Liebherr Aerospace
PARIS AIR FORUM 2023
rossi-aero-mecanique-industrielle
bandeau-liebherr-aerospace-2017-698x86.jpg
Groupe-Liebherr-aeromorning.com
Slider
Collins
previous arrow
next arrow
Slider

NAE et les nouveaux usages des drones :

news actualités aéronautique aeromorning

Renforcer la surveillance de sites sensibles via la détection RFID par drone

Rouen, le 03 mars 2022 – L’entreprise normande DAE System, membre du CIDN et de NAE, a expérimenté l’étude d’un moyen novateur pour détecter et évaluer des situations complexes au sein de sites classés sensibles afin de lutter contre des intrusions et d’en renforcer ainsi leur sûreté et leur sécurité.

La solution testée consiste en une collecte de données ciblées et enrichies par des capteurs communicants utilisant la technologie RFID (radio-identification), couplée à de l’imagerie embarquée sur un drone. L’expérimentation, suivie par NAE et le Centre d’Innovation Drones Normandie (CIDN), a été menée par la société normande DAE System. Dotée d’une expertise en mécatronique et en aéronautique, cette jeune entreprise est spécialisée dans l’équipement de capteurs aéroterrestres, l’adaptation et l’exploitation de drones aériens pour proposer des missions spécifiques avec des solutions techniques et organisationnelles dédiées.

DAE System a utilisé le drone DJI matrice series 210 V2, auquel ont été ajoutées des briques technologiques conçues et adaptées spécialement lors de la phase de test. Un lecteur RFID ainsi qu’une caméra étaient embarqués sur le drone.

Les données récoltées par détection issues des badges actifs sont interfacées avec un système de traitement et d’analyse de données grâce à une couche logicielle (middleware) qui s’intègre dans l’existant, directement dans la station sol du système du drone aérien (illustration des moyens mobilisés ci-dessous).

Les résultats démontrent une certaine capacité de réponse de la solution développée par DAE System si on la compare aux moyens conventionnels utilisés. Là où les méthodes d’identification optiques ne suffisent plus, l’identification par la RFID peut apporter une complémentarité significative et ouvre une nouvelle approche de la gestion de l’information et de l’amélioration de la productivité. L’entreprise dans sa globalité est concernée par la mise en place de cette nouvelle solution : de l’opérateur pour la gestion de production, à la direction industrielle pour la gestion des services organisationnels et sécuritaires, et cela sans nécessiter l’arrêt du site.

Toutefois, des verrous restent à lever, notamment :

Sociaux : faire accepter l’utilisation d’une pareille technologie ;
Réglementaires : obtenir l’autorisation du déploiement de la solution;
Technologiques : fiabiliser le système de collecte de données.

Aujourd’hui, la solution expérimentée est à l’étape de MVP (Minimum Viable Product)[1]. L’objectif est de l’utiliser avec des clients du secteur de la sûreté, de la sécurité et de la logistique pour proposer un modèle de rapport dédié qui se remplirait automatiquement après la mission d’un DROSS* (système de détection d’anomalies spécifiques par drone).

Des opportunités se profilent également dans le secteur logistique : des acteurs ont remonté l’attente d’une solution RFID active par drone pour réaliser des inventaires de parc automobile (5000 voitures minimum) et de plateformes logistiques dont le principal verrou repose sur l’acceptation réglementaire DGAC/DSAC/DSNA, afin de rendre réalisable des vols de façon semi-automatiques et réguliers.

  • Chez DAE System, l’équipe DROSS (DROne Safety and Security) by DAE System développe un système de détection d’anomalies spécifiques par drone.

Télécharger un visuel :
https://zupimages.net/viewer.php?id=22/08/r4mj.jpg

A propos de NAE :

NAE est le réseau des acteurs de l’aéronautique, du spatial, de la défense et de la sécurité en Normandie. Fondée en 1998 et présidée par Philippe Eudeline, l’association NAE est aujourd’hui constituée de 160 membres : des grands groupes industriels, plusieurs aéroports et une base militaire, de nombreuses PME / ETI, des start-up, des laboratoires de recherche et des établissements d’enseignement. La filière représente globalement plus de 21.500 salariés pour 3,7 milliards d’Euros de chiffre d’affaires en 2021 en Normandie. NAE est membre du GIFAS, du GICAT et du GICAN. www.nae.fr

A propos du CIDN :

Réunissant 7 membres fondateurs, ABOT (concepteur et distributeur de drones professionnels pour les marchés français et européens, basé à Rouen), 7CIS (Exploitant, télépilote, instructeur et centre de formation dédié Drones, basé au Havre) – Le Havre Seine Développement, NAE (Réseau des acteurs de l’aéronautique, du spatial, de la défense et de la sécurité en Normandie), Polidrone (Télépilote drones et analyste d’images spécialisé BTP et Environnement, basé à Ivry-la-Bataille) – ROAV7 (spécialiste de l’inspection par drone en environnement industriel et pétrochimique, basé au havre) et l’Université Le Havre Normandie, le CIDN a pour vocation de positionner la Normandie comme un territoire d’excellence pour le développement de solutions « Drones », d’une part en renforçant le développement d’un écosystème et de l’activité Drones en Normandie sur les principaux marchés suivants : gestion de crise, logistique, maintenance, sécurité et surveillance, exploitation des ressources, et d’autre part en favorisant le développement et l’expérimentation de solutions innovantes pour l’utilisation de drones en situation représentative, articulées autour de 3 principaux axes : pilotage d’essaim de drones, intégration et évaluation de capteurs, intelligence artificielle embarquée.

[1] Un produit minimum viable (MVP ou Minimum Viable Product en anglais) est une version d’un produit rassemblant seulement les fonctionnalités élémentaires lors de son lancement sur le marché. L’objectif est d’économiser ses efforts sur la conception de l’offre tout en en apprenant un maximum sur les besoins des acheteurs potentiels.

Source: NAE

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!