Replica watches
Enac ecole nationale de l'aviation aeromorning
Liebherr Aerospace
Collins aerospace aeromorning 2024
Groupe-Liebherr-aeromorning.com
enac-aeromorning-slider
Liebherr Aerospace
collins-aerospace-aeromorning-2024
Le convertisseur de puissance électrique pour poste de pilotage de Liebherr à bord des familles Airbus A320 et A330
liebherr
crowdfunding-limatech-2024
Collins
AirFormation centre de formation Aeronautique
crowdfunding-limatech-2024-fr
Collins
AirFormation-e-learning-centre-formation-aeronautique
previous arrow
next arrow

SUCCÈS POUR LE 1ER LANCEMENT KINÉIS!

actualités aeronautiques spatiales aeromorning
FacebookTwitterLinkedInPinterest


Le 20 juin 2024, le lanceur Electron de Rocket Lab a réussi sa 50ème mission après son lancement depuis la Nouvelle-Zélande, en mettant en orbite les 5 premiers satellites sur les 25 de la constellation Kinéis, 1ère constellation européenne dédiée à l’Internet des Objets (IoT).
Electron de Rocket Lab réussit la mise en orbite des 5 premiers nanosatellites de la constellation
A l’occasion de ce lancement, Alexandre Tisserant, Président-directeur général de Kinéis a déclaré :
« Kinéis est fier du succès du 50ème vol d’Electron. La phasedélicate de séparation de nos 5 nanosatellites avec le lanceur
s’est très bien déroulée. Nos équipes travaillent maintenant à les placer sur leurs orbites respectives. Ces 5 premiers satellites de la constellation marquent le début de la révolution IoT portée par la connectivité Kinéis et dessinent la perspective de l’ouverture de services commerciaux complets. Rendez-vous un peu plus tard cette année pour le 2ème lancement, et encore bravo aux équipes ! »

La mission « No Time Toulouse » a décollé du complexe de lancement 1 de Rocket Lab à Mahia, en Nouvelle-Zélande, le 20 juin 2024, à 20H13 (heure de Paris), déployant avec succès cinq satellites de 28 Kg chacun, sur une orbite circulaire basse à 635 Km. Cette mission était la première de cinq lancements Electron dédiés à Kinéis.
A l’occasion de ce 50ème lancement d’Electron, Sir Peter Beck, fondateur et Président-directeur général de Rocket Lab a déclaré :
« La mission précise et adaptée de Kinéis réalisée aujourd’hui est une nouvelle démonstration de la valeur qu’Electron
continue d’apporter à la communauté des petits satellites. Félicitations à notre équipe et merci à nos clients et à ceux
qui nous soutiennent pour nous aider à continuer à battre des records et à établir de nouvelles normes dans l’industrie. »

La constellation Kinéis pour l’IoT a pour mission de connecter tout objet sur n’importe quel endroit du globe (zones blanches comprises) et de transmettre des données utiles aux utilisateurs, en quasi-temps réel.
Kinéis opère pour un marché mondial (filiales aux Etats-Unis, au Brésil et à Singapour) dans des domaines qui représentent aujourd’hui des enjeux majeurs pour l’homme, ses activités et son environnement : prévention des risques naturels (détection des feux de forêt, inondations, sécheresse, pollutions…), agriculture, traçabilité d’animaux sauvages et d’élevage, suivi des infrastructures et des réseaux énergétiques, suivi du transport et de la logistique, suivi des activités maritimes commerciales et scientifiques. Les applications sont infinies et les bénéfices considérables : réduction des risques, anticipation des pannes, optimisation des activités…

Les applications sont infinies et les bénéfices considérables : réduction des risques, anticipation des pannes, optimisation des activités…
Le succès de la mise en orbite des 5 premiers nanosatellites de la constellation Kinéis n’aurait pu se concrétiser sans ses partenaires techniques et industriels :
Cette phase de concrétisation du projet Kinéis est devenue une réalité grâce à un financement 100% français, public et privé, grâce au soutien notamment de Bpifrance, de CLS, du CNES, de la famille Frère, de BNP Paribas Développement, de CELAD, de la Maison Dassault, et d’Ethics Group

La constellation Kinéis pour l’IoT a pour mission de connecter tout objet sur n’importe quel endroit du globe (zones blanches comprises) et de transmettre des données utiles aux utilisateurs, en quasi-temps réel.
Kinéis opère pour un marché mondial (filiales aux Etats-Unis, au Brésil et à Singapour) dans des domaines qui représentent aujourd’hui des enjeux majeurs pour l’homme, ses activités et son environnement : prévention des risques naturels (détection des feux de forêt, inondations, sécheresse, pollutions…), agriculture, traçabilité d’animaux sauvages et d’élevage, suivi des infrastructures et des réseaux énergétiques, suivi du transport et de la logistique, suivi des activités maritimes commerciales et scientifiques. Les applications sont infinies et les bénéfices considérables : réduction des risques, anticipation des pannes, optimisation des activités…
Le succès de la mise en orbite des 5 premiers nanosatellites de la constellation Kinéis n’aurait pu se concrétiser sans ses partenaires techniques et industriels :
Cette phase de concrétisation du projet Kinéis est devenue une réalité grâce à un financement 100% français, public et privé, grâce au soutien notamment de Bpifrance, de CLS, du CNES, de la famille Frère, de BNP Paribas Développement, de CELAD, de la Maison Dassault, et d’Ethics Group

Créée en 2018, Kinéis est un nouvel acteur spatial français, opérateur satellitaire et fournisseur de connectivité globale pour l’Internet des Objets
(IoT). Sa mission est d’aider ses clients à garder le lien avec ce qui leur est cher, en leur garantissant la transmission des données de leurs objets connectés, en quasi-temps réel, en tout point du globe, grâce à sa constellation de 25 satellites. Kinéis opère pour un marché international dans des domaines aux enjeux majeurs pour l’Homme, ses activités et son environnement. L’entreprise toulousaine utilise une technologie fiable grâce à l’héritage de quarante ans d’expertise dans la collecte de données depuis l’espace, adaptée pour l’IoT. En plus de ses actionnaires principaux (CLS et le CNES), Kinéis a levé 100 millions d’euros en 2020 et dispose du label French Tech Next40, promotions 2021, 2022, et French Tech 120, promotion 2023, axée sur les enjeux environnementaux et sociétaux.

Source: KINEIS