rossi-aero-mecanique-industrielle
Slider
Collins
previous arrow
next arrow
Slider

L’ESA retient SCALIAN et WaterShed Monitoring Europe

L’ESA (European Space Agency) retient SCALIAN et WaterShed Monitoring Europe pour développer leur projet de prédiction des efflorescences de cyanobactéries

Le groupe SCALIAN et WaterShed Monitoring Europe ont été choisis par le programme ESA Space Solutions de l’Agence Spatiale Européenne (ESA) et le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES) pour le projet BEPS-IA (Bloom Event Prediction by Satellite Images Analysis). En utilisant l’imagerie satellite, ce projet a pour objectif de permettre à tous les gestionnaires de l’eau de mieux gérer cette ressource si précieuse et de prévenir d’éventuels risques sanitaires liés à l’eau potable, à la baignade, à la pêche et à l’agriculture.

Répondre à une problématique de gestion de l’eau

Face au contexte de réchauffement climatique global et de développement de l’activité humaine aux abords des points d’eau, les évènements d’efflorescences (prolifération de cyanobactéries susceptible d’entrainer une contamination de l’eau) tendent à se multiplier, et le risque grandit en conséquence pour une population humaine toujours plus nombreuse à consommer une ressource non renouvelable.

Pour faire face à cette problématique, l’ESA apporte son soutien à un projet ambitieux de prédiction de ces évènements d’efflorescence en utilisant des photographies infrarouges prises par satellite, sous le nom de BEPS-IA (Bloom Event Prediction by Satellite Images Analysis).

Avec le soutien du CNES, l’ESA a donc qualifié la proposition de SCALIAN, entreprise française de conseil en Ingénierie spécialisée dans le développement de solutions à base d’intelligence artificielle, et de WaterShed Monitoring Europe, micro-entreprise française experte de la collecte, la gestion et l’exploitation des données de qualité de l’eau, pour mener à bien ce projet.

L’objectif est de fournir aux gestionnaires de réseaux d’eau potable, de plages, d’activités de pêche et d’agriculture, ainsi qu’aux collectivités, aux consommateurs, aux associations de protection des ressources et aux agences de l’eau un outil prédictif innovant et accessible. L’approche par imagerie satellite en assurera un usage équitable, indépendamment de la localisation. Cette démarche permettra de mieux prévenir les impacts d’une possible crise sanitaire et environnementale pour l’ensemble des acteurs de l’eau et de la population.

SCALIAN et WaterShed Monitoring Europe, deux expertises complémentaires

Les deux entreprises vont unir leurs expertises dans leurs domaines respectifs pour la réalisation de ce projet. En effet, fort d’une expérience de 30 ans dans le secteur aérospatial et d’une implication de 6 ans dans les sujets traitant d’intelligence artificielle, SCALIAN met à disposition de ce projet une solide expertise dans l’automatisation du traitement de l’image et de l’extraction de l’information par deep learning. De son côté, WaterShed Monitoring Europe est spécialisée dans le traitement, la gestion et l’exploitation des données sur la qualité de l’eau, ainsi que dans le traitement des images spatiales.

Le projet va démarrer courant avril par une étude de faisabilité sur un lac test au Canada pour une durée de sept mois. À la suite de cette première étape d’innovation, une généralisation à l’échelle de l’ensemble du territoire français puis mondiale est envisagée. Dans la continuité, SCALIAN et WaterShed Monitoring Europe prévoient d’amorcer l’industrialisation de la solution dès janvier 2022.

« En plus de 33 ans, SCALIAN, s’est forgé de solides expertises sur le management de la qualité et les technologies digitales et IA en les mettant au service de projets environnementaux et sociétaux qui structurent l’avenir. À travers BEPS-IA, nous allons innover pour créer via des données collectées par les technologies spatiales de nouveaux usages numériques pour mesurer, analyser et prédire nos consommations en eau et les évolutions de ses qualités intrinsèques. L’homme, ainsi connecté avec ses propres ressources clés, telle que l’eau, aura alors la faculté et la responsabilité d’agir pour ce bien commun si précieux. C’est un magnifique projet qui dépasse le cadre technologique car il a aussi une portée sociétale et éthique », déclare Yvan Chabanne, Président du Groupe SCALIAN.

« L’approche innovante de ce projet va reposer sur l’utilisation d’images infrarouges prises depuis l’espace, mais aussi sur l’utilisation de solutions technologiques pour le stockage et l’analyse de données sur la qualité de l’eau. Toute cette collecte et gestion de données sera riche en enseignements pour anticiper les enjeux liés à la consommation de ressources clés comme l’eau et les impacts des prochaines crises sanitaires ou biologiques sur les activités humaines et inversement », complète Sonja Behmel, présidente de WaterShed Monitoring Europe.

Source : SCALIAN

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!