Liebherr Aerospace
PARIS AIR FORUM 2023
rossi-aero-mecanique-industrielle
bandeau-liebherr-aerospace-2017-698x86.jpg
Groupe-Liebherr-aeromorning.com
Slider
Collins
previous arrow
next arrow
Slider

Faire du vol à émission zéro une réalité.

Airbus et CFM International vont être les pionniers de la technologie de combustion de l’hydrogène.

Toulouse/Washington, 22 février 2022 – Airbus a signé un accord de partenariat avec CFM International, une société commune 50/50 entre GE et Safran Aircraft Engines, pour collaborer à un programme de démonstration de l’hydrogène qui prendra son envol vers le milieu de cette décennie.
L’objectif du programme est de tester au sol et en vol un moteur à combustion directe alimenté par de l’hydrogène, en vue de l’entrée en service d’un avion à zéro émission d’ici 2035. La démonstration utilisera un banc d’essai volant A380 équipé de réservoirs d’hydrogène liquide préparés dans les installations d’Airbus en France et en Allemagne. Airbus définira également les exigences du système de propulsion à hydrogène, supervisera les essais en vol et fournira la plate-forme de l’A380 pour tester le moteur à combustion à hydrogène en phase de croisière.

CFM International (CFM) modifiera la chambre de combustion, le système de carburant et le système de commande d’une turbosoufflante GE Passport pour qu’elle fonctionne à l’hydrogène. Le moteur, qui est assemblé aux États-Unis, a été sélectionné pour ce programme en raison de sa taille physique, de sa turbomachine avancée et de sa capacité de débit de carburant. Il sera monté le long du fuselage arrière du banc d’essai volant pour permettre de surveiller les émissions du moteur, y compris les traînées de condensation, séparément de celles des moteurs de l’avion. CFM exécutera un vaste programme d’essais au sol avant l’essai en vol de l’A380.

« Il s’agit de l’étape la plus importante entreprise chez Airbus pour inaugurer une nouvelle ère de vol à l’hydrogène depuis le dévoilement de nos concepts ZEROe en septembre 2020″, a déclaré Sabine Klauke, Chief Technical Officer d’Airbus.  » En tirant parti de l’expertise des motoristes américains et européens pour faire progresser la technologie de la combustion de l’hydrogène, ce partenariat international envoie un message clair : notre industrie s’engage à faire du vol à émission zéro une réalité. « 

« La capacité de combustion de l’hydrogène est l’une des technologies fondamentales que nous développons et faisons mûrir dans le cadre du programme CFM RISE », a déclaré Gaël Méheust, président & CEO de CFM. « En réunissant les capacités et l’expérience collectives de CFM, de nos sociétés mères et d’Airbus, nous avons vraiment l’équipe de rêve en place pour réussir la démonstration d’un système de propulsion à hydrogène. »

CFM partage l’ambition d’Airbus de tenir la promesse qu’ils ont faite en signant l’objectif de l’Air Transport Action Group en octobre 2021 d’atteindre les émissions nettes de carbone de l’industrie aéronautique d’ici 2050 en développant et en testant la technologie nécessaire pour faire des avions à zéro émission une réalité dans le délai ambitieux défini.

Airbus entretient une relation de longue date avec CFM et ses sociétés mères, GE Aviation et Safran Aircraft Engines et, ensemble, les partenaires ont établi un excellent bilan en matière de livraison de produits performants qui répondent aux besoins des compagnies aériennes clientes.

Source : Airbus

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!