rossi-aero-mecanique-industrielle
Slider
Collins
previous arrow
next arrow
Slider

Réunion du Comité des Programmes Scientifiques

La Compagnie nommée 5ème meilleure compagnie aérienne

Lundi 8 mars 2021, s’est réuni une nouvelle fois en vidéoconférence et dans le strict respect des mesures de distanciation, le Comité des Programmes Scientifiques (CPS) du Conseil d’Administration du CNES. Le CPS apporte au Conseil son expertise sur les sujets relatifs à la recherche scientifique spatiale et propose les priorités scientifiques de ses programmes.

Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, est revenu sur les grands événements survenus depuis le dernier CPS. Il a bien sûr été question de l’arrivée courant février des trois missions martiennes lancées l’été dernier, la sonde des EAU Hope, la sonde chinoise Tianwen-1 et bien sûr Perseverance. Cette mission de la NASA voit la France lui apporter une contribution majeure avec l’ensemble instrumental SuperCam composé de trois spectromètres (LIBS, RAMAN et Infrarouge), d’une caméra et d’un microphone. Le suivi de l’atterrissage sur Mars, organisé en partenariat par le CNES et le CNRS, en présence du Président de la République et de deux ministres au siège du CNES à Paris, a été suivi en France par près de 1.400.000 internautes, attestant d’un engouement médiatique et citoyen jamais révélé auparavant en France pour un événement spatial.

Jean-Yves Le Gall a ensuite salué les autres résultats scientifiques et prouesses technologiques d’importance de ces dernières semaines, le retour des échantillons d’Hayabusa-2 depuis l’astéroïde Ryugu, le 5 décembre dernier dans le désert australien de Woomera (à 100 km au Nord d’Adélaïde), qui feront prochainement l’objet d’analyses détaillées auxquelles la communauté scientifique française est fortement associée et également le prélèvement d’échantillons sur la face cachée de la Lune par la sonde chinoise Chang’E-5.

Le Président du CNES a rappelé l’adoption, le 17 décembre dernier, du budget pluriannuel de l’Union européenne 2021-2027, soulignant que l’accord sur le Brexit indiquait l’intention du Royaume-Uni de contribuer à Copernicus et à Horizon Europe. Ces éléments interviennent dans la perspective d’une prochaine Présidence de l’UE par la France au premier semestre 2022 ainsi que d’une conférence ministérielle de l’ESA organisée en 2022 par Josef Aschbacher, qui a pris ses fonctions de Directeur Général de l’ESA au 1er mars.

Enfin, Jean-Yves Le Gall a évoqué l’ambitieux volet spatial dans le plan de relance de l’État, au volet « compétitivité », dont le CNES sera l’opérateur. C’est ainsi un dispositif de 365 M€ de nouveaux crédits qui a été prévu par les pouvoirs publics pour venir en soutien au secteur spatial.

Le CPS s’est ensuite vu présenter l’avancement détaillé des programmes scientifiques du CNES, pour les sciences de l’Univers, l’Exploration et les sciences de la Terre.

Source: CNES

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!