Liebherr Aerospace
PARIS AIR FORUM 2023
rossi-aero-mecanique-industrielle
bandeau-liebherr-aerospace-2017-698x86.jpg
Groupe-Liebherr-aeromorning.com
Slider
Collins
previous arrow
next arrow
Slider

L’ISAE-SUPAERO, réalise une 1ère scientifique dans l’exploration de Mars

news actualités aéronautique aeromorning

L’ISAE-SUPAERO, réalise une première scientifique dans l’exploration de Mars en captant des sons grâce au robot Perseverance

Le rover Perseverance de la NASA arpente depuis plus d’un an le cratère Jézéro de la planète Mars. Il a enregistré pour la première fois « l’environnement sonore » de la planète rouge grâce au microphone martien développé par l’ISAE-SUPAERO, à bord de l’instrument franco-américain SuperCam. Une équipe internationale publie dans Nature le 1er avril 2022 l’analyse de ces sons.

Les équipes du groupe de recherche « Systèmes Spatiaux en Planétologie & Applications » de l’ISAE-SUPAERO sont convaincues depuis des années de l’intérêt scientifique du développement d’un microphone pour mieux appréhender la planète Mars. Fort d’un héritage scientifique issu de recherches et de missions spatiales d’envergure comme InSight, ou de ses contributions aux missions terrestre d’exploration sous ballon Stratéole-2 du CNES, l’Institut travaille en effet depuis plus de 10 ans sur des outils de modélisation pour étudier l’interaction des atmosphères planétaires avec les planètes rocheuses.

En sus de la conception et des tests du microphone de SuperCam, les scientifiques de l’ISAE-SUPAERO ont joué un rôle pionnier dans les analyses atmosphériques de la planète rouge et les résultats sont très prometteurs :

« Nous disposons par exemple, pour la première fois, de mesures à haute fréquence de la turbulence de l’atmosphère martienne, un paramètre clé des modèles de climatologie martienne. Plus largement, les données collectées vont nous permettre de faire de la planétologie comparée, c’est-à-dire de mettre au point des modèles applicables à la planète Mars, pour in fine mieux comprendre ses différences avec la Terre », affirme David Mimoun, qui mène l’équipe scientifique du microphone à l’ISAE-SUPAERO.

Pour aller plus loin, l’ISAE-SUPAERO, en collaboration avec le Jet Propulsion Laboratory de la NASA et le CNES, travaille d’ores et déjà sur les prochaines missions d’exploration du système solaire. La prochaine destination sera la planète Venus, similaire à la Terre en termes de taille, bien que sa température de 400 degrés et sa pression en surface de 90 atmosphères rendent son exploration très difficile techniquement.

L’analyse des modèles de climat des planètes de type terrestre est essentielle pour comprendre le réchauffement climatique que nous subissons. Cette mission vers Venus, espérée d’ici à 10 ans, inclura des ballons stratosphériques qui pourront permettre aux scientifiques d’explorer la structure interne de cette planète, grâce notamment aux connaissances relatives à la propagation des sons dans le dioxyde de carbone acquises lors de la mission Mars 2020. 

Si vous souhaitez décrypter ces résultats et l’intérêt de ces missions d’analyses atmosphériques, l’équipe de chercheurs de l’ISAE-SUPAERO se tient à votre disposition.

Et pour écouter le tout premier son martien, c’est ici

À propos de l’ISAE-SUPAERO

L’ISAE-SUPAERO forme des ingénieurs, des scientifiques et des manageurs qui seront au cœur des transformations du secteur aéronautique et spatial et plus généralement des progrès de nos sociétés. Avec une gamme de plus de 30 formations aux niveaux ingénieur, master, mastère spécialisé et doctorat et près de 700 diplômés par an, dont près de 30 % d’internationaux, l’Institut est leader mondial de l’enseignement supérieur en ingénierie aérospatiale.  

Ses activités de recherche couvrent les disciplines scientifiques sur lesquelles s’appuie l’ingénierie aérospatiale et sont coordonnées avec celles du centre de l’ONERA implanté sur son campus. Formations et recherches visent à répondre aux grands défis du domaine aérospatial : transition écologique, transition numérique, nouvelles mobilités, nouveaux usages de l’espace…

L’Institut est membre fondateur du Groupe ISAE et de l’Université fédérale de Toulouse.

L’ISAE-SUPAERO en quelques chiffres : 

  • Plus de 1800 étudiants – formations Ingénieur ISAE-SUPAERO, Ingénieur par apprentissage, Master « Aerospace Engineering », 5 Masters orientés recherche, 15 Mastères Spécialisés, 6 écoles doctorales.
  • Près de 700 diplômés par an
  • Près de 30 % d’étudiants internationaux, 59 nationalités représentées  
  • 94 universités étrangères partenaires dans 28 pays 
  • Un réseau d’alumni de plus de 24.000 diplômés.

isae-supaero.fr

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!