Liebherr Aerospace
PARIS AIR FORUM 2023
rossi-aero-mecanique-industrielle
bandeau-liebherr-aerospace-2017-698x86.jpg
Groupe-Liebherr-aeromorning.com
Slider
Collins
previous arrow
next arrow
Slider

Safran publie ses résultats 2021

Safran publie ses résultats 2021

Forte croissance de la marge opérationnelle et du cash-flow
Poursuite de la dynamique en 2022, en ligne avec la trajectoire de croissance 2025

Paris, le 24 février 2022

Données ajustées 2021

  • Chiffre d’affaires de 15 257 M€, en baisse de -7,5 % et de -5,4 % sur une base organique
  • Résultat opérationnel courant de 1 805 M€ (11,8 % du chiffre d’affaires, +160 points de base)
  • Génération de cash-flow libre de 1 680 M€
  • Dividende par action de 0,50 €, sous réserve de l’approbation des actionnaires

Données consolidées 2021

  • Le chiffre d’affaires s’établit à 15 133 M€
  • Le résultat opérationnel courant atteint 1 269 M€
  • Le résultat opérationnel s’élève à 864 M€
  • Le résultat net part du Groupe ressort à 43 M€
  • Le cash-flow libre est de 1 680 M€

Perspectives pour 2022 (données ajustées)

  • Un chiffre d’affaires compris entre 18 et 18,2 Mds€
  • Une marge opérationnelle courante d’environ 13,0 %
  • Une génération de cash-flow libre d’environ 2,0 Mds€
     

Le Conseil d’administration de Safran (Euronext Paris : SAF), présidé par Ross McInnes, lors de sa réunion tenue à Paris le 23 février 2022, a arrêté et autorisé la publication des comptes consolidés de Safran et celle du compte de résultat ajusté pour l’exercice clos le 31 décembre 2021.

Préambule

  • Toutes les données chiffrées de ce communiqué de presse sont exprimées en données ajustées , sauf mention contraire. Les définitions des retraitements ainsi que la table de passage du compte de résultat consolidé au compte de résultat ajusté pour l’exercice 2021 sont disponibles dans ce communiqué. Les définitions sont consultables dans les notes de bas de page et dans les Notes en page 11 de ce communiqué.
  • Les variations organiques excluent les effets de périmètre et les effets de change pour la période.

Olivier Andriès, Directeur Général de Safran, a déclaré : “2021 a été une année importante pour Safran, marquée par des progrès opérationnels significatifs et une meilleure performance financière. Dans un contexte de redressement du marché après un point bas atteint au 1er trimestre 2021, nous avons enregistré de solides performances en termes de marge et de trésorerie, dépassant nos prévisions. Les commandes commerciales se sont très bien tenues pour l’ensemble de nos activités. La dynamique enclenchée sur les ventes du Rafale à l’export est excellente.

Le positionnement du Groupe en première monte et en après-vente lui permettra de bénéficier à plein de la reprise du trafic court moyen-courrier dont le niveau pré-crise sera retrouvé fin 2022. En 2022, nous observons un retour à une croissance durable et sommes prêts à augmenter les cadences de production et à accélérer le rythme des investissements pour la décarbonation. Nous allons continuer à réinvestir le capital des activités cédées dans des acquisitions ciblées et complémentaires offrant un potentiel de croissance.

Résultats annuels 2021

Chiffre d’affaires1

En 2021, la capacité globale (ASK2) des avions court et moyen-courriers a été inégale selon les régions, tout en progressant au cours de l’année. En 2021, elle atteignait 63 % (en moyenne) de son niveau de 2019, et au 4e trimestre 2021, 75 % du niveau du 4e trimestre 2019.

Le chiffre d’affaires de 2021 s’élève à 15 257 M€, en baisse de -7,5 % par rapport à 2020 et de -5,4 % sur une base organique. L’effet de périmètre représente -27 M€3. L’effet de change s’élève à -316 M€, reflétant un effet de conversion négatif du chiffre d’affaires en USD, le taux de change spot EUR/USD moyen étant de 1,18 en 2021, comparé à 1,14 en 2020. Le taux couvert du Groupe reste inchangé à 1,16. Le chiffre d’affaires du 4e trimestre progresse de 6,9% à 4 647 M€ (5,3% en organique) par rapport au 4e trimestre 2020.

1 Voir les chiffres du 4e trimestre dans la répartition sectorielle en page 9 de ce communiqué de presse.
2 ASK: Available Seat-Kilometers (siège au kilomètre offert).
3 Cession d’EVAC en juin 2021 et de Safran Ventilation Systems Oklahoma (Enviro Systems) en novembre 2021.

Sur une base organique, le chiffre d’affaires enregistre une baisse de -5,4 % :

  • Propulsion : légère baisse du chiffre d’affaires (-1,1 %), principalement due aux moindres volumes de moteurs civils livrés en première monte (moteurs de forte puissance et CFM56). En 2021, les livraisons de moteurs CFM ont atteint 952 unités (845 LEAP et 107 CFM56), contre 972 en 2020. Les livraisons de moteurs militaires ont progressé grâce au Rafale. Les activités de services pour moteurs civils augmentent de 7,1 % (en $) grâce à une hausse de la contribution des contrats de services et dans une moindre mesure à la vente de pièces de rechange pour les CFM56. Tirées par les services, les activités de turbines d’hélicoptères enregistrent une légère croissance malgré la baisse des volumes en première monte (familles Arrius et Makila).
    Au 4e trimestre 2021, le chiffre d’affaires est en hausse de 13,7 % grâce aux activités de services pour moteurs civils qui ont progressé de 54 % par rapport au 4e trimestre 2020 et de 32 % par rapport au 3e trimestre 2021 (pour mémoire, sur une comparaison annuelle : -53 % au 1er trimestre, +55 % au 2e trimestre, +44 % au 3e trimestre) ;
  • Les activités Équipement et Défense sont restées affectées par l’atonie du marché des avions long-courriers, notamment le programme 787. Le chiffre d’affaires enregistre un recul de -6,3 % en raison d’une baisse des volumes en première monte de câblage, de distribution électrique et de trains d’atterrissage. Les ventes de nacelles sont stables, grâce aux A320neo équipés de LEAP-1A, et ce malgré la fin des programmes A380 et A320ceo. Les activités de services augmentent légèrement, tirées par les trains d’atterrissage et les roues et freins.
    Au 4e trimestre 2021, le chiffre d’affaires est en légère baisse de -0,3 % par rapport au 4e trimestre 2020, principalement du fait des activités de câblage et malgré une hausse des activités de Défense (systèmes de navigation inertielle) ;
  • Le chiffre d’affaires d’Aircraft Interiors, en baisse de -19,9 %, a été affecté par les activités Seats et Cabin, tant dans les services que pour la première monte. La contribution des systèmes de divertissement à bord (IFE) – principalement en première monte, y compris le retrofit – est positive au 2nd semestre 2021, avec une reprise des livraisons interrompues au cours des périodes précédentes.
    Au 4e trimestre 2021, le chiffre d’affaires a baissé de -9,3 % par rapport au 4e trimestre 2020 du fait des activités de Cabin, alors que celles de Seats ont mieux résisté.

Plan d’adaptation

En 2021, le Groupe a poursuivi sa baisse des coûts et investi en préparation de l’augmentation des cadences de production.

  • Ajustement des ressources humaines :
    • Les effectifs inscrits ont baissé d’environ 2 000 personnes par rapport à 2020. Les recrutements ont repris à la fin du 3e trimestre en préparation des plans de croissance ;
    • Baisse du taux de chômage partiel : 7 % en France et environ 5 % dans le monde (en moyenne) ;
    • Un nouvel accord a été signé avec les syndicats français en octobre 2021 : préservation des compétences et des emplois, croissance des effectifs, hausse des salaires en 2022 reflétant l’inflation. En 2022, la contribution des employés à la poursuite de l’amélioration de la productivité prendra la forme d’une minoration de l’intéressement et du maintien du gel de l’abondement. Cet accord prévoit également une clause de retour d’activité, qui permettrait de lever partiellement ou totalement certaines mesures en 2022 en fonction de la progression de la marge opérationnelle courante du Groupe entre 2021 et 2022.
       
  • Rationalisation industrielle :
    • Fermeture de sites chez Aircraft Interiors (Bellingham et Ontario, États-Unis) et Electrical & Power (Santa Rosa, États-Unis) ;
    • Optimisation du dispositif industriel (Electrical & Power et Nacelles).
       
  • Économies de coûts similaires à celles réalisées en 2020 :
    • Baisse de -27 % des coûts opérationnels4 en 2021 par rapport à 2019, et de -2 % par rapport à 2020.
       
  • Léger recul des dépenses d’investissements du fait de la baisse rapide des engagements d’investissements en 2020.
     
  • Maîtrise des dépenses de Recherche et Développement (R&D) (en % du chiffre d’affaires).

4 Charges de personnel et services extérieurs.

Recherche et Développement

Les dépenses totales de R&D, dont celles vendues aux clients, s’élèvent à 1 430 M€, par rapport à 1 213 M€ en 2020.

Les dépenses de R&D avant Crédit d’Impôt Recherche s’établissent à 924 M€, en hausse de 6,9 %, en 2021, et comprennent :

  • des dépenses de développement de 532 M€ (526 M€ en 2020) principalement imputables au moteur LEAP et aux turbines d’hélicoptères ;
     
  • des dépenses de Recherche et Technologie (R&T) autofinancées de 392 M€ (338 M€ en 2020), en hausse de +16 % et concentrées sur la décarbonation (programme RISE). L’augmentation des dépenses de R&T en 2021 a bénéficié du soutien des pouvoirs publics.

L’impact sur le résultat opérationnel courant de la R&D comptabilisée en charges atteint 678 M€, en recul de -0,2 point de marge par rapport à 2020, du fait d’une baisse de la dotation aux amortissements des programmes de R&D. Il représente 4,4 % du chiffre d’affaires, en ligne avec l’objectif de 4,5 % en moyenne pour la période 2021-2025.

Résultat opérationnel courant

En 2021, Safran affiche un résultat opérationnel courant5 (ROC) de 1 805 M€, en hausse de +7,1 % par rapport à 2020 (+8,4% en organique) porté par la poursuite des améliorations opérationnelles et la maîtrise des dépenses de R&D. Cette augmentation intègre un effet de périmètre de -7 M€, ainsi qu’un effet de change de -16 M€.

La marge opérationnelle courante progresse de 160 points de base à 11,8 % du chiffre d’affaires (10,2 % en 2020) :

  • La marge opérationnelle courante de la Propulsion est en hausse 2,4 points, portée par les activités de services pour moteurs civils et les livraisons de moteurs militaires. La rentabilité a été affectée par la baisse des livraisons de moteurs CFM56. La contribution des turbines d’hélicoptères est stable par rapport à 2020 ;
     
  • La marge opérationnelle courante pour Équipements et Défense est en hausse de 0,3 point du fait de l’amélioration de l’activité et de la croissance des services et ce, malgré l’exposition aux programmes d’avions long-courriers, notamment pour les activités de trains d’atterrissage, de câblage et de distribution électrique ;
     
  • La baisse significative du chiffre d’affaires d’Aircraft Interiors, due à l’exposition aux programmes d’avions long-courriers, a conduit à une baisse de la marge opérationnelle courante de -2,2 points malgré l’abaissement du point mort. Les activités Seats et IFE sont en progression. La perte opérationnelle courante a été divisée par deux au 2nd semestre par rapport au 1er semestre, ce qui confirme l’amélioration de la tendance vers l’objectif d’un retour à l’équilibre en 2022.

5 Résultat opérationnel avant résultats de cession d’activités/changement de contrôle, pertes de valeur, coûts de transaction et d’intégration et autres.

Résultat net ajusté

En 2021, les éléments non récurrents, d’un montant de -405 M€, comprennent des coûts de restructuration (-79 M€) et des dépréciations d’actifs sur plusieurs programmes (-309 M€).

Le résultat net ajusté (part du Groupe) pour 2021 ressort à 760 M€ (résultat par action de base : 1,78 € ; résultat par action dilué : 1,73 €), comparé à 844 M€ en 2020 (résultat par action de base : 1,98 € ; résultat par action dilué : 1,92 €).

Il comprend :

  • un résultat financier de -204 M€, dont -105 M€ au titre d’écarts de change liés à la réévaluation de passifs en dollars inscrits au bilan et -85 M€ de coût de la dette ;
     
  • une charge d’impôts ajustée de -412 M€ (taux d’imposition apparent de 34,4 %, notamment du fait de l’impact des co-entreprises mises en équivalence et de l’impôt sur les plus-values de cession).

La table de passage du compte de résultat consolidé au compte de résultat ajusté de l’exercice 2021 est présentée et commentée dans les Notes à la page 12.

Cash flow

Le cash-flow libre6 de 1 680 M€ résulte d’un flux de trésorerie opérationnel de 2 186 M€, d’un effet favorable du besoin en fonds de roulement et de la baisse des investissements (corporels et incorporels) à -756 M€ (-793 M€ en 2020).

L’évolution favorable du besoin en fonds de roulement au cours de l’exercice (250 M€) s’explique par la diminution des stocks, l’augmentation des produits constatés d’avance et des acomptes clients significatifs.

6 Cet agrégat extracomptable (non audité) correspond à la capacité d’autofinancement minorée de la variation du besoin en fonds de roulement et des investissements incorporels et corporels.

Dette nette et financement

Au 31 décembre 2021, la dette nette s’élève à 1 544 M€ comparée à une dette nette de 2 792 M€ au 31 décembre 2020, grâce à la génération de cash-flow libre.

Au 31 décembre 2021, le montant de la trésorerie et des équivalents de trésorerie s’élève à 5 247 M€, en hausse par rapport aux 3 747 M€ au 31 décembre 2020. En 2021, Safran a poursuivi la diversification, l’optimisation et l’allongement du profil d’échéances de sa dette grâce à plusieurs nouvelles opérations de financement.

Retour aux actionnaires

Pour l’année fiscale 2021, un dividende7 de 0,50 € par action sera soumis à l’approbation des actionnaires, lors de l’Assemblée générale du 25 mai 2022, ce qui représente un taux de distribution de 28 % (contre 0,43€ en 2020 et un taux de distribution de 22 %).

Le dividende proposé tient compte de la contribution des salariés aux efforts de productivité en 2020, 2021 et 2022 ainsi que des contributions directes de l’Etat sous la forme d’activité partielle. Par ailleurs, dans le sillage de l’Assemblée générale de mai 2022 et dans un contexte de reprise attendue du trafic aérien, le Conseil d’administration de Safran examinera sa pratique de retour aux actionnaires afin de retrouver un rendement croissant et attractif, et notamment confirme son objectif de reprendre sa pratique historique d’un taux de distribution de 40%.

7 Détachement du dividende : 31 mai 2022, Date d’arrêté des positions : 1er juin 2022, Mise en paiement du dividende : 2 juin 2022

Perspectives pour l’année 2022

Safran prévoit d’atteindre pour l’exercice 2022 (à périmètre constant et en données ajustées) :

  • un chiffre d’affaires compris entre 18,0 et 18,2 Mds€ ;
  • une marge opérationnelle courante d’environ 13,0 % ;
  • une génération de cash-flow libre d’environ 2,0 Mds€.

Ces perspectives reposent notamment, mais pas exclusivement, sur les hypothèses suivantes

  • Absence de nouvelle perturbation de l’économie mondiale ;
  • Augmentation du trafic (mesuré en ASK) pour les avions court et moyen-courriers : entre +35 et +40 % en 2022 par rapport à 2021 avec une volatilité probable à court terme ;
  • Augmentation du nombre de livraisons LEAP en ligne avec l’objectif d’environ 2 000 moteurs en 2023 ;
  • Chiffre d’affaires des activités de services pour moteurs civils (en $) : entre +25 et +30 % par rapport à 2021 ;
  • Dépenses d’investissements (corporels et incorporels) : environ +40 % par rapport à 2021 ;
  • Impact sur le ROC de la R&D : environ +20 % par rapport à 2021 ;
  • Taux spot EUR/USD de 1,18 et taux couvert de 1,15.

Couvertures de change

En janvier 2022, le portefeuille de couvertures de Safran s’élevait à 31,4 Mds$. Safran a commencé à mettre en place des couvertures pour 2025, tout en réduisant le risque lié au niveau des barrières désactivantes. Le portefeuille comprend des options à barrières désactivantes placées de 1,2350 $ à 1,31 $, représentant un risque de perte de couverture et sur l’atteinte des cours couverts cibles en cas de hausse soudaine de l’euro.

2022 est couvert avec un cours couvert cible de 1,15 $, pour une exposition nette estimée de 9,0 Mds$.
2023 et 2024 sont couverts avec un cours couvert cible entre 1,14 $ et 1,16 $, pour une exposition nette estimée respective de 10,0 Mds$ et 11,0 Mds$.
2025 est partiellement couvert avec un cours couvert cible entre 1,14 $ et 1,16 $ ; 1,4 Md$ est couvert pour une exposition nette estimée de 12,0 Mds$.

Gestion du portefeuille d’actifs

Comme annoncé lors de la Journée Investisseurs de Safran (CMD’21), le Groupe gère son portefeuille d’activités de façon active.

Le Groupe a cédé plusieurs activités jugées non essentielles :

  • Safran EVAC (systèmes de toilettes pour les trains) en juin 2021 ;
  • Safran Ventilation Systems Oklahoma (Enviro Systems) en novembre 2021 ;
  • Safran Aerosystems Arresting Systems (finalisation prévue au 3e trimestre 2022).

Safran a annoncé plusieurs opérations d’acquisitions ciblées :

  • Orolia, leader mondial des solutions de Positionnement-Navigation-Temps (PNT) Résilient, renforçant les capacités du Groupe dans tous les domaines du PNT, de la navigation inertielle, de la synchronisation et des récepteurs et simulateurs GNSS, pour les applications aéronautiques, militaires et spatiales qui requièrent un haut niveau d’intégrité (finalisation prévue entre le 2e et le 3e trimestre 2022) ;
  • Le rachat par Safran et MBDA à ArianeGroup d’une participation de 63 % dans la société Cilas, spécialisée dans les lasers (finalisation prévue au 2e trimestre 2022) ;
  • La signature d’un protocole d’accord en vue de l’acquisition d’Aubert & Duval (en consortium avec Airbus et Tikehau Ace Capital), un fournisseur stratégique de pièces forgées en titane, en acier à haute performance et en aluminium (finalisation prévue au 4e trimestre 2022).

Stratégie climat

Safran a récemment fixé de nouveaux objectifs à long terme pour réduire les émissions provenant de ses modes de production :

  • une réduction de 50 % des émissions directes (Scope 1) et indirectes (Scope 2) d’ici 2030 (par rapport à 2018), conforme à la trajectoire 1,5°C basée sur la méthodologie SBTi ;
  • une réduction de 50 % des émissions liées aux déplacements de ses collaborateurs et aux voyages d’affaires (Scope 3) d’ici 2030 (par rapport à 2018).

Safran mobilisera ses 400 principaux fournisseurs, qui représentent 80 % de ses émissions liées aux achats (Scope 3) afin de les engager dans le respect de l’Accord de Paris, soit un réchauffement nettement inférieur à 2°C, et si possible limité à 1,5 °C.

Le Groupe publiera dans son Document d’Enregistrement Universel 2021 (dépôt en avril 2022) les émissions du Scope 3 relatif à l’usage de ses produits pour l’ensemble des catégories de produits, ainsi qu’un objectif de réduction associé, basé sur la méthodologie SBTi.

En juin 2021, Safran et GE Aviation ont lancé le programme de développement technologique CFM RISE8, qui vise une réduction en 2035 de plus de 20 % des émissions du moteur par rapport aux moteurs actuels les plus efficaces, ainsi qu’une compatibilité de 100 % avec les carburants aériens durables et l’hydrogène. Le programme comprend une architecture disruptive sans carénage, de l’hybridation électrique, ainsi que des essais au sol et en vol sur démonstrateur vers 2025.

Dans le cadre de sa feuille de route permettant la transition du secteur de l’aviation vers les carburants aériens durables, Safran a investi dans la start-up Ineratec, spécialisée dans la production de carburants synthétiques neutres en carbone, et a noué avec TotalEnergies un partenariat stratégique axé essentiellement sur la R&T et l’approvisionnement en carburants aériens durables.

Safran et ses partenaires ont également réalisé plusieurs vols avec 100 % de carburant aérien durable au cours de l’année ;

  • 1er vol d’un A319neo équipé de moteurs LEAP-1A ;
  • 1er vol commercial d’un 737 MAX équipé de moteurs LEAP-1B par United Airlines ;
  • 1er vol d’un hélicoptère Airbus H225 motorisé par un Makila 2.

8 Revolutionary Innovation for Sustainable Engines. ****

Calendrier

  • Chiffre d’affaires T1 2022 :  29 avril 2022
  • Assemblée générale 2022 : 25 mai 2022
  • Résultats S1 2022 : 28 juillet 2022
  • Chiffre d’affaires T3 2022 : 28 octobre 2022

****

Safran organise aujourd’hui à 8h30, heure de Paris, une conférence téléphonique pour les analystes financiers, les investisseurs et les médias. Pour participer, composer le 01 72 72 74 03 depuis la France, le +44 207 194 3759 depuis le Royaume-Uni ou le +1 646 722 4916 depuis les États-Unis (code d’accès pour tous les pays : 47116062#).

Veuillez demander la conférence Safran et donner votre nom. Les participants sont invités à se connecter dix minutes avant le début de la conférence téléphonique.

Le webcast sera accessible via le site Internet de Safran, sur inscription, à l’adresse suivante : https://onlinexperiences.com/Launch/QReg/ShowUUID=410C8DFF-D019-4503-911B-E4E045D23E1F

Les participants pourront accéder au webcast 15 minutes avant le début de la conférence.

Veuillez vous assurer d’avoir la version la plus récente de votre système d’exploitation et de tout navigateur installé sur l’appareil que vous utiliserez avant de participer à cet évènement.

Une rediffusion du webcast sera disponible via ce même lien jusqu’au 25 mai 2022.

Une ré-écoute de la conférence téléphonique sera disponible jusqu’au 25 mai 2022 au 01 70 71 01 60 ou au 01 72 72 74 02, au +44 203 364 5147 et au +1 646 722 4969 (code d’accès pour tous les pays) : 425018510#).

Le communiqué de presse, la présentation et les comptes consolidés sont disponibles sur le site Internet à l’adresse www.safran-group.com (section Finance).

Chiffres clés

1. Compte de résultat ajusté, bilan et trésorerie

2. Répartition sectorielle

3. Principaux programmes aéronautiques : quantités livrées

4. Recherche et Développement

Notes

Chiffre d’affaires ajusté :
Pour refléter les performances économiques réelles du Groupe et permettre leur suivi et leur comparabilité avec celles de ses concurrents, Safran établit, en complément de ses comptes consolidés, un compte de résultat ajusté.

Le compte de résultat consolidé du Groupe est ajusté des incidences :

  • de l’allocation du prix d’acquisition réalisée dans le cadre des regroupements d’entreprises. Ce retraitement concerne depuis 2005 les dotations aux amortissements des actifs incorporels liés aux programmes aéronautiques, réévalués lors de la fusion Sagem/Snecma. À compter de la publication des comptes semestriels 2010, le Groupe a décidé de retraiter :
    • les effets des écritures relatives à l’allocation du prix d’acquisition des regroupements d’entreprises, notamment les dotations aux amortissements des actifs incorporels et corporels, reconnus ou réévalués lors de la transaction, avec des durées d’amortissement longues, justifiées par la durée des cycles économiques des activités dans lesquelles opère le Groupe et les effets de revalorisation des stocks, ainsi que
    • le produit de réévaluation d’une participation antérieurement détenue dans une activité en cas d’acquisition par étapes ou d’apport à une co-entreprise.
       
  • de la valorisation des instruments dérivés de change afin de rétablir la substance économique réelle de la stratégie globale de couverture du risque de change du Groupe :
    • ainsi, le chiffre d’affaires net des achats en devises est valorisé au cours de change effectivement obtenu sur la période, intégrant le coût de mise en œuvre de la stratégie de couverture, et
    • la totalité des variations de juste valeur des instruments dérivés de change afférentes aux flux des périodes futures est neutralisée.

Les variations d’impôts différés résultant de ces éléments sont aussi ajustées.

Table de passage du compte de résultat consolidé au compte de résultat ajusté pour l’exercice 2021 :

Il est rappelé que les états financiers consolidés font l’objet d’un audit par les commissaires aux comptes, y compris les agrégats « chiffre d’affaires » et « résultat opérationnel » fournis en données ajustées dans la Note 7 « Information sectorielle ».

Les données financières ajustées, autres que celles fournies dans la Note 7 « Information sectorielle », font l’objet de travaux de vérification au titre de la lecture d’ensemble des informations données dans le Document d’Enregistrement Universel.

Les procédures d’audit sur les comptes consolidés ont été effectuées. Le rapport de certification sera émis à l’issue du Conseil d’administration du 24 mars 2022, après réalisation des vérifications spécifiques et revue des évènements postérieurs au 23 février 2022.

AUTRES INFORMATIONS IMPORTANTES

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!