rossi-aero-mecanique-industrielle
Slider
Collins
previous arrow
next arrow
Slider

L’ONERA intègre le bureau de la présidence du premier réseau de la recherche aéronautique mondiale IFAR

news actualités aéronautique aeromorning

Ce 21 octobre 2021, Bruno Sainjon, PDG de l’ONERA, a été élu à l’unanimité à la vice-présidence de l’IFAR (International Forum for Aviation Research), qui regroupe les principaux centres de recherche aéronautique mondiaux, au nombre de 26 à ce jour.

Conformément aux statuts de l’IFAR, Bruno Sainjon vient d’intégrer le bureau de présidence de l’IFAR. Il accèdera dans 2 ans à la présidence de l’IFAR pour exercer un mandat de deux ans. Il s’agit d’une marque forte de reconnaissance et d’estime pour l’ensemble des scientifiques de l’ONERA exprimée par les plus grands centres mondiaux de recherche aéronautique. Ceci alors que l’aviation mondiale traverse une période de crise dont l’issue passe par la recherche et en particulier par son rôle déterminant pour décarboner l’aviation.

Cette élection est intervenue lors du sommet de l’IFAR qui s’est tenu à Varsovie, en Pologne, du 18 au 21 octobre. Les défis de l’IFAR pour les années à venir sont naturellement tournés vers la décarbonation de l’aviation ou la réduction du bruit.

« Je suis très honoré et heureux de cette élection qui montre à quel point la qualité de nos travaux, de nos scientifiques et de nos ingénieurs est reconnue sur toute la planète et qui souligne le rôle essentiel joué par l’ONERA dans la promotion de la coopération scientifique impliquant les meilleurs centres de recherche aéronautique au monde. Le signal est d’autant plus fort que c’est la première fois que l’ONERA intègre la « leadership team » de l’IFAR » a déclaré Bruno Sainjon.

L’IFAR

L’IFAR est le réseau mondial d’établissements de recherche aéronautique. Il s’agit de l’instance de dialogue entre les établissements publics de recherche du monde entier, afin de permettre l’échange d’informations et la communication sur les activités de recherche aéronautique. L’un de ses enjeux est d’échanger et de mieux appréhender les défis auxquels la communauté mondiale de la recherche aéronautique est confrontée.
L’IFAR regroupe tous les plus grands centres de recherche du monde:

-CSIRO (Australie)
-TU Vienna (Autriche)
-VKI (Belgique)
-IAE (Brésil), NRC (Canada)
-CAE (Chine)
-VZLU (République Tchèque)
-VIT (Finlande)
-ONERA (France)
-DLR, (Allemagne)
-BME (Hongrie)
-CSIR-NAL (Inde)
-CIRA (Italie)
-JAXA (Japon)
-KARI (Corée du sud)
-NLR (Pays-Bas)
-ILOT (Pologne)
-CEIIA (Portugal)
-INCAS (Roumanie)
-TsAGI (Russie)
-CSIR (Afrique du Sud)
-INTA (Espagne)
-FOI (Suède)
-METU (Turquie)
-ATI (Royaume Uni)
-NASA (USA)

A propos de l’ONERA, le centre français de recherche aérospatiale

L’ONERA, acteur central de la recherche aéronautique et spatiale, emploie environ 2000 personnes. Placé sous la tutelle du ministère des Armées, il dispose d’un budget de 237 millions d’euros dont plus de la moitié provient de contrats commerciaux. Expert étatique, l’ONERA prépare la défense de demain, répond aux enjeux aéronautiques et spatiaux du futur, et contribue à la compétitivité de l’industrie aérospatiale. Il maîtrise toutes les disciplines et technologies du domaine. Tous les grands programmes aérospatiaux civils et militaires en France et en Europe portent une part de l’ADN de l’ONERA : Ariane, Airbus, Falcon, Rafale, missiles, hélicoptères, moteurs, radars… Reconnus à l’international et souvent primés, ses chercheurs forment de nombreux doctorants.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!