Liebherr Aerospace
rossi-aero-mecanique-industrielle
bandeau-liebherr-aerospace-2017-698x86.jpg
Groupe-Liebherr-aeromorning.com
LHR_21-03_Aerospace_600x100
Collins
Le convertisseur de puissance électrique pour poste de pilotage de Liebherr à bord des familles Airbus A320 et A330
liebherr
bandeau-liebherr-aerospace-
liebherr
Collins
AirFormation centre de formation Aeronautique
Collins
AirFormation-e-learning-centre-formation-aeronautique
previous arrow
next arrow

Le CNES annonce les lauréats

LE CNES ET NUBBO LANCENT TECHTHEMOON PREMIER INCUBATEUR DEDIE A L’ECONOMIE LUNAIRE
FacebookTwitterLinkedInPinterest


Le CNES annonce les lauréats opérateurs de micro et mini lanceurs pour opérer depuis le Centre Spatial Guyanais


En fin d’année 2021, le CNES a lancé un appel à candidatures pour l’accueil de micro et mini-lanceurs au Centre Spatial Guyanais, exprimant ainsi, en lien étroit avec l’ESA, sa volonté d’ouvrir le port spatial de l’Europe à de nouveaux opérateurs.
Parmi les candidatures reçues, 7 lauréats ont été pré-sélectionnés dans toute l’Europe, dont 2 Français : 1 AVIO SPA (Italie), HyImpulse Technologies GmbH (Allemagne), ISAR Aerospace (Allemagne), MAIA Space (France), Payload Aerospace (Espagne), Rocket Factory (Allemagne), Latitude (ex-Venture Orbital Systems, France). D’autres opérateurs pourront être pré-sélectionnés lors d’un appel à candidature complémentaire ultérieur, notamment en fonction des capacités d’accueil identifiées au CSG.
Le CNES se réjouit particulièrement de la présence, parmi les présélectionnés, des entreprises françaises MAIA et Latitude (ex-Venture Orbital Systems), illustration du dynamisme du tissu industriel national que le CNES stimule depuis longtemps.
Avec l’avènement du New Space et les perspectives correspondantes sur le marché commercial international, on constate un intérêt florissant pour le développement de nouveaux systèmes de micro et mini-lanceurs. Le Centre Spatial Guyanais situé à Kourou, en Guyane française, offre une situation géographique particulièrement favorable à la réalisation de certains lancements ainsi qu’une expérience longue de plus de 50 ans en la matière. L’accueil de ces nouveaux opérateurs commerciaux s’inscrit dans la transformation qu’opère actuellement le port spatial de l’Europe et démontre sa forte attractivité.
Le site Diamant a été sélectionné par le CNES pour accueillir ces nouveaux micro/mini-lanceurs. Ses installations seront composées de moyens communs (route d’accès, alimentation en énergie etc.) pouvant être utilisés pour plusieurs lanceurs, ainsi que de moyens spécifiques à chaque lanceur (table de lancement, bâtiment d’assemblage etc.).
Suite à la pré-sélection de ces opérateurs, le CNES va progressivement entrer en discussion avec chacun d’eux, en fonction de l’avancement respectif de leur projet sur le plan technique et financier, pour la signature d’un accord préliminaire définissant les principes et conditions de leur accueil au CSG.

Cette signature formalisera ainsi leur sélection, avant la signature de contrats pour la mise en place des moyens
de lancement nécessaires et la phase d’exploitation opérationnelle de ces micro et mini-lanceurs.

Source: CNES

AeroMorning.com