rossi-aero-mecanique-industrielle
Slider
previous arrow
next arrow
Slider

Air Corsica rallie Toulouse, Nantes et Saint Nazaire en ATR

actualite-news-aeronautiques-spatiales

L’ATR continue de s’imposer sur les routes régionales
grâce à son efficacité énergétique et ses faibles émissions de CO2

Toulouse, le 12 juin 2019 – Depuis le 3 juin 2019, la compagnie aérienne Air Corsica a repris « La Liaison », un service opéré pour le compte d’Airbus entre Toulouse, Nantes et Saint Nazaire. Le leader du transport aérien en Corse va assurer ces rotations au moyen d’un ATR 42-500 intégré pour l’occasion dans sa flotte.

La Liaison est un service quotidien réservé aux déplacements professionnels des employés du groupe Airbus et de ses entreprises partenaires. Depuis sa création par Airbus en 2007, La Liaison est opérée en ATR 42-500. Elle représente 390 vols et 22 000 passagers chaque année.

Dès ses débuts, il y a trente ans, Air Corsica a fait le choix de l’ATR notamment pour assurer des vols entre la Corse et Nice en délégation de service public. Sur ces vols de 250 kilomètres environ, l’ATR est particulièrement efficace, notamment grâce à ses moteurs à hélices.

Marie-Hélène Casanova-Servas, Présidente du Conseil de Surveillance d’Air Corsica, a déclaré lors de la cérémonie de lancement de La Liaison : « La réalisation de ce projet d’envergure symbolise la solidité de notre collaboration et l’étroite relation de confiance qui existe depuis longtemps déjà entre Air Corsica, ATR et Airbus ».

Stefano Bortoli, Président exécutif d’ATR, a ajouté : « Nous sommes heureux de voir Air Corsica reprendre ce service en ATR. Les grandes qualités de notre appareil – sa technologie optimale pour les liaisons régionales, ses faibles émissions de CO2 et sa flexibilité opérationnelle –, en font l’appareil idéal pour une aviation plus respectueuse de l’environnement. »

Grâce à ses performances, l’ATR permet d’offrir une connectivité aérienne durable, vecteur de développement sociétal et économique. Sur des liaisons régionales typiques (550 km à 500km/h environ), un ATR consomme jusqu’à 40 % de carburant de moins et émet jusqu’à 40 % de CO2 de moins qu’un jet régional. En reliant les hubs régionaux aux plus gros aéroports, le transport aérien régional favorise non seulement le tourisme, mais également l’accès à l’éducation, à la santé, à la culture, et au marché économique mondial, sans avoir à développer des infrastructures routières ou ferroviaires coûteuses et complexes.

À propos d’ATR :

ATR est le constructeur numéro un mondial d’avions régionaux. En 2018, l’entreprise a réalisé $1,8 milliard de chiffre d’affaires et ses deux modèles, les ATR 42 et 72, sont les avions de moins de 90 places les plus vendus dans le monde. La mission des 1400 employés de l’entreprise consiste à rapprocher les populations du monde entier et à contribuer au développement de tous, de manière responsable. Grâce à la démarche d’innovation permanente de l’entreprise, et à l’efficacité de leurs turbopropulseurs, les ATR ouvrent plus de 100 nouvelles routes chaque année, consomment 40 % de carburant de moins et émettent 40 % de CO2 de moins que les jets régionaux. Les ATR ont été choisis par quelque 200 compagnies qui les opèrent depuis plus de 100 pays dans le monde.

ATR est une co-entreprise d’Airbus et de Leonardo. Plus d’informations sur www.atr-aircraft.com et www.atr-intolife.com.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!