rossi-aero-mecanique-industrielle
Slider
Collins
previous arrow
next arrow
Slider

Aeromart, un salon durable

@aeromorning

Toulouse le 6 décembre 2020

Quelles nouveautés pour la 13ème édition du salon Aeromart du 1er au 3 décembre 2020 et les 8 et 9 décembre 2020 à Toulouse ?

Comme chaque année depuis 13 ans, la convention d’affaires internationale des industries aéronautiques et spatiales appelée Aeromart se tient à Toulouse, du 1er au 3 décembre 2020 et les 8 et 9 décembre 2020 et réunit l’intégralité de l’écosystème aéronautique. Advanced Business Event organise l’événement en partenariat avec l’Agence de Développement d’Occitanie (AD’OCC), la Chambre de Commerce et de l’Industrie Toulouse et Toulouse Métropole.

Pour des raisons de COVID19, cette convention Aeromart 2020 est 100% digitale. C’est le seul événement aéronautique mondial programmé et maintenu en 2020. Les sujets à l’honneur sont la Diversification, l’Innovation, l’Aviation « Verte ».

De façon « virtuelle », il est possible de parcourir l’exposition, de participer aux conférences et ateliers sur des thématiques en lien avec l’actualité, et – au travers de rendez-vous préprogrammés sur une plateforme interactive https://meetings.aeromart-toulouse.com/2020 – d’entrer en relation avec les fabricants et les équipementiers, civils et militaires et avec les fournisseurs. Plus de 9000 rendez-vous d’affaires sont comptabilisés en B to B (Business to Business).

On y retrouve les traditionnels temps forts d’Aeromart, tels que le Summit (conférence plénière), le Space Industry Summit (réunissant les participants de l’industrie Aéronautique), le Green Village (réunissant les participants impliqués dans un monde plus « vert ») mais aussi des nouveautés telle qu’AeroLabs (accélérateur de technologies au bénéfice de start-ups). Un espace « Toulouse & Occitanie » est mis en place pour promouvoir les entreprises et les savoir-faire de la région auprès d’investisseurs potentiels : il accueillera une dizaine de start-up aéronautiques et spatiales innovantes de moins de 5 ans.

300 entreprises sont inscrites à Aeromart 2020 Toulouse et les entreprises internationales de rang 1 suivantes participent à Aeromart #Digital Toulouse édition 2020 :

Aernnova Aerospace – AirbusAirbus Defence & Space – Airbus Helicopters – Airbus Interior Services – ATR – Boeing Commercial Airplanes – Bombardier – Comac – Corse Composites Aéronautiques – Daher Aerospace – Diehl Defence – Embraer – Fiat Chrysler Automobiles (FCA North America) – Figeac Aero – Groupe Lauak – Hutchinson – Latécoère – Liebherr Aerospace – MBDA Italia – Mecachrome – MHI RJ Aviation Group – Mitsubishi Heavy Industries Canada Aerospace (MHICA) – Pratt & Whitney – Safran Aircraft Engines – Safran Electrical & Power – Safran Landing Systems – Safran Nacelles – Superjet International – TAI – Thales Avionics – Thales Systèmes Aéroportés – Thales Alenia Space.

Les projets d’implantation ou de partenariat en Occitanie sont aussi les bienvenus à Aeromart car AD’OCC, un des acteurs majeur du salon, possède une expertise et une expérience de 25 ans dans l’accompagnement à l’implantation des entreprises aéronautiques en Occitanie. L’Agence de développement économique de la Région OccitanIe propose un suivi personnalisé réalisé par ses chargés de mission. Ils accompagnent et conseillent gratuitement les projets de développement et d’implantation en Occitanie.

Pour ce Salon on peut citer, sans être exhaustif, les interventions des participants suivants :

Nadia Pellefigue, Vice-Présidente de la Région Occitanie :

Le message central de son discours est que le salon Aeromart 2020 est un salon contraint au changement, qui a été l’occasion de s’engager plus fortement dans cette bascule du tout numérique.  « On peut être fier de cet événement Aeromart 2020, un salon international basé à Toulouse, capable de réaliser la bascule digitale, en même temps que de contribuer à la bascule écologique dans le domaine de l’aérien. C’est un formidable modèle de trajectoire d’avenir. »

Stéphane Castet, CEO d’ABE ajoute: « Dans les salons comme celui des startups à Tel Aviv ou celui du CES à Las Vegas, de nombreuses sociétés planchent sur les technologies de demain. Mais nous avons nos propres particularités et Aeromart, c’est d’abord l’animation d’une communauté. Bien sûr, il nous faut développer le salon avec une plateforme qui puisse être une vitrine qui va aider les PME et PMI, leur donner une visibilité sur un marché ciblé. Mais ce n’est pas l’outil qui va animer la communauté qui sera rassemblée sur une plateforme. En ce sens, les conférences, les possibilités d’interagir, les tchats, les plateaux en direct du salon Aeromart vont dans la bonne direction. »

Philippe Robardey, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Toulouse (CCI) explique:

« Avec la Covid 19, beaucoup d’entre nous avons mis dans nos entreprises des mesures d’Activité Partielle Longue Durée (APLD). Cela signifie que le temps de nos collaborateurs est compté et que les voyages, même si autorisés, doivent être réduits en nombre. Pourtant on a besoin d’innover, de se rencontrer, d’affirmer qu’on va être là et d’optimiser le temps qu’on consacre à cela. Le monde change, nous devons changer nos comportements et Aeromart a su se positionner sur ces changements, sans déroger à son principe central de convivialité. Et tout ça c’est possible avec le format digital d’Aeromart 2020 ». 

Yann Barbeaux, Président d’Aerospace Valley, lors de la table ronde sur la Diversification a déclaré: « Aerospace Valley a pour but d’améliorer la compétitivité de la filière aéronautique par des actions d’innovation collaboratives depuis 2005. Le pôle compte 800 membres sur Occitanie et nouvelle Aquitaine, compte parmi ses membres Airbus, ATR, Dassault, Daher, Safran, Thales, Liebherr, et plus de 500 PME et ETI, ainsi que des universités, des centres de recherche. Notre rôle est d’aider pour faire émerger des projets et trouver des financements. Dans un contexte ou le Transport Aérien connaît des moments difficiles, les entreprises diversifiées s’en sortent mieux. Le contexte est propice à cette recherche de diversification alors qu’auparavant priorité était donnée à l’accompagnement de l’augmentation des cadences de production de l’aéronautique. Avec la technologie développée pour le Transport Aérien, il y a de nombreuses opportunités pour se positionner sur les domaines de la santé, de la défense, de la sécurité civile, des énergies renouvelables, de l’agriculture, du transport terrestre, des nouvelles mobilités. Ceci pour ne plus être dépendants du seul Transport Aérien et rendre les sociétés plus résilientes. »

Mr Philippe Billebaut CEO Aertec s’est également expimé lors de la Table Ronde sur la Diversification:

« La société Aertec Group a été créé en 1993, réalise 23millions d’euros de Chiffres d’Affaires avec 230 personnes et travaille sur une grande diversité de métiers : produits textiles pour avions, trains et nautisme, équipements de cabine avion, peinture de pièces, activités de maintenance.  Initialement centré sur l’aéronautique, le groupe Aertec, face à la crise, s’est diversifié en termes de produits et de clients ajoutant au BtoB (Business To Business) le BtoC (Business to Customer) et passant ainsi de 30 à 40 clients à 2500 clients et à la vente sur Internet. « 

Pour éviter de fermer son usine flambant neuve de confection de rideaux pour les avions d’Airbus et de Boeing, la société toulousaine Aertec s’est lancée fin mars 2020 dans la fabrication de masques lavables. Elle en aura fabriqué un million à la fin juin 2020. Philippe Billebaut ajoute; « Les salariés d’Aertec fourmillent d’idées et la société dépose des brevets portant sur des innovations, comme dernièrement les couettes de luxe, correspondant à un axe de diversification Aertec vers les produits de luxe pour l’habitat. Cela a nécessité une restructuration sur le plan industriel avec 650 000 euros d’investissements. « 

Mr Fiorentino Giuseppe, Directeur Commercial Sogeclair nous a également donné un éclairage sur ce que représente la Diversifivation pour le groupe:

« Sogeclair est un groupe industriel établi sur 5 continents avec 2 activités principales : l’ingénierie mécanique et systèmes appliquée à l’aéronautique, la défense, l’énergie, le spatial et le transport. L’effectif est de 1650 personnes avec 190 millions d’euros de Chiffre d’Affaires annuel. La diversification, c’est un axe naturel de la croissance d’une entreprise et la crise Covid est là pour le rappeler. Une entreprise qui s’intéresse à plusieurs secteurs est un acteur qui permet aux autres domaines d’accéder à des avancées technologiques que cette société apporte. La diversification commence par l’observation des marchés, l’identification des attentes et des points de convergence entre le marché et les capacités de la société, le développement d’un plan à échelonner. C’est un long travail qui, pour Sogeclair, commence à porter ses fruits avec le ferroviaire, qui a le vent en poupe, monte en gamme et voit de manière intéressée l’apport de la technologie aéronautique. Idem pour le secteur spatial qui se développe beaucoup ces derniers mois, avec de belles perspectives. »

Sur ce sujet Alexandre Bonnarme, VP Sales and Marketing WeAre Group déclare: « La société WeAre Group a été créée en 2015 par la réunion de 3 sociétés familiales, rejointes par une 4ème en 2017. La société réalise de l’usinage, du fraisage, de l’impression 3D et emploie 1400 personnes en France, au Maroc et en Tunisie. Le Chiffre d’Affaires annuel est de 160 Million d’Euros dont 80% en aérostructures et le reste en diversification. L’acquisition de nouveaux clients étant difficile, il faut garder les existants en insistant sur la qualité, tout en poursuivant les actions de diversification. La société a effectué une analyse très poussée de sa compétitivité avec un gros travail de fond sur sa capacité industrielle et les moyens de l’améliorer. Ceci pour être sûre de s’adapter aux marchés de diversification identifiés : les télécommunications, la défense, le médical. A terme, la  quote-part du chiffre d’affaires en aérostructure devrait diminuer au profit des activités de diversification, le tout avec une augmentation du chiffre d’affaires annuel. »

Conclusion : on le voit, la crise Covid est un défi considérable que doivent surmonter les sociétés aéronautiques mais aussi un formidable terrain d’opportunités pour se développer vers le digital et s’engager vers de nouveaux domaines d’activités avec l’atout de la technologie aéronautique qu’elles possèdent. Celles qui sauront réaliser cette diversification seront plus résilientes.  Nadia Didelot pour AeroMorning

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!