Liebherr Aerospace
PARIS AIR FORUM 2023
rossi-aero-mecanique-industrielle
bandeau-liebherr-aerospace-2017-698x86.jpg
Groupe-Liebherr-aeromorning.com
Slider
Collins
previous arrow
next arrow
Slider

Les compagnies russes suspendent les vols internationaux

Les compagnies russes suspendent les vols internationaux

Aeroflot, S7 AIrlines, Azur AIr , Ural Airlines ont suspendu la plupart de leurs vols. Les sanctions vont par ailleurs affecter les compagnies russes, occidentales et aussi les loueurs d’avion. Au final tout le monde perd dans le secteur de l’aérien…

La compagnie Aeroflot a annoncé qu’elle allait suspendre tous ses vols internationaux à compter du mardi 8 mars.

Les vols vers la ville de Minsk en Biélorussie seront cependant maintenus.

« Les vols internationaux seront suspendus temporairement à partir du 8 mars en raison de nouvelles circonstances supplémentaires entravant le fonctionnement des vols. Les services internationaux programmés par Rossiya Airlines et Aurora Airlines (vols dans la gamme SU5400-5799 et SU5950-6999) seront également suspendus.Afin de réduire les risques pour les passagers de ne pas pouvoir utiliser les vols de retour vers la Russie, Aeroflot, à partir du 6 mars (00h00 MSK), cessera d’admettre sur les vols internationaux les passagers titulaires de billets de retour avec le segment de retour vers la Russie daté après le 8 mars 2022. Les passagers des vols internationaux détenant des billets aller simple au départ de la Russie seront admis jusqu’au moment de la suspension des vols. Les passagers des vols internationaux annulés ont droit au remboursement complet des billets.Les passagers de vols internationaux qui sont actuellement à l’étranger et qui détiennent des billets aller-retour avec un segment de vol depuis la Russie déjà utilisé peuvent contacter la compagnie aérienne pour réserver à nouveau le segment retour vers la Russie avant la suspension des vols. Pour les passagers séjournant à l’étranger jusqu’au moment de la suspension des vols, la compagnie aérienne mettra tout en œuvre pour organiser leur retour en Russie » a indiqué Aeroflot dans un communiqué.

Hormis Aeroflot, Les compagnies S7 Airlines, Azur Air et Ural Airlines ont également suspendu leurs vols internationaux.

Embargo sur les pièces détachées et baisse prévisible des ventes d’Airbus et de Boeing en Russie et en Chine

Les sanctions occidentales vont aussi avoir d’autres impacts. Les compagnies russes ne pourront plus se fournir en pièces détachées ce qui aura des conséquences sur le bon entretien des avions comme en Iran. Cela est d’autant plus dommageable qu’Aeroflot était devenue un important client de Boeing et d’Airbus ce qui va endommager les relations commerciales de long-terme ce qui privera ces compagnies de débouchés importants L’impact pourrait être d’autant plus fort qu’avec la mise ne place d’un bloc Russie-Chine, les fournisseurs occidentaux vont sans doute perdre des parts de marché en Chine au profit des constructeurs russes qui ont développé de nouveaux avions commerciaux ces dernières années. Ceci alors que la Chine doit devenir le 1er marché de l’aviation au monde dans les prochaines années.

Les sociétés de leasing vont-elles récupérer leurs avions loués aux compagnies russes? Pas sûr…

Par ailleurs, il se pose aujourd’hui un problème important au niveau des avions opérés en leasing par les compagnies russes.

En effet environ 75% des avions des compagnies russes appartiennent de fait à des sociétés de leasing. L’Union Européenne a demandé aux sociétés de leasing de résilier leurs contrats avec des compagnies aériennes russes. L’américaine Air Lease et l’irlandaise AerCap ont suspendu leurs contrats. Chez AerCap, 152 avions soit environ 5% de sa flotte est louée à des compagnies russes. Il s’agit de la société la plus exposée selon le New York Times avec une valeur de ces avions loués aux compagnies russes évaluée à 2,5 milliards de dollars.

Sur un total de 980 avions en service en Russie 515 sont loués à des sociétés de leasing étrangères selon le cabinet d’études Cirium.

Mais ces sanctions vont sans doute poser de gros problèmes aux sociétés de leasing à moyen-terme comme pour Airbus et Boeing. En effet il va être compliqué pour ces sociétés de rapatrier les avions stationnés en Russie alors que les russes ont déclaré que ces sociétés n’avaient qu’à venir les chercher. Or l’espace aérien russe est fermé aux compagnies européennes et vice-versa.

De ce fait les sociétés de leasing ne peuvent envoyer des équipages européens et ne peuvent pas décoller depuis la Russie ou rentrer dans l’UE. Cela va donc conduire à des situations financières catastrophiques pour les sociétés de leasing qui ont subi ces derniers jours une baisse de 20% en bourse. D’autant qu’une fois que les contrats seront annulés, les clients, donc les compagnies aériennes russes n’auront plus à effectuer de paiement qu’elles ne peuvent dans tous les cas pas faire du fait de l’interdiction des paiements Swift votée par les occidentaux. Les sanctions et le conflit en Ukraine sont ainsi des jeux perdants pour tous les acteurs, et particulièrement pour les occidentaux, qui n’ont pas compris que le monde était de fait multipolaire et interconnecté…La chute des marchés financiers, l’hyperinflation et la crise de la dette vont sans doute vite faire revenir à la raison les dirigeants des grandes puissances…Mais avant cela ce sont les peuples qui vont souffrir, la spéculation financière étant au plus haut…Déjà le prix de l’énergie s’envole et celui des produits manufacturés et de l’alimentation va suivre du fait de la hausse des cours du blé et du manque d’engrais qui provient en grande partie de Russie.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!