rossi-aero-mecanique-industrielle
Slider
Collins
previous arrow
next arrow
Slider

L’ESA définit les éléments des futures solutions de transport européennes

L'ESA définit les éléments des futures solutions de transport européennes

Les technologies de transport spatial sont par nature complexes. En effet, certaines impliquent un cycle de développement très long pouvant aller jusqu’à 10 ans. L’ESA cherche donc à prendre de l’avance, en s’informant sur les tendances à long terme et les évolutions potentielles dans tous les domaines d’application, et en tenant compte des besoins des futurs programmes actuellement en cours de préparation.

Ainsi, dans le cadre de sa nouvelle initiative sur les solutions de transport spatial européen (New European Space Transportation Solutions, NESTS), l’ESA a signé des contrats d’études d’un montant de 500 000 € avec ArianeGroup, Avio et Rocket Factory Augsburg (une filiale de OHB SE).

@ESA – Flavie Mauvais

Ces entreprises seront chargées de réaliser des recherches au cours des prochains mois, afin de définir et de recommander certains éléments préliminaires à intégrer dans les futures solutions de transport spatial devant être mises en œuvre au cours de la période 2030-2050.

Ces études s’achèveront avant l’été 2021 et seront utilisées pour préparer les propositions qui devront être soumises à la décision du conseil ministériel lors de sa prochaine réunion en 2022. 

Partout dans le monde, la réputation de l’Europe en matière de transport spatial repose sur son excellence technologique et sa fiabilité avérées. L’ESA développe une vision d’ensemble de bout en bout pour les systèmes et les services destinés au transport spatial vers, dans et depuis l’espace, en anticipant et en renforçant les besoins et les perspectives plusieurs dizaines d’années à l’avance. Le but est notamment de préparer des concepts technologiques, de servir de base à d’autres recherches et de définir des « briques » technologiques.

« Avec sa nouvelle initiative NESTS, l’ESA pose les bases de ce qui nous permet de préparer l’avenir après Ariane 6 et Vega-C. Ces études de concept sur les systèmes et les services permettront d’établir des priorités quant aux futurs besoins des programmes spatiaux de l’Europe, tout en répondant aux besoins du marché international », explique Daniel Neuenschwander, Directeur du Transport spatial à l’ESA.

Source : ESA

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!