rossi-aero-mecanique-industrielle
Slider
Collins
previous arrow
next arrow
Slider

Avion bas carbone : La France réussira-t-elle à développer LE premier avion décarboné en moins de 10 ans ?

news actualités aéronautique aeromorning

Avec l’annonce de son plan d’investissement à 30 milliards d’euros, le gouvernement s’est fixé d’ambitieux objectifs pour accélérer la décarbonation de l’industrie. Il entend faire de la France le « leader de l’hydrogène vert » et lancer le premier avion bas carbone en 2030. Un appareil qui devra être capable d’assurer des vols moyen-longs courriers, responsables de 90 % des émissions de CO2 actuelles du trafic aérien. Toutefois, faire de l’hydrogène la principale source d’énergie d’un avion s’avère extrêmement complexe.

S’il est plus léger que le kérosène, l’hydrogène reste plus volumineux et requiert de plus gros réservoirs, ce qui est peu compatible avec l’architecture des avions modernes. Pour réussir à le stocker dans des espaces compacts, il doit être conservé sous une forme liquide grâce à la cryogénisation. Or, maintenir des températures si basses en vol implique de développer des infrastructures très innovantes et sophistiquées. En outre, l’instabilité de l’hydrogène nécessite de mettre au point des matériaux assez étanches et robustes pour limiter les fuites, résister à des conditions extrêmes et optimiser l’autonomie de l’avion. La sécurité est également un enjeu crucial, car l’hydrogène est un corps inflammable et tout risque d’explosion doit être écarté. 

« Dans ce contexte, l’enjeu pour les industriels est de pouvoir s’appuyer sur des technologies capables de prédire virtuellement différents scénarios, pour leur permettre de définir les meilleures options de conception et de configuration des aéronefs. La simulation numérique, et plus particulièrement la simulation multiphysique, est aujourd’hui incontournable pour y parvenir. », explique Mariano Morales, Senior Manager A&D and industrial equipment EMEA chez Ansys. « Cette technologie offre la possibilité de modéliser et de tester le comportement des parties les plus critiques de l’avion en fonction d’une multitude de paramètres physiques, ce qui en fait la solution idéale pour contourner les besoins en prototypes et en essais physiques, par nature coûteux et chronophages. Elle constitue donc d’un outil clé pour déterminer les meilleures solutions le plus tôt possible dans le cycle de conception et accélérer drastiquement la mise sur le marché de l’avion décarboné. », conclut-il.

À propos d’Ansys – Si vous avez déjà vu une fusée décoller, piloté un avion, conduit une voiture, utilisé un ordinateur, manipulé un appareil mobile, franchi un pont ou utilisé une technologie mobile, il est probable qu’un logiciel Ansys ait joué un rôle crucial dans sa conception. Ansys est le leader mondial de la simulation numérique Grâce à notre stratégie Pervasive Engineering Simulation, nous aidons les entreprises les plus innovantes du monde à livrer des produits de haute performance à leurs clients. En offrant le meilleur et le plus vaste portefeuille de logiciels de simulation numérique, nous les aidons à résoudre les défis de conception les plus complexes et à créer un nombre illimité de produits. Fondée en 1970, Ansys est basée au sud de Pittsburgh en Pennsylvanie, aux États-Unis. Poursuivez la discussion sur nos réseaux sociaux. Ansys et tous les noms de marque, produit, service et caractéristiques, logos et slogans d’ANSYS, Inc. sont des marques déposées ou des marques de commerce d’ANSYS, Inc. ou de ses filiales aux États-Unis ou dans d’autres pays. Tous les autres noms de marques, de produits, de services et de caractéristiques sont la propriété de leurs propriétaires respectifs. Plus d’information sur www.ansys.com

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!