rossi-aero-mecanique-industrielle
Slider
Collins
previous arrow
next arrow
Slider

Doctrine militaire de lutte informatique d’influence

5ème meilleure compagnie aérienne

Les armées se dotent d’une doctrine militaire de lutte informatique d’influence (L2I)

La ministre des Armées, Florence Parly, a présenté ce mercredi 20 octobre 2021 avec le chef d’état-major des armées, le général Thierry Burkhard, l’action des armées dans le domaine de la lutte informatique d’influence (L2I).

L’avènement des réseaux sociaux, le durcissement de la compétition dans les champs matériels et immatériels et la désinhibition de certains acteurs régionaux font de la guerre de l’information une partie intégrante de toute stratégie militaire. Si dans le passé les conflits armés s’inscrivaient dans un continuum paix – crise – guerre, l’environnement stratégique actuel s’apparente à un triptyque compétition – contestation – affrontement. La guerre de l’information au sein du cyberespace procède directement de cette nouvelle donne et doit être considérée comme un état de fait désormais incontournable.

La doctrine militaire de lutte informatique d’influence organise et structure la lutte informationnelle menée dans le cyberespace. Elle permet aux armées de disposer d’un cadre pour faire face aux nouvelles menaces dans ce champ d’affrontement. Les armées détectent, caractérisent et contrent les attaques informationnelles susceptibles de nuire à leur réputation et leur crédibilité, et d’entraver le déroulement de leurs opérations. Les opérations de L2I sont menées dans le strict respect du droit national et international. Elles se déroulent dans le strict cadre des opérations militaires et uniquement à l’extérieur du territoire national.

Poursuivant les objectifs de la Revue stratégique de défense et de sécurité nationale de 2017, réaffirmés dans l’Actualisation stratégique de 2021, la doctrine militaire de lutte informatique d’influence (L2I) complète le corpus doctrinal de cyberdéfense, après la publication en 2018 de l’instruction ministérielle relative à la politique de Lutte informatique défensive (LID), puis celle en 2019 d’une doctrine militaire de Lutte informatique offensive (LIO).

Source: Ministère français des armées

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!