rossi-aero-mecanique-industrielle
Slider
Collins
previous arrow
next arrow
Slider

Désinfection thermique dans le cockpit

Éliminer le virus COVID-19 en montant la température dans le cockpit

Seattle, État de Washington, le 15 décembre 2020Boeing [NYSE : BA] et l’Université d’Arizona ont identifié qu’une technique ancienne, la désinfection par voie thermique, peut être utilisée contre la COVID-19. Les chercheurs ont en effet validé que l’application de chaleur, notamment à la surface des équipements situés dans le poste de pilotage et dont le nettoyage s’avère compliqué, permet d’éliminer avec efficacité le virus SRAS-CoV-2.

https://boeing.mediaroom.com/2020-12-15-Turning-Up-the-Heat-on-COVID-19-in-the-Flight-Deck#assets_20295_130784-115

Les résultats indiquent en effet que le virus peut être détruit à plus de 99,99 % après trois heures d’exposition à des températures de 50 degrés Celsius, et que plus de 99,9% du virus seront effectivement éliminés à des températures de 40 degrés.

« La sécurité des passagers et des membres d’équipage constitue notre priorité absolue, de la cabine au cockpit », a déclaré Michael Delaney, responsable de l’initiative Confident Travel Initiative (« Voyager en toute confiance ») de Boeing. « La désinfection par voie thermique pourrait ainsi représenter un outil supplémentaire extrêmement précieux pour détruire la présence du virus sur les composants sensibles et difficiles d’accès qui protègent les pilotes. »

Boeing a mené ces tests dans le cadre de l’initiative « Voyager en toute confiance » menée au bénéficie de ses clients afin d’améliorer le niveau de sécurité et le bien-être des passagers et des membres d’équipage dans le contexte de la pandémie de COVID-19. Ces tests ont été réalisés au cours de l’automne dans un environnement de laboratoire protégé situé sur le campus de l’Université d’Arizona en utilisant des éléments du poste de pilotage infectés par des échantillons du virus SARS-CoV-2 à l’origine de la maladie COVID-19.

« En deux mots, nous faisons cuire le virus », a déclaré le Dr Charles Gerba, microbiologiste et expert en maladies infectieuses de l’université de l’Arizona. « La désinfection par voie thermique est l’un des moyens les plus anciens utilisés pour tuer les microorganismes responsables de maladies. Cette méthode est utilisée quotidiennement par les microbiologistes de notre laboratoire. »

À bord d’un avion, le poste de pilotage est l’une des parties les plus complexes à désinfecter au moyen de désinfectants chimiques traditionnels. Dans cette zone remplie d’équipements électroniques hautement sensibles, la chaleur permet de procéder à une désinfection en surface sans les effets négatifs qui caractérisent les désinfectants habituels. Le cockpit étant conçu pour résister à des températures d’environ 70 degrés, la désinfection par voie thermique s’impose comme une méthode de nettoyage à la fois, pratique et efficace.

Face aux perturbations de grande ampleur provoquées dans le monde entier par la pandémie de COVID-19, Boeing et l’Université d’Arizona continuent de tester en laboratoire les méthodes de nettoyage préconisées contre le SRAS-CoV-2 et d’autres virus similaires afin d’en valider l’efficacité.

À propos de Boeing

Boeing est le premier groupe mondial d’aéronautique, l’un des premiers constructeurs d’avions commerciaux, de systèmes de défense, de sécurité et spatiaux, et un fournisseur majeur de services globaux. Exportateur américain de premier plan, Boeing compte parmi ses clients des compagnies aériennes et des clients gouvernementaux dans plus de 150 pays et s’appuie sur les compétences d’un réseau international de fournisseurs. Capitalisant sur son leadership historique dans le secteur aéronautique et spatial, Boeing continue de se positionner à la pointe de la technologie et de l’innovation, de répondre aux attentes de ses clients et d’investir au bénéfice de ses équipes et de sa croissance future.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!