previous arrow
next arrow
Slider

LATAM annonce une réorganisation

actualite-news-aeronautiques-spatiales

LATAM annonce une réorganisation pour assurer son maintien à long terme

LATAM Airlines Group S.A. et ses filiales au Chili, au Pérou, en Colombie, en Équateur et aux États-Unis ont pris l’initiative de déposer une demande de protection dans le cadre du processus de réorganisation financière du Chapitre 11 des États-Unis.
Les filiales de LATAM en Argentine, au Brésil et au Paraguay ne sont pas incluses dans la demande.

Le groupe transformera ses activités pour conserver une position de leader dans l’aviation latino-américaine dans la période post-COVID-19
Le groupe Cueto et Qatar Airways s’engagent à fournir 900 millions de dollars de financement supplémentaire;

LATAM Airlines Group et ses filiales continueront à voler sans impact sur les opérations passagers ou cargo, les réservations, les bons d’échange ou
les LATAM Pass miles;

Paris, France, 26 mai 2020 – LATAM Airlines Group S.A. (« LATAM ») (NYSE : LTM ; SP IPSA : LTM) et ses filiales au Chili, au Pérou, en Colombie, en Équateur et aux États-Unis ont lancé aujourd’hui une réorganisation et une restructuration volontaires de leur dette sous la protection du Chapitre 11 aux États-Unis avec le soutien des familles Cueto et Amaro et de Qatar Airways, deux des principaux actionnaires de LATAM. À la lumière des effets du COVID-19 sur l’industrie aéronautique mondiale, ce processus de réorganisation donne à LATAM l’occasion de travailler avec les créanciers du groupe et d’autres parties prenantes pour réduire sa dette, accéder à de nouvelles sources de financement et poursuivre ses activités, tout en permettant au groupe de transformer son activité en fonction de cette nouvelle réalité.
Le processus de réorganisation financière du Chapitre 11 est un cadre juridique établi dans lequel LATAM et ses filiales auront la possibilité de redimensionner leurs opérations en fonction du nouvel environnement de la demande et de réorganiser leurs bilans, ce qui leur permettra de devenir plus souples, plus résistants et plus durables. LATAM et ses affiliés continueront à voler tel que les conditions le permettent tout au long du processus.
« LATAM est entré dans la pandémie COVID-19 en tant que groupe aérien sain et rentable, mais des circonstances exceptionnelles ont entraîné un effondrement de la demande mondiale et ont non seulement paralysé l’aviation, mais ont également changé le secteur dans un futur proche », a déclaré Roberto Alvo, directeur général de LATAM. « Nous avons mis en oeuvre une série de mesures difficiles pour atténuer l’impact de cette perturbation sans précédent du secteur, mais en fin de compte, cette voie représente la meilleure option pour consolider les fondations de notre groupe aérien. Nous nous tournons vers l’avenir post-COVID-19 et
nous nous concentrons sur la transformation de notre groupe afin de nous adapter à une nouvelle façon de voler en constante évolution, la santé et la sécurité de nos passagers et de nos employés étant primordiales ».
Le groupe a obtenu le soutien financier d’actionnaires, dont les familles Cueto et Amaro, qui ont des liens durables avec LATAM, et Qatar Airways, pour fournir jusqu’à 900 millions de dollars en financement de débiteur-exploitant.
Ces partenaires ont une connaissance approfondie de l’industrie, du groupe et de ses défis opérationnels. Leur soutien témoigne de la confiance qu’ils portent en LATAM et ses filiales et dans leur viabilité à long terme. Dans la mesure où la loi le permet, le groupe pourrait accueillir d’autres actionnaires intéressés à participer à ce processus pour fournir un financement supplémentaire. En outre, au moment du dépôt de la demande, le groupe disposait d’environ 1,3 milliard de dollars US
en liquidités.
LATAM et ses filiales sont également en pourparlers avec leurs gouvernements respectifs du Chili, du Brésil, de la Colombie et du Pérou pour les aider à trouver des financements supplémentaires, à protéger les emplois là où c’est possible et à minimiser les perturbations de leurs activités. LATAM et ses filiales souhaitent remercier ses actionnaires, ses employés, ses créanciers et les communautés qu’elle sert pour leur soutien afin d’assurer l’avenir à long terme du groupe.
Le groupe est convaincu que ce processus rassemblera ces diverses parties prenantes pour construire un nouveau LATAM qui tiendra une meilleure place pour réussir dans les années à venir.
« Face à la plus grande crise de l’histoire de l’aviation, le Conseil a approuvé cette direction après avoir analysé toutes les alternatives disponibles pour assurer la pérennité du groupe. Comme nous nous sommes adaptés aux nouvelles réalités du passé, nous sommes confiants que LATAM sera capable de réussir dans le contexte post-COVID-19 et de continuer à servir l’Amérique latine, en reliant la région au monde », a déclaré Ignacio Cueto, président du conseil d’administration de LATAM.
Le groupe continue à s’adapter et à répondre à la pandémie COVID-19 et se prépare activement à accueillir à nouveau les clients lorsque les interdictions de voyager seront levées et que la demande augmentera, garantissant les normes de sécurité les plus élevées pour les passagers et l’équipage pour lesquelles LATAM est hautement reconnu.

LATAM continue de desservir l’Amérique Latine

Le groupe LATAM s’engage à poursuivre son activité lors de sa réorganisation, notamment en ce qui concerne les employés, les clients, les fournisseurs, les partenaires commerciaux et les communautés locales.
• LATAM Airlines Group S.A. et ses filiales continueront d’opérer les vols commerciaux et les vols de fret, sous réserve de demande et selon les restrictions de voyage en usage.
• Tous les billets actuels et futurs, les avoirs et les promotions des adhérents seront honorés.
• Les salariés du groupe seront payés et bénéficieront des avantages comme prévu dans leurs contrats de travail.
• Les fournisseurs seront payés en temps voulu pour les biens et services livrés à partir du 26 mai 2020 et tout au long du processus de réorganisation.
• Les agences de voyages et autres partenaires commerciaux ne subiront aucune perturbation dans leurs échanges avec le groupe LATAM.

La meilleure solution pour consolider le groupe


Le groupe LATAM a partagé son parcours avec les personnes d’Amérique latine, prospérant dans les périodes de croissance et s’efforçant de surmonter les périodes difficiles. Comme beaucoup, LATAM et ses filiales ont entamé l’année 2020 avec de grandes ambitions de croissance que le COVID-19 a pratiquement réduit à néant. En 2019, le groupe a lancé vingt-six nouvelles lignes et transporté un nombre record de 74 millions de passagers, soit 5,4 millions de plus qu’en

  1. Les objectifs du groupe pour 2020 étaient d’améliorer l’expérience des passagers grâce à la transformation des cabines et de renforcer ses partenariats stratégiques pour développer davantage les connexions entre l’Amérique Latine et le reste du monde. Si le groupe se transforme dans le cadre du processus de réorganisation financière du Chapitre11, sa culture, son engagement envers les clients, son histoire commune et son identité latino-américaine resteront inchangés.

Après mûre réflexion, le groupe LATAM est convaincu que le processus de réorganisation du Chapitre 11 est la meilleure solution à suivre pour atteindre les objectifs fixés par le groupe et remplir ses obligations tout en gérant la flotte dans sa globalité et en réglant ses dettes, dont la plupart sont détenues aux États-Unis. Il est important de noter que ce processus est nettement différent du concept de « quiebra », »bancarrota » ou de liquidation.
La compagnie LATAM a l’intention de s’appuyer sur un allègement spécifique qui lui permettra de payer ses employés, de satisfaire à ses obligations en matière de prestations, de payer les fournisseurs principaux et de mener d’autres opérations commerciales quotidiennes, tandis que le groupe travaille en parallèle avec le tribunal et les créanciers pour résoudre son dossier.
Grâce à la protection apportée par le Chapitre 11, l’équipe de direction du groupe restera en place et continuera à diriger LATAM tout au long du processus de réorganisation et de transformation.
Ces dispositions uniques liées au processus de réorganisation du Chapitre 11 permettront au groupe de minimiser les perturbations de l’activité et de protéger les intérêts des parties prenantes lors de la restructuration de sa structure pour devenir un groupe aérien plus souple, plus résistant et plus durable.
Si la plupart des filiales de LATAM sont incluses dans le processus de réorganisation, plusieurs entités ne peuvent l’être en raison de la nature de leur structure d’endettement et de leur situation financière actuelle.
La liste complète des entités concernées est disponible sur le site cases.primeclerk.com/LATAM.
La liste ci-dessous présente les entités éligibles à la procédure de redressement financier et des autres procédures du Chapitre 11.

Entités déposant un dossier :
• Chili : LATAM Airlines Group S.A. et certaines autres entités chiliennes sont incluses dans le processus du Chapitre 11 et déposeront également des procédures de reconnaissance devant les tribunaux chiliens afin de garantir que le processus du chapitre 11 soit pleinement appliqué, offrant ainsi une protection encore plus importante aux activités de LATAM.
• Colombie : LATAM Airlines Colombia et d’autres entités constituées en Colombie sont impliquées dans le dépôt du Chapitre 11 et déposeront également des demandes de reconnaissance auprès de la Superintendencia de Sociedades afin de garantir que le processus du chapitre 11 soit pleinement appliqué, offrant ainsi une protection encore plus importante aux activités de LATAM.
• Pérou: LATAM Airlines Perú et d’autres entités présentes au Pérou sont incluses dans le dépôt du chapitre 11 et déposent également un « Preventative Reorganization Process » auprès de l’INDECOPI afin de garantir à ses activités une protection supplémentaire contre les actions menées par des créanciers.
• Equateur : LATAM Airlines Ecuador fait également partie de la demande déposée dans le cadre du Chapitre 11.
• Etats-Unis : Toutes les filiales opérationnelles américaines du groupe, hormis les véhicules à usage spécial, sont impliquées dans le processus du Chapitre 11.

Entités ne déposant pas de dossier :
• Argentine, Brésil et Paraguay : Les filiales LATAM en Argentine, au Brésil et au Paraguay ne font pas partie de la demande déposée. Les filiales brésiliennes de LATAM sont en discussion avec le gouvernement brésilien concernant les prochaines étapes de procédures et les aides financières possibles pour l’activité au Brésil.
Il est important de noter que toutes les sociétés du groupe, qu’elles soient incluses ou non, continueront à exercer leurs activités selon la demande et les restrictions de voyage en vigueur.

Informations complémentaires
LATAM Airlines Group et ses filiales comprennent que leurs employés dans le monde entier, leurs familles,leurs fournisseurs et leurs clients ont de nombreuses questions. Bien que LATAM ne soit pas en mesure de répondre à toutes à ce stade, le groupe promet de répondre en toute transparence.
Le groupe a également créé un site web dédié : www.LATAMreorganizacion.com, où les parties prenantes peuvent trouver des informations supplémentaires sur les impacts qu’ont cette annonce sur ces dernières.
LATAM a également mis en place une ligne d’assistance téléphonique pour les demandes liées au Chapitre 11, accessible au (929) 955-3449 ou au (877) 606-3609 aux États-Unis et au Canada.
Des numéros internationaux gratuits seront annoncés sur www.LATAMreorganizacion.com dans les prochains jours. Une adresse électronique est également dédiée aux demandes de renseignements liées à la réorganisation, à l’adresse lataminfo@primeclerk.com.

LATAM est accompagnée dans ce processus par Cleary Gottlieb Steen & Hamilton LLP et Claro & Cia. en tant que conseillers juridiques, FTI Consulting comme conseiller financier et PJT Partners comme banquier d’affaires.

Déclarations prospectives
Cet état des lieux contient des déclarations prospectives. Ces déclarations peuvent inclure des mots tels que « peut », « s’attendre à », « avoir l’intention », « anticiper », « estimer », « projeter », « croire » ou d’autres expressions similaires. Les déclarations prospectives sont des déclarations qui ne sont pas des faits historiques, y compris les déclarations concernant nos convictions et nos attentes. Ces déclarations sont basées sur les projets, estimations et projections actuels de LATAM et, par conséquent, il ne faut pas s’y fier indûment. Les déclarations prévisionnelles impliquent des risques inhérents connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs, dont beaucoup sont hors du contrôle de LATAM et difficiles à prévoir.
Nous vous avertissons qu’un certain nombre de facteurs importants pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement de ceux contenus dans toute déclaration prospective. Ces facteurs et incertitudes comprennent notamment ceux décrits dans les documents que nous avons déposés auprès de la U.S.
Securities and Exchange Commission*. Les déclarations prévisionnelles ne sont valables qu’à la date où elles sont faites, et le groupe ne s’engage pas à les mettre à jour publiquement, que ce soit à la lumière de nouvelles informations, d’événements futurs ou autres.

*l’organisme fédéral américain de réglementation et de contrôle des marchés financiers

À PROPOS DE LATAM AIRLINES GROUP S.A
LATAM Airlines est le premier groupe aérien d’Amérique latine et l’un des plus grands réseaux de lignes au monde. Il dessert 143 destinations dans 25 pays, dont six marchés domestiques en Amérique latine – l’Argentine, le Brésil, le Chili, la Colombie, l’Équateur et le Pérou – et de nombreuses connections à l’international :
en Amérique latine, en Europe, aux États-Unis, dans les Caraïbes, en Océanie, en Afrique et en Asie.
Le groupe emploie plus de 42 000 personnes dans le monde, opérant environ 1 400 vols par jour et transportant 74 millions de passagers par an.
Le groupe LATAM Airlines compte 332 avions dans sa flotte, qui comprend les modèles les plus récents et les plus modernes, notamment les Boeing 787, Airbus A350, A321 et A320neo.
LATAM Airlines est le seul groupe aérien des Amériques et l’un des trois groupes mondiaux à faire partie du Dow Jones Sustainability World Index (DJSI), l’indice qui récompense les entreprises sur leur caractère économique, environnemental et social. En 2019, LATAM Airlines a été reconnu par cet indice pour la sixième année consécutive.
Les actions du groupe LATAM Airlines sont négociées à la Bourse de Santiago et à la Bourse de New-York sous la forme d’ADR.
Pour toute question commerciale ou liée à la marque, consultez le site www.latam.com. Plus d’informations financières disponibles sur www.latamairlinesgroup.net
Source: LATAM

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!