previous arrow
next arrow
Slider

L’Occitanie, un territoire au défi de la pandémie

actualite-news-aeronautiques-spatiales

La filière numérique de l’Occitanie, capitale européenne de l’aéronautique et du spatial, est particulièrement exposée à la crise et à l’urgence économique.

Voici les derniers chiffres annoncés en Occitanie :

• La filière occitane représente 45 000 emplois en Occitanie

• 30 à 40% de ces emplois pourraient être impactés par le chômage partiel, soit 13 à 18 000 emplois

• Il est pévu pour cette région 8 à 10 000 destructions d’emplois dans les mois qui suivent le déconfinement, suite aux annonces d’arrêts de missions et de projets chez les donneurs d’ordre régionaux

• Sans oublier la sortie des écoles, avec 2 000 ingénieurs dans le numérique, quel avenir pour eux ?

Des start-ups aux grandes ESN, en passant par les multinationales et leurs pôles de compétitivité associés, les clusters scientifiques, les PME/PMI, toutes les organisations sont concernées par des pertes de chiffre d’affaires considérables. Pour autant, l’Occitanie peut faire face et inscrire la région sur une voie d’avenir dans le numérique et les nouveaux modèles de gouvernance si elle investit massivement sur les Femmes et les Hommes, le développement des compétences, les entreprises et les projets d’avenir. Riche de dizaines de milliers d’employés à très haute valeur ajoutée, de chercheurs (2ème région pour le nombre de doctorants, 1ère région de France pour la part du PIB consacrée à la R&D), de formations dans ses écoles et universités et d’entreprises locales innovantes (édition de logiciels, création d’outils numériques, services…), L’Occitanie peut accélérer la construction de son futur dans les domaines de l’Intelligence Artificielle, de la cyber sécurité, des objets connectés, du Big Data, du travail collaboratif à distance et de l’innovation managériale. Elle en a de toute évidence les ressources pour promouvoir une nouvelle filière de confiance, celle de sa souveraineté numérique et territoriale. Dans le domaine du travail collaboratif, la transformation profonde de l’organisation du travail et du mode de fonctionnement de ses entreprises et de la société s’accélère. Apprendre à bien vivre en intelligence collective avec le support des nouvelles technologies pour renforcer les échanges et soutenir nos relations sociales est son leitmotiv.

Des investissements ciblés pour des actions fortes viendraient sceller de nouveaux horizons de confiance et atouts de compétitivité pour la région avec à la clé une résonance planétaire :

• Définir un plan stratégique du numérique coopérant avec des entreprises à mission sociale et environnementale

• Accélérer la transformation digitale et managériale des PME/PMI et ETI • Soutenir le travail collaboratif à distance, le déploiement de plateformes collaboratives françaises et la création de tiers lieux de concertation et de relations sociales

• Former en apprentissage des actifs aux systèmes collaboratifs

• Créer un centre d’intérêts collectifs de développements informatiques avec des ressources partagées (re- localisation)

• Délocaliser plus de chercheurs dans les entreprises dans une dynamique de réciprocité – Dans le domaine de la Cybersécurité, les enjeux sont extrêmes avec l’usage intense des réseaux et outils numériques et la valeur grandissante des données. Là aussi des investissements ciblés dans les systèmes embarqués et les systèmes d’informations pourraient donner un nouvel élan pour assurer la sécurité et faire de l’Occitanie la première région d’Europe qui sécurise ses entreprises :

• Définir un plan stratégique de sécurisation de ses organisations avec des acteurs clés

• Déployer des outils de sécurisations des logiciels et du matériel (box packagée) dans les entreprises

• Monter un laboratoire « centre d’essai technique » d’évaluation de produits en termes de sécurité et qualité

• Développer et agréger des outils d’évaluation RGPD

• Sécuriser les données de santé.

• Former, informer et sensibiliser avec des outils appropriés le plus grand nombre aux enjeux de la Cybersécurité


Dans le domaine de l’Intelligence Artificielle, les évolutions sont considérables avec une influence directe sur nos modes de vie à l’échelle du territoire, des nations et de la planète entière. La maitrise de cette technologie est probablement essentielle à notre devenir. En investissant dans l’intelligence artificielle, l’Occitanie pourrait être un acteur éthique et responsable du futur de l’humanité
:

• Définir un plan stratégique de développement de l’Intelligence Artificielle avec tous des acteurs clés

• Rassembler et animer l’intelligence collective des acteurs de l’IA dans une initiative et un sens commun pour servir l’intérêt général

• Soutenir le développement de projets innovants en IA conduits dans les entreprises pour tous les secteurs métier

• Former en apprentissage à l’Intelligence Artificielle les actifs en transition

• Rapprocher les laboratoires de recherche et les entreprises pour accélérer les mises sur marché des applications à forte valeur ajoutée et développer des formations en IA

• Créer un centre de résonance de l’Intelligence Artificielle réunissant en un lieu toutes les initiatives

En mobilisant et en animant cette intelligence collective exceptionnelle au cœur du territoire (écoles, universités, acteurs économiques, institutions, think tank, pôles de compétitivité, clusters…), dans les domaines précités, avec une nouvelle gouvernance concertante et coopérative, l’Occitanie donnerait de l’espoir et une nouvelle ambition pleine de sens pour un monde nouveau.

Plus encore, c’est un défi sociétal que l’Occitanie relèverait en agissant sur l’intelligence collective, l’intelligence sociale, l’intelligence artificielle et l’exploitation et la sécurité des données. En agissant ainsi, bien des tensions sociales qui ne manqueront pas de surgir dans le climat anxiogène que nous connaissons seraient évitées.

Une façon de troquer un champ d’incertitudes et de doutes par la dynamique offensive d’un développement agile et durable. Du sens pour transformer tout un écosystème et continuer à le faire rayonner à l’échelle de la planète.

Le potentiel est réel, les fondements sont solides, la volonté sans faille et l’utilité pour tous les secteurs métier indéniable.

Dans le monde académique toulousain, le Prix Nobel de l’Economie, Jean Tirol, figure emblématique de la réflexion économique et sociale, tenait ses propos : « Gageons qu’il y ait un avant et un après. Cette crise sanitaire pourrait modifier l’organisation de la société et les libertés individuelles ».

Les forces vives existent pour réaliser ce vœu d’utilité commune annonçant l’aube d’un nouveau futur. La Région Occitanie rappelle quelques initiatives déjà engagées :

• ANITI dans le cadre 3IA. Programme de Recherche et Développement en Intelligence artificielle.

• Occitanie Data a été créé pour développer des projets autour des Datas. • Digital 113 et le Think Tank NXU se sont regroupés pour animer et apporter un soutien à la filière IA

• L’IOT Valley a développé un écosystème autour des objets connectés… A la convergence des divers domaines, des projets pourraient faire la différence :


• Monter un big data de données massives provenant d’organismes et entreprises multiples, tout en sécurisant la confidentialité de celles-ci, pour permettre aux algorithmes apprenants d’apprendre et de développer ainsi des Machines apprenantes performantes.


• Mettre en place des outils d’analyse de biais éthiques avec labellisation éthique

• Développer des outils d’analyse de fiabilité de données notamment dans le secteur de la santé.

• Coordonner think tanks écoles d’ingénieurs et économiques (TSE par exemple) pour analyser les scénarios d’évolution de la société du fait de l’impact de l’IA

• Expérimenter en Occitanie auprès du grand public de nouvelles formes d’interaction homme-machine avec les dernières avancées en IA afin de valider notamment les normes éthiques à respecter dans ces usages…

Source: La Région au nom des Adhérents du Syntec Numérique Occitanie

A propos de Syntec Numérique Syntec Numérique est le syndicat professionnel des entreprises de services du numérique (ESN), des éditeurs de logiciels et des sociétés de conseil en technologies. Il regroupe plus de 2 000 entreprises adhérentes qui réalisent 80% du chiffre d’affaires total du secteur (plus de 56 Md€ de chiffre d’affaires, 510 000 employés dans le secteur). Présidé par Godefroy de Bentzmann depuis juin 2016, Syntec Numérique contribue à la croissance du secteur et à la transformation numérique de notre pays à travers la promotion des nouveaux usages du numérique, le soutien à l’emploi et à la formation, l’accompagnement de ses adhérents dans leur développement et la défense des intérêts de la profession. Pour en savoir plus : www.syntec-numerique.fr

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!