernisations dans le cadre du programme d’amélioration de la durée de vie des Tornados, les appareils sont encore à jour.

« …L’Allemagne est le neuvième pays étranger à rejoindre le programme », a déclaré le lieutenant-général Michael Schmidt, chef exécutif du programme F-35. « Nous sommes impatients de travailler avec eux pour livrer le système d’avions F-35 et répondre à leurs besoins de défense nationale. » « C’est un honneur d’accueillir officiellement l’Allemagne dans le programme F-35 Lightning II. La participation de l’Allemagne permet à l’alliance européenne des F-35 de continuer à se renforcer et à se développer grâce à l’interopérabilité avec l’OTAN et les pays alliés « , a déclaré Bridget Lauderdale , vice-présidente et directrice générale du programme F-35 de Lockheed Martin.  » Le F-35 est le chasseur le plus avancé et le plus rentable, donnant aux pilotes un avantage décisif contre tout adversaire, leur permettant d’accomplir la mission et de rentrer chez eux en toute sécurité. » « Il n’y a qu’une seule réponse à l’agression de Poutine : l’unité de l’OTAN et une dissuasion crédible. C’est exactement la raison pour laquelle la décision en faveur du F-35 est sans alternative », a déclaré le chef d’état-major de la Luftwaffe dans une déclaration sur la décision d’acquérir le F-35. M. Gerhartz a déclaré que « le F-35 est l’avion de combat le plus moderne au monde et nombre de nos partenaires européens ont également opté pour cet appareil. Il renforce notre capacité à protéger l’espace aérien de l’OTAN et à défendre l’alliance avec eux…

Avec la poursuite du développement de l’Eurofighter pour le combat électronique, nous faisons un pas important pour préparer la Luftwaffe et donc les forces armées allemandes pour l’avenir. » Le 22 juin, lors de la journée d’ouverture du salon aéronautique ILA 2022 de Berlin, JR McDonald, vice-président du développement commercial des F-35 chez Lockheed Martin, a expliqué que les exemplaires allemands seront équipés du Block IV TR (Technology Refresh) 3 en configuration standard. Il s’agit d’un nouveau processeur central, d’une mise à niveau du radar, d’un nouvel affichage dans le cockpit et de nombreuses autres améliorations logicielles, notamment des capacités de guerre électronique avancées. « C’est ce qui nous a été dit dans la lettre de demande et il y a manifestement un besoin de rapidité. L’avion sera également livré avec un ensemble d’armes amélioré », a déclaré M. McDonald.

Lockheed Martin est un partenaire de la Bundeswehr depuis plus de 50 ans et le F-35 ouvre un nouveau chapitre dans le soutien des intérêts de sécurité nationaux et européens de l’Allemagne. D’ici 2030, plus de 550 F-35 devraient collaborer avec plus de 10 pays européens, dont deux escadrons de F-35 américains sur la base aérienne britannique de RAF Lakenheath. Pierre angulaire de l’interopérabilité de l’OTAN, le F-35 est le seul chasseur de cinquième génération disponible aujourd’hui pour renforcer la capacité opérationnelle de l’Allemagne et de ses alliés. La connectivité est devenue de plus en plus importante à mesure que l’espace de combat continue d’évoluer et le F-35 a été développé pour jouer un rôle clé dans ce changement et contribuer aux missions de sécurité du 21e siècle. À ce jour, le F-35 opère à partir de 26 bases dans le monde, neuf nations utilisant le F-35 sur leur propre territoire. Plus de 875 F-35 sont actuellement en service, et plus de 1 845 pilotes et 13 350 techniciens de maintenance ont été formés sur ces appareils. Fabio Gigante pour AeroMorning